J’ai testé pour vous…LA Belière !

Samedi soir, je suis allée dans une pépinière de gens chouettes…hé oui, ça existe, faut juste le savoir !!! Nous connaissions tous les pepinières d’entreprises qui permettent à des gens de lancer leurs entreprises…il y a aussi les pépinières d’artistes…et moi, je suis allée à « La Bélière », bar-resto dans le 14ème, pour boire un dernier verre… à 22h30 (je reconnais, c’est ultra tôt pour un dernier verre un samedi soir…mais à l’approche de la trentaine, je commence à faire ma mémère 😦 !)…
La Beliere Paris 14
On entre…ambiance « cosy », un petit groupe de Jazz avec batterie, gratte et…contrebasse…l’espace d’un instant j’ai eu l’impression d’être dans « Les aristochats », humm, coup de nostalgie ;)…on se pose au bar…coup d’oeil de la patronne…coup d’oeil du barman…comme une impression d’être à Groland… »bon, on prend juste un verre et on y va « … »2 demis svp »…puis un get 27 et un cognac…encore 2 demis… »

Etait ce l’alcool qui nous donnait l’impression que finalement l’ambiance devenait chouette…ou était ce l’ambiance qui était chouette et qui nous donnait envie de rester ??? Mystère…plus le temps passait plus les langues se déliaient et c’est là que tout a commencé…Nous sommes entrés dans le tourbillon de la vie…Nous avons commençé à discuter avec Fred, VRP, la quarantaine amoureuse de la vie, avec un homme et deux enfants à la maison…qui a fini sa soirée à rouler des pelles au guitariste black…Une adolescente :)…puis ça a été le tour d’Eve, la cinquantaine, mal dans sa peau avec un physique peu avantageux mais un coeur d’or…ce soir là elle a croisé Piero, le peintre du quartier…un air d’Arno, un avis sur tout…une passion pour son art et une petite flamme dans ses yeux quand il en parlait…A 4h du mat’ Eve me prend par la main :
– « J’y vais…j’ai un thé à préparer... »
– « Tu vas boire un thé à cette heure là ? Mais c’est un coup à ne pas dormir ça ma bonne dame…non tu devrais plutôt te faire une tisane Eve ! »…
– « Faut pas que je dorme, c’est pour Piero 😉  »
…Et voilà Eve et Piero qui filent au petit matin…comme quoi à la cinquantaine, on peut encore rencontrer quelqu’un un soir, retrouver son coeur d’adolescente et aller faire des folies toute la nuit ! J’adooooore ! » Puis ça a été le tour de Plastic (non ce n’est pas son vrai nom…mais wahouhou qu’est ce qu’il ressemblait à Plastic Bertrand..ok avec une tête en moins et quelques kilos en plus ;)…Plastic était saoul comme un cochon…on s’est retrouvés tous les 2 à fumer une clope dehors (merci la loi anti-tabac dans les lieux publics !)…
– « Tu saiis, quand je vois une filllllle comme touaaa… (ce n’est pas parce que je ne sais plus écrire, c’est parce que vraiment il était archi-bourré…peut-être qu’un jour je m’ ésseayrais à enregistrer mes histoires sur dictaphone et à les mettre sur Myspace…qui sait ? ;)….hé beeeen j’me dis que je devrais quitter ma meuf ! »….Ahhh ! la bonne idée, moi qui rêvais depuis toute petite de me taper un boulet alcoolique qui s’habille ultra moulant et qui a piqué toute la laque de sa mère pour…heu, je suis désolée…ressembler à rien :(….
– « Alors pourquoi tu voudrais quitter ta meuf ? tu n’es pas heureux avec elle ? Tu ne l’aimes pas ? Hummm…elle est vilaine ? 😉 «  ….
– « Bahhhhh naaa hein, elle est belle et puis elle a….une poitrine, ah je te jure, elle est …enoooooorme
– heu, ta copine ? ou sa poitrine ?
– ….mais tu vois, quand je te vois et toutes ces autres belles nanas…j’me dis « Pourquoi je peux pas toutes me les taper ?« …
Hé bé mon con ! P’tete parce que tu n’es pas un animal ou p’tete parce que ce n’est pas correct ?…

-«  Heu, plastic ? Je peux te donner un conseil ? Je pense que si ta copine t’aime tel que tu es (et dieu sait qu’elle a du mérite !), garde là ! Vraiment tu as trouvé une perle ! » ….
–  » Ahhhhhhh Marinette, t’es géniaaale…je t’adoooooore, tu le sais ça , hein ? C’est dommmage pour tous les deux….ça ..tu vois ça aurait pu marchééé« …ou pas ! hé oui, on ne saura jamais Plastic !…mais ce n’est pas dramatique, j’arriverais à vivre avec :)…
Je retourne dans le bar, le laissant repeindre le caniveau (hé oui, il faut savoir laisser les gens seuls de temps en temps, un peu d’intimité ne fait pas de mal;) !…je m’assois au bar quand guillaume, quarantenaire, père de famille et pdg d’une société de recouvrement (humm oui, ce n’est pas sexy…et un peu tordu comme idée…Comment un matin on peut se lever et se dire « Heu tiens, si je montais ma boîte ? Heu oui, une boîte de…je sais pas…tiens recouvrement, c’est bien ça 😉 « …il s’assoit face à moi (mon mec était juste derrière nous et guillaume savait que je n’étais pas seule : le saloupiau !) et commence à me parler en me caressant les cuisses…
– » heu excuse moi, je pense que tu t’égares…c’est MES cuisses ça, pas les tiennes…alors tu reprends tes petits mains et tu dégages 🙂 »
– « Ahhhhh comme t’es, mais tu sais je suis marié et heureux ? »

– « Bah justement, si tu pouvais éviter de me dégoutter de la gente masculine, ce serait bien urbain de ta part ! » …Et voilà, dégagé !…Non mais, est ce que tous les hommes passés 4h du mat et avec 3g dans le sang sont comme ça ? La vache ! Je vais passer aux nanas moua 🙂 …La soirée continue, on boit, on danse…et à 7h, on rentre…Cette soirée a été un moment passé dans un autre espace temps, une tranche de vie…la magie des rencontres, la magie de la vie…si vous passez dans le 14ème, arrêtez vous et savourez 🙂

Publicités