La vieille dame et le fantôme

Il était une fois une vieille dame d’une soixantaine d’année, qui, tous les lundis matins prenait le train de 6h45 à Bourges. Elle avait ses habitudes, ça faisait déjà 5 ans qu’elle prenait, tous les lundis, ce même train. Elle montait toujours dans la voiture 15 et s’asseyait place 52, en mémoire à son défunt mari, décédé le 52ème jour de son mariage après 15 jours de vacances passés en tête à tête.

Seulement, ce matin, en prenant son billet à la billetterie automatique qu’elle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit qu’elle était dans la voiture 13, place 98…ça ne lui rappelait aucun souvenir avec son Georges ces numéros…Non, c’était impossible ! Elle resterait à sa place quoiqu’il arrive ! Elle alla au guichet pour échanger son billet, mais ce fut vain. Le jeune guichetier comprenait bien la gravité de sa demande mais étant à ce poste depuis deux jours, il n’en connaissait pas encore toutes les ficelles et encore moins comment choisir une voiture et une place…
– Nous ne sommes pas au théâtre madame ! Ici, c’est la SNCF, nous vous emmenons d’un point A à un point B et c’est notre seul engagement !
– Le choix de sa place ressemble plus au tirage du loto qu’à autre chose…et moi je VEUX ma place habituelle !!!!
Elle partie énervée par l’incapacité du guichetier et du système informatique se promettant que comme depuis 5 ans, elle aurait SA place, en mémoire de Georges.

7h29, je monte dans le train…Adieu campagne, bonjour Paris ! Je cherche ma place, les provinciaux sont assez psychorigides sur ce sujet « Oui, la place 48 est vide mais moi j’ai la 47, là ou vous êtes assis ! C’est Inadmissible les gens qui ne respectent pas les règles !!!! »…Alors, Place 44, voiture 15, fenêtre…Brrrrr, je vais encore finir congelée !
J’atteins ma place, une vieille dame aux cheveux paille me scrute avec ses petits yeux noirs, cachée derrière ses lunettes. Son teint est un peu rouge et un duvet noir dessine une fine moustache. Son nez ? Il ferait pâlir Cyrano !…Intrigante ! A –t-elle aussi des griffes à la place des ongles, une queue interminable et une peau de serpent ? Elle est assise entre deux places et a étalé toutes ses affaires. Elle me regarde fixement jusqu’à ce que je m’assois…sur la banquette d’en face.
– Bonjour madame ! Pas facile le matin hein ?
Elle ne répond rien, regarde par la fenêtre, retire ses chaussures et s’allonge. Il va être sympa ce voyage ! Pas un mouvement jusqu’à Vierzon. Là, elle se redresse, ébouriffe ses cheveux et regarde dans le vide. Une jeune fille s’approche :
– Bonjour, Il y a quelqu’un à côté de vous ?
– Hein ? Elle se met à grimacer, comme si un muscle facial venait de se coincer.
– Heu…Il y a quelqu’un à côté de vous ?
La vieille dame se balance d’avant en arrière en répétant « à côté, à côté, à côté,… ». La jeune fille reste bouche bée puis s’éloigne.
La vieille dame me regarde, sourit et se recouche.
Un peu plus tard, deux jeunes arrivent à leur tour :
– places 52 et 54, c’est là !
Elle ouvre un œil et le referme aussitôt avant de lâcher un bon vieux pet bien odorant sans sourciller…Wahou, ça pique les yeux ! Pauvre couche d’ozone !
Les deux jeunes s’éloignent dégouttés, je souris malgré moi le nez protégé par mon écharpe. Pourquoi fait-elle fuir tous les gens qui s’approchent ?
« Orléans- Les Aubrais »… Mon dieu, le contrôleur s’approche, suivi par les deux jeunes :
– Bonjour Mesdames, alors il parait qu’ils ne peuvent pas s’asseoir à leurs places ? Ah ! Madame Fouine, bien sûr ! C’est donc vous qui ne voulez pas laisser votre place ? Vous savez qu’il faut aller de l’avant ? Mr Fouine est décédé depuis déjà bien longtemps. Croyez vous qu’il aurait aimé que son épouse terrorise des gens simplement pour perpétuer un rituel ?
– Vous savez vous que c’était sa place préférée quand on voyageait ! Je sens encore son  âme qui erre dans cette voiture…Mon Georges, il est là, sur ce fauteuil, avec moi, nous ne faisons plus qu’un.
– Mme Fouine !
– Non, non, laissez, on va aller s’asseoir ailleurs…Bonne journée !
Je les vois s’éloigner, un peu effrayés par ce qui vient de se dire…Etrange cette femme qui parle de fantômes ! Elle me regarde une dernière fois, me fais un petit sourire vainqueur et soupire : « De mon temps, ce n’était pas aussi difficile de garder sa place…Ce que les gens sont devenus sauvages ! »

Publicités

If you had a baby…what do you prefer ? Boy or a girl ?

I don’t know if you’ve ever wondered if one day you had a baby … What do you want?

Please don’t tell me the old theory of « Who cares ? No matter ! It’s not the point ! One or the other will be perfect, only because it’s our child! « … Bullshit !!!! Of course, that’s what they say ! But after the fourth daughter, dad starts to get stressed by saying that his surname continues we’ll have is that there is one that remaining old daughter, is the fifth to be a boy … if no divorce, no alternative … 6 girls at home, we can not even touch shouldn’t be messing around, it’s hell ! We’ve seen what happened with « Little Women » !
So I’d like to have a girl because girls … this is too…cute ! Girls are pretty,they take their shower even you asked, (sometimes) they dress well  (ok there are some exceptions … but stop Always spit on Picarde’s style…You should attacked Picarde’s stores !  … And hairdressers too 😉 I’m joking one of my best friend is … well from Picardie ! They only shouldn’t speak  because their accent, it makes blooding my ear…If you’re nice, i’ll do a vidéo, only me and her : fun guaranteed 😉 … but mostly girls that knows how to react in ALL circumstances!
While boys, it’s very ironic … they are completely autonomous when to organize a snooze or make an evening only between guys (with playstation, beer or scotch, pizza and bad jokes) … not good at all when they have to organize a romantic trip … 😉 How do you do gay guys ? 😉 They don’t need you at all when they do things with their friends ’cause they’re mens, they’re strong…but when they come back home they become like a little child : they’re bumbling, they sit on the sofa and said « Babyyyy, I’m hungry, I ‘ ‘m thirsty, I’m cold …. Please, can you bring me something ? »
Arghhh ! Are you joking ? But you’re nice and sweet so,  you breath and push kitchen’s door and SURPRISE … … All dishes of the week is here in the sink, there were plenty person!! … On the top of dishes there’s a little word « Waiting you my love … wash me please  » … and when you ask the question,
– « Did you know that the dishes but it looks like a wagon of the RER A at 8 hours of strike morning ?
–  » You can’t understand my sweet heart ….  »
– « I only understand that tonight it’s sofa’s pizza or restaurant…In the both case, you pay sweet heart 🙂 »

I like when he’s like that (even if i shouldn’t say it !), because that’s when i realize that the guy sprawled in the 1m85 on the sofa is actually a tiny 4 years old boy who seeks EXCUSE for not being scolded …and I recognize that every time I am amazed by what he finds me !
So here I want a girl because I already have my little boy at home 😉

PS : It’s an old story because i’m not with this child anymore, i’ve fed up 😉