J’ai testé pour vous le pub en proche banlieue…

Vendredi soir j’étais chez ma copine Lula entrain de refaire tranquillement le monde, posée sur son canapé quand elle m’a dit « Tu veux une bière ? Allez, je t’accompagne »…Quoi ???? Oui, bien sûr, je suis toujours partante pour une bière mais est ce bien sérieux ? Tu sais ça fait 2 mois que tu n’as pas bu une goutte avec ton régime draconien et…avec une bière tu vas être complètement saoule…ça n’a pas loupé, une bière et je ne la tenais plus…
Ma copine zen, raisonnable et sérieuse s’est transformée en une boule d’énergie incontrôlable…Il fallait boire une autre bière puis attaquer la bouteille de champagne, appeler Ella pour lui dire que sa copine était un boulet…et puis sortir boire d’autres verres dans un pub…Sortir boire d’autres verres dans un pub ?

Mais Lula, le pub le plus proche est à…je ne sais pas moi, loin…et pffff, qui sort en banlieue le week end ? (je sais ça fait un peu parisienne prétentieuse…mais pas du tout, je suis moi-même actuellement banlieusarde)…Elle se met debout face à moi, les jambes un tantinet  écartée pour garder l’équilibre, approche son visage du mien avec son petit doigt accusateur pointé vers moi et me dit : « Ecoute Marinette, ça fait 2 mois que je n’ai pas bu une goutte d’alcool, j’ai recommencé avec toi …Gloups…comment je dois prendre ça ? Comme une faveur…ou comme si j’étais SA copine référence en soirée picole…Je vais prendre la faveur ;)…et je veux sortir, MAINTENANT ! Alors, tu prends ton manteau, mets tes chaussures et on ya va…Et en 2 temps 3 mouvements Lula s’était changée, maquillée, parfumée et m’attendait devant sa porte avec son sac à la main et le sourire le plus satisfait que j’ai vu ses derniers mois, comme quoi le bonheur tient à peu de choses :)…

Nous voilà parties, à pied…un peu guillerettes…on s’arrête dans un premier pub, on s’assoit…ambiance pourrie, la serveuse arrive, on la regarde « Qu’est ce que vous prenez ? »…Ben vu l’ambiance, moi la porte…et toi Lula ?…Pareil 🙂  Hop, on se casse…Mais si Marinette, y’a un autre pub…non pas loin, tu vois la gare de RER ?…Non, c’est pas loin, ben c’est juste après …M’en foues Lula, moi j’y vais pas à pied…et hop je me mets en plein milieu de la route et je commence à agiter les bras…une première voiture fait un écart mais la seconde s’arrête…Une Mercedes verre bouteille, intérieur cuir, la vitre se baisse et le mec à l’intérieur tire ses lunettes de soleil (en pleine nuit, il est fort le mec…je pense qu’il avait l’accessoire sous la main et hop, en nous voyant, tellement ébloui par deux sirènes en plein milieu de la rue qu’il les a mises ;-)…nous regarde par-dessus avec un bon vieux sourire de cake « Salut les filles…vous allez où comme ça ? »…A pied, on n’ira pas loin mais dans votre voiture, on ira au moins jusqu’au prochain pub…Je n’ai pas eu le temps de terminer ma phrase que Lula avait déjà pris place dans la voiture…Alors vous allez tout droit, ensuite à gauche et à droite…Et vous faites quoi à cette heure là dans ce bled ? … Je fais les sorties de RER, je me trouve souvent une nana à ramener à l’hôtel !

Je suis tombée des nues…la société évolue et moi je reste avec mes vieux principes d’éducation…Ne pas monter en voiture avec inconnu…bon, sauf si je suis accompagnée…mais de là à aller coucher avec un mec à la sortie du RER, surtout avec un type comme lui, la vache, il faut avoir super faim ou savoir qu’on est condamnée demain matin à 8h et que c’est notre dernière nuit de sexe…et encore, je pense que je préférerais jouer avec Bunny ;)…Lula reprend…Ben nous, vous allez pas nous  niquer…fou rire de l’alcoolique dans la voiture puis elle reprend très sérieusement…Ah non, je me suis trompée, en fait c’était l’autre…bah on est pas loin, fais demi-tour…et là j’ai vu le moment où le mec allait péter les plombs et nous tuer l’une après l’autre après nous avoir fait subir de nombreux sévices…J’ai donc attrapé Lula et j’ai ouvert la porte pendant qu’il faisait demi-tour…Non c’est bon, on va descendre là, merci beaucoup…et bonne fin de soirée…Il est resté  quoi et a repris sa route…Il devait être 1h du mat quand on est arrivées au pub pour une dernière bière…des gens partaient tandis qu’on se faufilait plus ou moins discrètement à l’intérieur…

Dans ce pub, il ne servait ni HK, ni 16,…ni rien de tout ce qu’on voulait donc en bonnes princesses, nous voilà Lula et moi entrain de s’indigner devant le barman (qui était aussi le patron : gloups !)…Mais qu’est ce que c’est que ce pub ? Ah on est bien en province !!! Et là, je le vois faire le tour du bar, m’attraper et me poser sur son épaule comme un vulgaire morceau de barbac et m’emmener vers la sortie…Prise de panique…revenue à ma condition de faible femme…j’accepte de boire n’importe quelle bière ou autre alcool, mais je veux pas aller dehors en débardeur :)…Ok il me repose, dorénavant…motus et bouche cousue…quand mon téléphone vibre…Ahhhh salut ça ? Ouai, je suis dans un pub ringarrrrrrddd à souhait, ouai tu y es allé quand t’étais jeune…attends j’ouvre la porte pour regarder comment ça s’appelle…Et là, on m’attrape par le bras…Tu rentres ou tu sors mais tu ne restes pas en plein milieu Ok ? Parce que tu vois quand la porte est ouverte, y’a des gens bourrés qui peuvent rentrer et moi ça m’ENERVE…OH putain Kojak, tu vas pas gueuler comme ça tu vois pas que je suis au téléphone ?…et puis à part les potes de l’homme invisible y’a personne dehors !!!…Et mince, c’était le videur !…Lula est intervenue tandis qu’il me criait dessus et me poussait vers la sortie…Mais Ohhhhhhh, elle rigolait…et puis il est sexy Kojak…Heu Lula, je ne suis pas sure que tu m’aides là…Quel couillon pourrait croire que Kojak est sexy ?…Ah, j’ai parlé trop vite, lui apparemment, tant mieux pour moi !…Nous avons pu finir nos bières tranquillement…et à 2h30, je me retourne…plus de Lula…personne…me voilà entrain de m’égosiller dans le bar…ma pouleeeeeeetttte ? Tu es où ????…Kojak intervient…je crois qu’elle est sortie…Hé oui, elle était dehors ma poulette entrain de vomir…mais juste devant les marches du bar ringard, là où tout le monde passe…et pour dire comme ils sont gentils ces provinciaux, Kojak nous a même raccompagné dans son camion ! Comme quoi, les mecs préfèrent vraiment les filles super casse-pied…ça ne donne pas envie de faire des efforts 😦

La phrase de fin « Si j’avais été lui, je me serai laissée rentrer à pied, ça m’aurait peut être servi de leçon…alors que là 🙂 »

Publicités