J’ai testé pour vous…Les chaussures à talons : 1 jour !

Hier mon patron me dit :

– Tu veux venir avec moi en rendez-vous ?
– Oh ouiiiiiiiiiii !
Il veut bien me sortir, je suis trop contente…Du coup, il faut que je me fasse belle 🙂 Et là, ni une ni deux, je me dis,…après avoir fait défiler toute ma garde robe sur moi, dans ma tête, je vais mettre ma robe noire et mes petites chaussures à talons rouges qui sont trop belles !
La preuve :
Image
Ce matin, j’attends le dernier moment pour les enfiler…et là, oups, elles sont trop grandes, je les perds quand je marche…Je vais faire demi-tour et enfiler mes bottes plates…Non, allez, un peu de courage, il y a 5cm de talon…5 cm c’est quoi ? Rien ! Purée si, 5cm c’est presque un mini-pouss ! Vous vous imaginez marcher toute une journée avec des mini-pouss sous les chaussures ? ça veut dire toute la journée sur la pointe des pieds !
Alors bien sûr vous pouvez vous demander…Attends à ton âge 5 cm ça te fait mal aux pieds ? Oui, parce que moi je suis grande donc avec des talons, je suis une géante et je me sens comme Gulliver dans le monde de Lilliput (beaucoup de références aujourd’hui, je vous laisse apprécier)…du coup, je dois me baisser pour rentrer dans le métro, m’accroupir pour prendre une boisson au distributeur, prendre l’ascenseur recroquevillée…bref, pas facile ! Je n’ai même pas l’excuse d’avoir dû en mettre plus jeune pour sortir avec des garçons car globalement même si je rêvais d’un homme d’1m90, fort, beau, qui pourrait poser son coude sur ma tête (chacun ses fantasmes hein !) et bien je n’ai eu toujours le droit qu’à des petits (et oui 1m75 pour un garçon c’est petit…je sens poindre la polémique, mais tant pis)…qui me planquait mes chaussures à talons (car j’en ai, plusieurs paires) pour ne pas avoir l’air de trolls ! Ce faisant, à 32 ans, je ne sais pas marcher avec des chaussures à talons !
Après 1h05 de port intensif de ces instruments de torture, j’arrive au travail… Des mecs de l’immeuble prennent l’ascenseur, je me faufile, j’appuie sur 1, regards critiques… »Je suis désolée mais là, je n’ai pas la force d’escalader l’escalier avec ces choses aux pieds ! » Ils se marrent puis disent « Meilleure excuse que le « On est lundi, c’est permis ! »…Merde, je suis cataloguée comme grosse feignasse 😦
L’ascenseur se ferme, moi dehors, je sors mes chaussures, opération collant moquette (désolée les gars, il fait trop froid pour les bas !) …Mes orteils revivent, s’ils pouvaient parler, je pense qu’ils me béniraient !
J’ouvre la porte du bureau…mes collègues me regardent, restent quoi,…Je secoue mes chaussures de la main…non, je ne suis pas venue en collant ce matin 🙂
Ma journée a été rythmée par un rendez-vous client au Marriott. Nous voilà mes chaussures et moi dans le tram…vite, une place assise…dans le métro…vite, une place assise…au Marriott…vous avez deviné !
L’idée de devoir faire le chemin inverse me terrorisait, j’imaginais mes petits pieds (tout est relatif, 40 quand même !) qui allaient devoir me porter comme ça, à l’horizontal,…les pauvres !
Du coup, je sais ce que ça fait d’être vieux et de marcher lentement en titubant, à la recherche d’une place assise pour faire des pauses…et je vais continuer à sortir avec des petits pour plus jamais me réinfliger ça !

Publicités

J’ai testé pour vous…avoir un nouveau commercial !

Je n’ai jamais été quelqu’un de particulièrement sociable au boulot parce que :
1 – Je veux devenir une working-girl, rien à voir avec les prostituées,
2 – Des amis, sans fausse modestie, j’en ai suffisamment donc je ne viens pas au bureau pour « élargir » mon cercle…Bon après si ça se fait, tant mieux mais je suis là pour bosser avant tout 🙂 (Oui ça fait fayotte, mais je ne l’ai jamais été à l’école, alors bon)

Il y a un mois, nous recrutons un nouveau commercial, enfin Directeur de clientèle,…et oui parce qu’aujourd’hui on ne vend pas des produits, on répond à des besoins, on accompagne…Enfin ça ressemble quand même vachement à un boulot de commercial : prospection, coup de téléphone, rendez-vous client…Enfin c’est ce que je croyais, le notre a une toute autre méthode de travail 🙂

La prospection par télépathie…et oui, il fallait y penser ! Dire que ça marche serait tirer des conclusions un peu hâtives mais à priori il ne semble pas stressé du tout par ses résultats donc j’imagine que ça doit…convenir ? suffire ? 😉

Donc toute la magie de notre relation réside dans le fait qu’il est juste en face de moi, nos bureaux se touchent…et nos pieds aussi, l’occasion de lancer des petits coups de pieds : Ohhhhh pardon, je n’ai pas fait exprès ;-)…vautré (comme moi) dans son fauteuil…à regarder son fichier excel en disant « Oh putain ! C’est pas vrai ! » et en bougeant un peu sa souris…puis il souffle « Et merde »…mais oui, sélectionner et copier une ligne dans excel n’est pas si aisé qu’on peut le croire !
Petite maline, je connais la passion que mes collègues vouent au chocolat, du coup, lundi, je ramène une tirelire et hop, à chaque gros mot : 10 centimes…Je crois qu’il va devenir notre sponsor officiel en chocolat 🙂

J’ai testé pour vous…Mad Men !

Je parle de la série, pas du héros de la série…même si 😉
Mad Men, tout le monde en parle ou en a parlé voir même entendu parlé…mais alors est ce une bonne série ou une mauvaise série ?…d’après moi 🙂

Le synopsis ? « Dans le New York des années 60, Don Draper est l’un des grands noms de la pub. Maître manipulateur, il compte dans son entourage des ennemis qui attendent sa chute. »
Ohlala, il va y avoir de l’action : des ennemis, une chute, la réussite,…Un vrai Dallas New génération…Ah non Dallas c’était après les années 60 ! Travaillant moi-même dans la communication, je me suis dit que ce serait intéressant de regarder… et de le prendre comme un cas d’école !

Quelqu’un me récupère les trois premières saisons, je commence mon visionnage.
Générique : wahou, donnez moi un flingue, c’est quoi cette musique stressante et dépressive ? Au moins, ça pose le tableau ! 1er épisode, ok je ne comprends rien. Normal ! Cette série est tournée comme toutes les séries qui « marchent » avec ce système de flash-back qui permet peu à peu de comprendre que…Ah oui ceux qui n’aiment pas connaître la fin et préfèrent se faire un avis par eux-mêmes, arrêtez là cette lecture !…Don Draper est un nom d’emprunt, on ne sait pas d’où ça vient ni qui il était avant mais aujourd’hui, il a une vie parfaite dans un pavillon de banlieue avec une femme, copie de Grace kelly et deux têtes blondes. Cet homme semble avoir tout pour être heureux, seulement c’est un (gros) satyriasque !
Il tire sur tout ce qu’il bouge, c’est un mâle dominant : Il manque de respect à sa femme, dit à ses futures maitresses qu’il ne couchera avec elles que quand elles lui demanderont (hé ho tu as vu toute ta gomina bonhomme ? C’est loin d’être excitant !), passe ses après midis à l’hôtel plutôt qu’au boulot (ça bosse dur !),…ment comme il respire…Hé les mecs, rebellez vous ! Est ce vraiment cette image que vous voulez que nous ayons de vous ?
De la même manière, les femmes sont légères et dominées : Merci à nos (grandes) mamans soixantuitardes pour leur combat ! Merci pour notre émancipation, merci de nous avoir permis d’accéder à des postes intéressants : MERCI !
Ensuite, tous les protagonistes de cette série fument et boivent : TOUT LE TEMPS ! Une clope au bureau, une clope au ciné, une clope et un verre au restaurant, une clope au lit, une clope en voiture, une clope, une clope, une clope,…Et ceux qui arrêtent de fumer alors ? Et voilà comment aux états-unis il y a eu des générations de personnes alcooliques cancéreuses…Et oui, dans la pub, c’était 2 pour le prix d’un !
Le pire étant que l’alcool et le tabac étaient fournis par les entreprises pour le « bien-être » de leurs salariés !
Remarquez, au prix ou c’est aujourd’hui, de temps en temps on aimerait bien que ça revienne à la mode…ça tombe bien, les élections arrivent, on va le souffler sur les twitters des politiques 😉
Je reconnais je regarde parce que je suis fan de Joan, cette belle rouquine pulpeuse aux yeux de biches qui mène les hommes par le bout…de ses formes généreuses ! ça fait plaisir…même si c’est un peu frustrant de n’être pas née au moment où les hommes auraient aimés cette superbe carrosserie (Ah pardon, vous pouvez pas voir !) 🙂 Elles auraient été malheureuses à cette époque les Kate Moss et autres Victoria Beckham !
…Et puis pour Don aussi, car bien que ce soit un (b)ad Men, quel charisme !
Bref, ma condition de femme me fait détester cette série mais je dois reconnaître qu’elle est bien faite malgré quelques (trop nombreuses) longueurs !

Et vous, vous en pensez quoi ?

Je suis prête à tester pour vous…

…Etre une fille « sexuellement active » et « responsable » ! 

Oyez, oyez gentes damoiselles…Chaque année plus de 6500 nouveaux cas déclarés de personnes séropositives au VIH (je précise car le terme séropositif a été associé au VIH alors qu’une personne qui à la grippe est séropositive à la grippe) et plus de 40 000 personnes recensées qui l’ignorent…donc aime ton prochain, blablabla,…oui mais aime le « safe »ment 🙂

Alors là vous me dites : « Bien sûr ! Pas de capotes, pas de quéquettes ! »…Je peux rire tout de suite ou on attend un peu ?

Qui peut affirmer n’avoir jamais couché avec quelqu’un sans capote ? Après avoir fait le test de dépistage avec sa moitié ne compte pas bien sûr !…Attendez, je compte…0, 0, 0 et 0…Super on est d’accords 🙂

Extrapolons, me voilà dans une soirée avec un jeune homme que je connais, que j’apprécie…même que j’apprécie beaucoup, ça fait plusieurs fois qu’on se voit et là, ce soir, c’est notre soir, je le sais…tout est prêt, enfin moi je suis prête, épilée, niveaisée, parfumée, toute en beauté…On rentre…Chez lui ? Chez moi ? Chez moi, super ! On arrive chez moi, la clé à peine enfoncée, la porte s’ouvre, on se jette dessus, mon sac tombe, mon manteau, mon pull traverse la pièce, le sien aussi, nous nous déchaussons rapidement, les t-shirts s’envolent, nos pantalons tombent, il me jette sur le lit, me saute dessus,…bref c’est chaud et là,…il commence à se frotter un peu, a les mains baladeuses, et…ne parle pas de capotes, merde pourquoi il parle pas de capotes…Je vais en parler…ben oui, un mec qui pense pas aux capotes c’est bizarre…il va se demander si j’ai un truc si moi j’en parle, tant pis, j’en parle
– Heu, on prend deux secondes pour mettre une capote ?
– J’en ai pas…t’en as ? Je pensais pas que t’étais prête…
Merde, je viens de casser mon image de sainte nitouche…tant pis 😦
– J’en ai…J’en ai mais où ? Et là, partie de cache cache en culotte dans l’appart…Purée mais quand est ce qu’ils vont inventer les capotes qu’on retrouve grâce à un bipper ?!!! Trouvée !!!! C’est bon, viens…
– Désolé, je…enfin, tu vois à pas mettre de chauffage chez toi, il fait la tronche 😦
Alors mesdemoiselles, je viens de vous montrer comment louper votre première fois avec votre dernier prince charmant…Pour éviter ça, la solution est « Le préservatif féminin » plus connu sous le sobriquet de « Le pochon » 🙂 Mais c’est faux !!!

Un test a été réalisé sur une centaine de femmes et :
– Le pochon fait parti du mythe ou des mauvais utilisateurs (qui sont souvent les mêmes que « Mince, la capote a pêté »…et oui, quand on ne sait pas utiliser un préservatif masculin, on risque de ne pas être plus habile avec le féminin !) car il existe un petit anneau qui permet de mettre en place et de tenir le préservatif en place afin que celui ci ne bouge pas durant le rapport,
– 80% des hommes ne s’ étaient pas rendus compte de la présence du préservatif…80% pensaient coucher sans capotes ? et 80% ne s’attardent pas sur les préliminaires (qu’est ce qu’on est chanceuses !!!) ?

Parmi les GROS avantages du préservatif féminin :
– Il est en polyuréthane (donc à tous les allergiques au latex : saluez votre sauveur),
– Il garde la chaleur (car il est en polyuréthane)… et la chaleur est un facteur de bien-être et d’orgasme pour l’homme,
– Il peut être mis plusieurs heures (entre 3 et 4) avant le rapport sexuel…Youpi, plus de parties de cache-cache en culotte et de problèmes d’érection…mais surtout, je suis sûre d’être protégée quoi qu’il se passe 🙂
– On peut marcher, courir, s’asseoir,…même faire pipi avec !
– Son anneau extérieur avec le frottement peut stimuler le clitoris et donc favoriser l’orgasme,
– Ce même anneau protège plus qu’un préservatif classique…
– Ce préservatif est réputé plus solide et est souvent bien plus lubrifié que les préservatifs classiques
…et cerise sur le gâteau, vous pouvez passer la nuit sans le retirer et refaire des câlins avec votre amoureux pendant la nuit en toute tranquillité !

Deux gros HIC: le prix, entre 6 et 12 € les 3 et la disponibilité…Faites le test dans la pharmacie la plus proche de chez vous, soit il n’en ont pas, soit c’est la seule boîte !
Constat un peu triste alors que c’est un des seuls moyen pour la jeune fille ou la femme de maîtriser sa protection et d’être garante de sa bonne « santé » sexuelle 😦

Plus d’infos ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9servatif#Pr.C3.A9servatif_f.C3.A9minin

 

Je n’ai pas testé pour vous…mais j’y ai réfléchi pour vous :)

Ne vous demandez pas comment ou pourquoi j’en arrive à cette réflexion mais je me demande si la monogamie n’est pas contre-nature. J’ai donc commencé mes recherches avec « Polygamie-Wikipédia »
« La polygamie désigne la situation dans laquelle une personne dispose au même moment de plusieurs conjoints de même sexe : pour une femme ayant plusieurs maris on parle de polyandrie, pour un homme ayant plusieurs femmes de polygynie. Selon les démographes et les ethnologues, 80 % des sociétés connues et étudiées sont polygames de droit et, parmi elles, seulement 1 % polyandriques. » Saloperie de monde macho…même dans la polyandrie nous sommes minoritaires, les hommes seraient ils moins préteurs et moins ouverts d’esprit envers sa moitié qu’envers lui même ? Comme c’est étrange 😉
« En sciences humaines, le terme polygamie est souvent employé par abus de langage pour désigner la polygynie. »…AhAh ! Si Julie Piétri etait là ça n e se passerait pas comme ça ! Allez, Eve –lève toi ! Remarquez, peut être que Bernard Pivot serait outré également par ce détournement de vocabulaire !

« On distingue différents sous types de polygamie, notamment la polygamie parallèle qui désigne la situation jusqu’à présent où un individu s’accouple avec plusieurs partenaires, non pas au cours du même acte sexuel (non ça c’est du mélangisme dixit wikipedia, c’est quand même beaucoup plus classe que la partouze même si c’est exactement la même chose…et si on ajoute des sentiments on parle de « polyamour », fantastique !) mais au cours d’une même période reproductive et la polygamie séquentielle qui consiste pour un individu à avoir plusieurs partenaires différents au cours de sa vie, mais pas de façon simultanée. Cette dernière forme de polygamie est aussi dite monogamie sérielle. »…

Amusant, ce qui signifie que normalement nous devrions avoir des rapports sexuels uniquement pendant nos périodes de fécondité …Les filles c’est bon, avec cet argument, plus besoin d’avoir la migraine !
Enfin voilà, nous y sommes, par défaut et tout au long de sa vie, l’être humain pratique la polygamie séquentielle ou monogamie sérielle, donc, je vous le demande, qui (à part Jésus) a donc bien pu décréter à un instant t que dorénavant un homme devait être avec une femme et une seule et inversement (et non recto-verso, attention !) ? Comment peut on dire à un moment donné je serai tienne et tu seras mien alors que depuis notre adolescence, nous butinons à droite à gauche pour rencontrer des gens très différents, tous plus intéressants, amusants, cultivés, passionnés les uns que les autres ? Comment de manière raisonnée, peut on nous demander de faire un choix et un seul, parmi un panel de personnes ?

Concrètement, avons nous un seul ami ? NON et heureusement, imaginez … qu’il attrape la grippe A par exemple, qui sortirait avec vous après ? ! Vous seriez obligés d’aller au ciné seul, de boire des coups dans un troquet seul, d’aller au théâtre seul, de partir en vacances seul…Wahouhou, super gaie la vie avec un seul ami ! ça n’est pas naturel ! Qu’est ce qui pourrait donc logiquement nous faire croire que nous sommes faits pour vivre à deux, à part le prix des loyers et la taille des appartements à Paris qui passés le salon avec une chambre devient exorbitant ? La taille des lits, qui sont fait pour une ou deux personnes seulement ? Rien !…Même le fait que les êtres humains se reproduisent (je ne parle pas de l’acte mais de donner la vie…Ahhhh mon côté fleur bleue !) prouve que nous ne sommes pas faits pour vivre qu’à 2 car rapidement on s’ennuie ! De plus, je doute sincèrement qu’il soit possible de trouver en une seule et même personne toutes les qualités recherchées alors que nous ne les trouvons rassemblées ni chez un ami, ni dans un boulot,…Est ce qu’un homme drôle, beau, intelligent, cultivé, galant, tendre, attentionné, spirituel, bricoleur (désolée mais ça fait 1 an que j’ai des étagères à poser donc maintenant il faut être un peu pragmatique), musicien (Ouai, c’est rock’nroll ça…mais pas dans un groupe genre qui part en tournée…quoique ça peut être l’occasion d’avoir un peu la paix…Qualité à confirmer !), bon danseur, détestant le foot et autres sports, ordonné, sachant cuisiner, bon amant, ne ronflant pas, très propre (Là encore, désolée mais l’homme est parfois un animal pour lui-même et surtout pour nous, princesses qui sentent la rose et la vanille !), aimant les ballades matinales et en soirée ( J’ai un chien à promener !;-) )…Franchement, est ce que vous connaissez un seul homme qui pourrait répondre à ce portrait ? Non ! Alors pourquoi doit on faire une croix sur certaines qualités alors qu’en cumulant des hommes on peut toutes les avoir ?  …Mesdames, réfléchissez et faites comme moi, écrivez à sarkozy pour défendre la polyandrie ! Et ne me parlez pas d’éthique et autres valeurs morales quand on voit où va le monde, merci 🙂

J’ai testé pour vous la grippe A

…et Dieu sait que je me suis donnée du mal !

Un peu d’histoire ne vous fera pas de mal, la grippe A, plus connue sous le nom de H1N1 (Rien à voir avec le Hong Kong, 1er nid de la grippe comme le dirait notre si cultivée Roselyne Bachelot mais plutôt un Influenzavirus A sous H1N1…Bref cette saloperie est un mélange de grippe porcine, humaine et aviaire…Responsable de pandémies de grippes en 1919, 1977, 1978 et maintenant en 2009). Etant née en 1979 (je sais, je ne les fais pas) il me fallait attendre son retour en 2009 pour l’attraper.
Je l’ai donc poursuivie à Barcelone en Avril, ou on a découvert un des premiers nids européens, ensuite en juin à Londres où elle a commencé à faire des premières victimes…Las de lui courir après, elle m’est tombée dessus le week-end dernier. Je ne m’en suis bien sûr pas aperçu tout de suite, quel dommage de ne pas contaminer mes amis 😉
Donc samedi soir, pendaison de crémaillère d’une amie, une centaine de personne est présente…claquage de bises, échanges de verres, câlins de retrouvailles…Dimanche, je me sens un peu fiévreuse avec un gros mal de crâne et des courbatures…mais quoi de plus normal avec la fête de la veille ? Dimanche soir, couchée à 22h, je tombe comme une masse, me réveille plusieurs fois dans la nuit en nage…Promis seigneur, je ne ferai plus d’excès de ce type, je suis bien trop vieille !…Je me réveille plusieurs fois dans la nuit et ouvre les yeux à 8h20…oups, à la douche et je cours au bureau…dans le métro, je dégouline, je suis en débardeur et tous mes vêtements sont trempés, mon sac me fait mal tant je le trouve lourd à porter…Je ne peux pas aller au boulot dans cet état…Merde…qu’est ce qu’il se passe ?…
J’appelle mon chef – Répondeur – Message… :
“- Oui, c’est Marinette, je ne sais pas ce qu’il se passe, je transpire à grosses gouttes, je me sens pas bien, je vais chez le médecin et je te rappelle après »…Je reprends le métro, je dégouline comme un drogué en manque de cam, J’arrive chez moi, douche, Appeler le médecin, RDV à 15h, je me couche…14h20, j’ouvre les yeux…Merde, le RDV est à 15h…Je suis trempée…Douche…et je file…J’arrive chez le médecin, humide et collante…Je m’assois…
– Qu’est ce qu’il vous arrive ?
– Je ne sais pas, je transpire sans arrêt depuis hier soir, je suis humide et collante tout le temps (ce qui pourrai être limite excitant dans certaines conditions…mais bon, pas là), j’ai de la fièvre…39°…
-Des courbatures ?
– Oui, j’ai mal aux jambes et aux bras…Sans même faire de sport !
– Mal à la tête ?
– Oui…mais j’ai presque toujours mal à la tête, c’est juste un peu plus prononcé que d’habitude donc bon…
– Toux ?
– Non… par contre j’ai déjà dormi 14h depuis hier soir alors que je suis une petite dormeuse

Le médecin recule d’un bon mètre puis se place derrière son bureau…Il scanne en un regard tous les endroits que j’ai touché dans son bureau…les deux chaises, la table, son crayon… Le verdict tombe :
-Grippe A, rentrez chez vous, ne parlez à personne…
– Grippe A ? Celle du cochon ?
– Pas seulement
– Comment vous pouvez le savoir ? Comment vous pouvez en être sur ?
– Mademoiselle, ici c’est moi ou vous le médecin ?
– Vous mais…
– Vous vivez seule ?
– (Ah Ah ! Attaque personnel, c’est bien bas…) Oui 😦
– Tant mieux.(Quoi tant mieux ? Enflure !!!!C’est justement dans ces moments là que c’est chouette de pas vivre seule, on a ENFIN le droit d’être SUPER chiante et l’autre n’a rien le droit de dire…Pffff, jamais avec quelqu’un quand il faut moi !) Prenez du paracétamol, toutes les 4h, dormez, mangez des fruits, prenez des vitamines C, restez au chaud…
– Heu, vous ne me donnez pas de Tamiflu ? Il paraît que c’est efficace en anti-viral…J’ai une amie pharmacienne qui…
– Vous êtes une personne âgée ?
– Non
– Une enfant ?
– Non
– Diabétique ?
– Non plus
– Alors à moins que vous soyez une de ces personnes ou que vous abimer le foie vous donne envie, je pense que le paracétamol vous suffira. Si ça s’aggrave, nous aurons le temps de réagir. Vous travaillez ?
– Oui (Et oui même si à l’aube de mes 30 ans je ressemble toujours à une lycéenne, je dois avouer que oui, je travaille !)

– Je vous arrête, vous risquez de contaminer tout le monde, il y a de 24 à 72h d’incubation et surtout, la moindre cochonnerie la dessus peut être fatale ! Si sous 48h vous vous rendez compte que vous avez du mal à respirer, filez aux urgences. Je rêve, bien sûr que je vais avoir du mal à respirer, il est flippant ce couillon…je fume donc quand je monte les escaliers je suis essoufflée ! Je suis toujours entourée de monde, 5jours chez moi sans voir personne, je vais étouffer c’est sûr !
– Au revoir mademoiselle, je ne vous sers pas la main, vous comprendrez et je vais de ce pas la désinfecter.

Et vlam, me voilà dehors, la porte claquée derrière moi…Je regarde mes mains…toutes les poignées ou objets que je vais toucher sur mon chemin seront contaminés…Ne pas parler à un enfant, ne pas parler à un vieux…éviter les transports…La Pharmacie ? Tant pis pour eux…J’essaye de toucher au minimun les “surfaces communes”…tant pis pour la machine à CB, il faut bien que je paye… A cet instant je me suis rappelée de la pub avec les monstres dans le métro qui illustrent tous les microbes qu’on trimballe…sauf que cette fois, tous ces microbes, ils venaient de moi, c’est moi qui les déposaient sur tout ce que je touchais. Je rentre chez moi…le code d’entrée, contaminé…la porte d’entrée, virus déposé…poignée de la cage d’escalier, contaminée…lumière du Hall, contaminée…Home, sweet Home…Sanctuaire à microbe de ces prochains jours.

Avant de me recoucher, je dois informer. Je rappelle mon chef…Répondeur – Message “Oui, c’est encore moi, Grippe A, je suis arrêtée jusqu’à la fin de la semaine” Mail groupé à mes amis “Je l’ai, oui, la bonne grippe, celle dont tout le monde a peur, celle dont on parle”…Réactions très différentes…Grands parents sur-angoissés, mère plutôt soulagée “Vaut mieux que tu l’aies maintenant que cet hiver”, amis effrayés “Merde, c’est quoi les symptômes ? Je dois aller voir mon médecin ? Tu crois que je l’ai ? C’est sur tu me l’as refilé ! Putain !”, amis admiratifs “Bravo, t’es la première personne que je connaisse qui l’ai attrapé !” …
Comme les gens sont étranges mais comme ceux qui vous aiment sont solidaires et présents dans ces moments peu agréables ! Après 2 jours et 2 nuits de grosse fatigue et de fièvre importante, aujourd’hui il me reste fatigue, courbatures et température. Ce matin, Orange m’a livré mon nouveau téléphone, le livreur quand il a su que j’avais la grippe A m’a lancé mon téléphone devant la porte et a dit qu’il signerait mon reçu…Démesuré non ?

Et vous ? Comment réagissez vous face à la Grippe A ?

J’ai testé pour vous le tiramisu aux spéculoos…

Avant hier soir, prise d’une folle envie de cuisiner, je commence à surfer sur marmiton.org, LE journal des femmes en quête d’un menu. A l’aide de son moteur de recherche, vous pouvez trouver quoi cuisiner avec ce que vous avez dans votre frigo ou comment sauver votre dîner sans faire de courses…voyons…alors « Cornichons + yahourts+ chorizo+ salade+ confiture+moutarde »…ça mouline… Le résultat se faite attendre…ah voilà… « Ces ingrédients ne peuvent être mélangés sous risques de réactions chimiques ! »
Aucune équivoque, je vais y aller, il faut juste que je trouve quoi préparer. ..
Alors, « 40 recettes pour faire vos premiers pas en cuisine », parfait ça !
Hummm, un jeu d’enfants « Extra coulants de caramel à la fleur de sel » miam…ah non, ingrédients trop compliqués à trouver… « Mini cheesecake au chèvre et aux tomates confites », voilà pour l’entrée…le plat « Poulet curry-nouilles sautées »…et maintenant le dessert « tiramisu aux pommes/cannelle et speculoos »…Facile 😉
Allez, on note tout, méga liste de course…et en route !
Retour à l’appart et début des réjouissances…commençons par le dessert !

Préparation : 20mn, Cuisson : 25mn, Repos : 4 à 24h, Niveau : facile
Ingrédients : Mascarpone, Speculoos, Pommes, Citron, Sucre, Cannelle, Œufs, Amaretto et sel.
Dommage il manque l’amaretto, je mettrai de l’alcool de vanille.

1. Préparez une compotée de pommes. 
Une compote de pomme, très bien…Où est l’économe ? (Non, n’y pensez même pas ! On a dit pas les objets tranchants ! ) Là ? Non. Là ? Non plus…J’imagine que mon ex à du le garder ! Note pour plus tard : penser à acheter un économe parce qu’au couteau ce n’est vraiment pas pratique! Pommes épluchées et cubées dans la poêle, un peu de beurre et hop à feu doux…Pendant ce temps là (à Véracruz), je m’attelle à la préparation de la crème au mascarpone.

2. Crème au Mascarpone
– Séparez les blancs des jaunes…et hop, les jaunes dans un bol et les blancs dans le saladier.
– Battez les blancs en neige assez ferme avec une pincée de sel ( à l’aide d’un batteur électrique)…Effectivement c’est vraiment une recette pour les débutants car battre les œufs en neige au fouet, quand tu l’as fait une fois, tu ne te refais plus piéger, après impossible de tenir quoique ce soit dans la main droite (ou gauche, vu que c’est d’actualité en ce moment) pendant au moins une bonne semaine !
– Ajoutez le reste du sucre dans les jaunes et battez…Le reste ? Oups ! Je suis sûre que bien sucré ce sera bon aussi et puis le sucre c’est plein de fer, de vitamines, de potassium, de magnésium,…ça ne peut pas faire de mal !
-…jusqu’à ce que le mélange blanchisse…C’est bien connu Jaune + roux = blanc, ils sont drôles ces cuistots !
-…Ajoutez la mascarpone jusqu’à obtention d’une pâte homogène…Quelqu’un a déjà vu de la mascarpone ? C’est un croisement entre de la feta et un yahourt, donc autant dire que la pâte homogène, ça risque d’être compliqué.
-…Ajoutez délicatement les blancs…Ok avoir pris le seul et unique saladier pour monter les blancs en neige n’était peut être pas ma meilleure idée…et voilà comment en quelques minutes, les blancs se sont retrouvés dans la casserole, « le mélange homogène » dans le saladier et le bol devient le premier d’une longue série dans l’évier !

3. Garnissez les verrines
Alors là je dis non ! Je ne peux pas garnir les verrines alors qu’il me reste de la cannelle, des pommes rissolées et pas du tout compotées…Ah oui, après relecture de la recette il fallait mettre de l’eau…Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, un vidage de tasse et le tour est joué.
Il me reste encore un citron…Je le presse et hop, avec les pommes… Emiettez vos speculoos, alternez avec les fruits et la mascarpone puis répétez les étages.
Je vais faire des variantes : speculos-pommes caramélisées/ cookies-banane/ cookies-bananes poires-m&ms…et hop deux heures plus tard (et non les 20 minutes annoncées !), je mets tout ça au frigo. Je m’assois devant et commence à prier « Petit Jésus ou petit bouddha ou qui que tu sois, je t’en prie, protège les personnes qui mangeront mes tiramisus et protège moi de toute réputation de cuisinière catastrophique, ne me soumet pas à la tentation de les goûter avant demain et délivre moi de tout soupçon d’intoxication volontaire ! Amen »…On va enfin avoir la preuve du fameux « Mais tu sais, ce qui compte, c’est que ce soit fait avec Amour ! » (Non, pas le développeur de chez CaféCRM) ».
Jour J : 19h30…Viiiite, il arrive dans une heure et rien n’est prêt à part mes supers tiramisus que je n’ai pas encore goûtés (merci prière, très efficace…Est-ce que je peux en faire une pour être une virtuose de la batterie après juste 2 cours ? Non ? Fallait tenter !)…Tant pis pour les mini-cheese cake, je vais faire du Guacamole…Ok c’est moins recherché mais ça reste très festif comme entrée, surtout avec des bonnes chips…Ahlalala, il va être drôlement content d’être venu 😦
20h30…Driiiiiiiiiiiiiiiiiiing ! Déjaaaa ? Tant pis faut bien ouvrir quand même, je ne vais pas le laisser dehors !
– Salut !
– Salut ! Je ne t’attendais pas si tôt…
– Mince, c’est toi qui m’a dit 20h30, je…
Je me désigne donc officiellement championne du « Moi ? Je te mets à l’aise en 2 secondes ! » alors que je devrais me réjouir qu’il existe encore des gens ponctuels, de ceux qui ne profitent même pas du fameux quart d’heure parisien ! Note pour plus tard : Avec lui, l’heure c’est l’heure !
– Du coup (allez, je le refais un peu culpabiliser), je vais terminer rapidement en cuisine
– Je vais t’aider, j’adore cuisiner !
Trop pratique d’être à deux dans 2m² de cuisine 🙂
– Ah tu fais du guacamole, j’adore les avocats ! Je peux en prendre un petit bout ?
– Bien sûr mais je ne les ais pas encore mixés.
L’avocat ne cède pas entre ses dents, merde, pas assez mûr 😦 Il le fait glisser discrètement dans la poubelle…Impression confirmée quand l’avocat résiste au lames du blender.
Gentiment il vient à ma rescousse :
– Tu sais ça se termine toujours à la fourchette le guacamole pour faire une purée homogène !
Même si ce n’était pas dans mes prières, je te remercie toi là-haut.
– Dis ça sent fort la ton guacamole, t’as mis quoi ?
– avocat, tomate, citron, sel, poivre, ail,…
– Ail ? C’est pas de l’oignon plutôt ?
Merde ! Je savais bien que je m’étais trompée !
– Peut être mais tu sais quand j’étais petite j’avais une voisine mexicaine qui faisait du très bon guacamole à l’ail, c’était son petit secret !
1er mensonge, je suis nulle.
– Recette de la voisine ? Super ! J’aime bien l’ail, c’est très bon en plus !
2ème merci là-haut !
Résultat de l’entrée : Guacamole : 0 – Marinette : 1

Passons au plat de résistance…Poulet curry- nouilles sautées…
Après l’épreuve de l’entrée, je ne sais pas si préparer pour la première fois des nouilles sautées est une grande idée…la prise de risque me semble inutile.
J’attrape le riz au blé complet et hop, dans la casserole.
– Du riz complet ? J’adore, ça fait super longtemps que je n’en ai pas mangé, bonne idée !
3ème merci là-haut …et je t’en fais un quatrième si finalement il dit qu’il veut juste un bol de riz pour garder de la place pour le dessert…Non ? Tant pis.
Je coupe le poulet en lamelle et l’asperge de citron…Mince, c’était pour le tiramisu le citron…tant pis, ça donnera du goût ! Je saupoudre et finit par rendre le blanc de mon poulet limite orange, j’ai peut être eu la main un peu lourde. Je mets tout dans la poêle et je fais revenir…
– Tu aimes quand c’est relevé ?
– Oui, oui,…
J’arrose le tout de lait de coco et hop, à table !
– Hummm, délicieux, ça faisait longtemps que j’avais envie d’un bon poulet au curry !
Et oui mon bonhomme, avec moi « A Dream come true ! »
Résultat du plat : Poulet : 0 – Carine : 1

– Tu as encore de la place ?
– Pour ton dessert bien sûr !
– Alors trio de Tiramisu…faut que tu devines à quoi c’est:)
– Je vais commencer par celui qui est vert, ça m’intrigue…
…Oups, le vert, je dirai que c’est le m&ms qui a fait, je pense, une réaction chimique avec le mascarpone…

Verdict : Il n’a pas reconnu un seul des mélanges de fruit mais a mangé les ¾ des tiramisu, les ¾ du poulet et les ¾ du guacamole…Je n’ai plus de nouvelles de lui depuis son dernier message « Mon ventre a beaucoup communiqué cette nuit, je pense que j’ai trop mangé hier soir. C’était très bon mais la prochaine fois, je t’invite au resto…même si j’ai un petit salaire, je ferai un emprunt, vaut mieux être pauvre que mort 🙂 »
Ma grand-mère avait raison, y’a pas de secrets, les hommes on les tient par le ventre !