J’ai testé pour vous…une nuit d’insomnie !

Lundi 1h du mat
Nous rejoignons la chambre avec chéri coco, après avoir bu un peu, regardé la tv et fumé quelques clopes…Un petit câlin, un petit orgasme, en position cuillère, il pose son visage sur le mien… et commence à me ronfler dans l’oreille.
Le ton est donné, il va falloir que je m’endorme avec cette petite musique nocturne. Je tente un éloignement. ça le réveille.
– Excuse moi je ronflais.
Il bouge un peu, me rattrape, recolle son nez sur mon oreille et recommence. Quelques minutes passent.
Je tente à nouveau la manoeuvre. C’est bon, je suis à 20cm de lui. Je me tourne dans un sens, puis un autre, essayant de trouver LA bonne position.
Je me cale. Il se tourne, arrêt des ronflements.
Je souris.
Une porte se claque. J’ouvre les yeux. Le rideau du salon bouge. Le parquet grince. Putain il y a quelqu’un chez lui. Je retiens mon souffle et tend l’oreille. Plus un bruit. Le parquet grince à nouveau. Je me colle contre lui et pense très fort « Remets toi à ronfler, comme ça ils vont entendre qu’il y a un homme et ils vont fuir…Fais du bruit !!!! Je ne te le demanderais pas 2 fois dans ta vie de ronfler pour moi. C’est ta chance, alleeeezzz » Rien. Super la solidarité !
C’est un toitophile, j’en suis sûre ! Quelle idée d’habiter au dernier étage et de laisser la fenêtre ouverte.
Merde, j’ai laissé mon sac à mains dans le salon. Fais chier mes papiers…C’est casse pied à refaire et ça va encore me prendre 6 mois à refaire ! D’un autre côté c’est plus casse pied pour lui, il y a son matos de son et sa tv…Ils vont forcément commencer par ça…Le parquet grince à nouveau. L’intrus est encore là. Ok sweety, tu ne veux pas te réveiller ? Je vais me débrouiller toute seule. Je tousse…comme un homme.
Lui : – Tu es malade ?
moi plutôt fort – Oh, non, pardon mon HOMME FORT QUI EST CHAMPION DE KARATE je ne voulais pas te réveiller !
– ça va bien ? Tu sais que si tu continues à parler aussi fort, tu vas aussi réveiller mes voisins.
Rhooo le nul, je rêve, je viens de faire fuir un voleur et lui il m’engueule !
– Allez rendors toi, viens là…
– Nope ! Pas la cuillère et le ronflement dans l’oreille, tu te mets sur le ventre svp !
Il s’exécute. Mignon. Il se rendort au bout de 30 secondes, se retourne…bam, sur le ventre, ronflements…
Allez Marinette, et si tu comptais les moutons…je commence à compter…un, deux,…putain de ronflements…Ah ouai c’est comme ça ? Je n’ai même pas le droit à 30mn de répit histoire de moi aussi trouver le sommeil ? Ben tiens, c’est toi qui va sauter la barrière…Une, deux, trois…et là je l’imagine en nage, avec du mal à reprendre son souffle (il est asthmatique)…j’éclate de rire.
ça le réveille. Je me retourne sourire aux lèvres.

Lundi 3h du mat
Le vent se lève, premiers éclairs, grondements,…Je me colle contre son corps endormi et je commence à transpirer. J’ai peur de l’orage. Moins qu’avant, je me résonne mais ça me fout la trouille quand même. J’inspire. J’expire. Oh non, mon bambou (mon bambou est en fait un espèce de carillon en bambou que j’ai mis à ma fenêtre, histoire de m’empêcher de dormir dès qu’il y a du vent tout en donnant une bonne raison à mes voisins de me détester pour ce bruit incessant). Si jamais mon bambou est foudroyé par l’orage et que ça met le feu chez moi. J’espère que j’ai pris une assurance habitation tout risque. Il faut que je vérifie ça demain.
Il pleut. Il se réveille.
– Mince, faut que je ferme les fenêtres sinon il va y avoir de l’eau partout…
Oh mince, j’ai laissé la fenêtre ouverte chez moi…Oh non, j’ai débranché mon câble de l’ordi mais je l’ai laissé branché à la prise…et l’embout arrive à peu près sous la fenêtre…Il suffit qu’il pleuve dessus et…méga court circuit, plus d’électricité dans l’immeuble,…Rhoo le frigo et le congélo…
Impossible de me rendormir…

Lundi 4h30 du mat
Bon allez, j’en ai marre, il faut que je dorme. N’écoutant que mon courage, je me lève et vais chercher un somnifère dans mon sac.

Lundi 5h
Je dors…malgré ses ronflements

Lundi 7h05
– Allez Marinette debout !
Il me fait des bisous de réveil, je tourne la tête vers lui…
– Outch, ah la tête…mais qu’est ce que t’as fait cette nuit toi ?
No comment. J’ai juste fait une insomnie.

Publicités

J’ai testé pour vous…changer de téléphone pour que son couple dure !

Quand on s’est rencontrés avec mon mec il avait un Iphone 4 et puis on a passé une grande soirée. Oublié dans un taxi, fait tomber de sa veste,… Nous ne nous souviendrons jamais, juste plus de téléphone le lendemain.
L’angoisse, je suis une texto addict !  (Ok alors certains diront que c’était lui le plus embêté sans téléphone, soyez un peu altruistes svp, pensez à moi !)
Il récupère donc son vieil Iphone 3, tout abîmé, avec une partie de l’écran cassé et la moitié des touches qui ne fonctionnent pas : Envoyer un sms relevait d’un parcours du combattant !
Après de trop nombreuses engueulades à cause de….
…messages qu’il m’envoyait :
– SD Skoiredk
– Quoiiii ? T’essayes de me dire quoi là ?
-SOJdruh,nhv
– Et tu te fous de moi en plus ? C’est plus la peine de donner de news !!! Rayé ! Tu es rayé de ma vie !
Là généralement, histoire de vraiment passer pour une casse pied et de griller mes dernières chances de lui faire croire qu’une copine m’a piqué mon téléphone pour lui faire une blague, je l’appelle…et je lui laisse un charmant message sur son répondeur. (Le coup de la copine imitatrice, ça ne marche pas, déjà testé !)
N’écoutant que son courage, il rappelle pour me dire que… son clavier se bloque mal, son téléphone était dans sa poche et qu’il envoi des messages tout seul au dernier numéro utilisé. VDM.

… ou de messages qu’il ne m’envoyait pas…
–  Tu réponds pas à mes messages, si t’en a rien à faire, dis le, ce sera plus simple !!!!
– Regarde, je t’ai écrit des messages ils ne sont simplement pas arrivés…
Preuves à l’appui, les messages sont bien dans le fil de la conversation…Il commençait me prendre pour une hystéro passionnée secrètement par les psycho-drames…Il me fallait réagir !
Ni une ni deux, je me connecte chez bouygues telecom et regarde les offres de renouvellement de mobiles.
« Samsung Galaxy SII à partir de 0€ » => Génial ça !
Je lui envoies un message :
– Tu es chez qui comme opérateur ?
– Comme toi.
Wahou, ça relève du coup monté ! Il connait mon opérateur mais pas ma date de naissance…ahhh ou alors c’est un vrai gentleman qui fait semblant de ne pas la connaître car il sait que j’ai 2 ans de  plus que lui et qu’il ne veut pas me mettre mal à l’aise, mignon…bien qu’un peu naïf 😉
Je retourne sur le site et je regarde l’offre…à partir de 0€ avec 154378 points !
Et mince 😦 Tant pis, c’est LA seule solution !
Convaincue qu’en boutique on pourra me faire une offre plus sympa, je file dans une boutique Bouygues.
– Bonjour, je voudrais changer mon téléphone pour un SII.
– Bien sûr, on va regarder ça…Donc le S2 avec le même forfait, ça vous fait 249 €.
Rapide calcul, je suis déjà à moins 800, ça semble compliqué.
– Vous n’avez pas des promos/ réducs sur ce téléphone ?
– Si, par contre il faut vous réengager pour 24 mois avec un forfait supérieur, dans ce cas vous avez une réduction de 100€. Si vous prenez l’assurance contre le vol, casse etc…à 8,99€/mois, vous avez 60€ de réductions…et il y a une ODR (Offre de Remise) jusqu’au 17/06 de 50€.
Calcul vite fait…J’ai l’impression de faire une affaire, je vais avoir un nouveau téléphone et mon chéri aussi ! Tous nos problèmes de communications vocales et smsales vont se régler d’un coup de découvert magique 🙂
– Et si je vous reprends l’ancien, je vous donne encore 77€.
J’hésite, ça veut dire que je pourrais avoir un nouveau téléphone + un forfait plus cher + un réengagement et encore Bouygues me verserait des sous…Je suis la reine du pétrole !!!!
Ressaisis toi, ne cède pas à la tentation de l’argent facile, tu fais ça pour la paix de ton ménage.
Banco, je signe…et je me retrouve à envoyer 46 papiers pour résilier ma précédente assurance, confirmer la nouvelle, bénéficier de mon ODR…
Maintenant il ne me reste plus qu’à convaincre ma banquière qu’en augmentant mon découvert autorisé, elle contribue un peu à mon bonheur 😉

J’ai testé pour vous…Mises en capsules !

Fan de SF, je vous arrête tout de suite, ces mises en capsules là ne vous mèneront pas vers une exploration intergalactique…mais plutôt vers un voyage intérieur !
Hier soir, je suis allée au « Ciné 13 théâtre », le nom traître parce qu’immédiatement tu imagines un ciné transformé en théâtre dans le 13ème, pas du tout, quoique les fauteuils et canapé du théâtre fassent un peu « Dernière séance à la maison »…Et comme à la maison, vous vous battez pour avoir une place dans le canapé rouge flamboyant dernier cri ! Enfin un théâtre où on assiste à une pièce sans avoir les dents enfoncés dans les genoux 🙂

Naturellement, vous vous demandez (si si je sais) mais comment est elle arrivée là ?
Simple ! Je suis volontaire dans une association, pour laquelle on doit recruter des volontaires (oh tiens, l’air de rien, petit appel à volontaires…Si vous aussi vous êtes jeunes, beaux, dynamiques, sexy, que facebook est votre journal intime, que vous voulez donner un sens à votre vie, que vous voulez aller courir le dimanche matin pour aller collecter des fonds au lieu de « glander » toute la journée en pyjama avec un vieux mal de crâne en ressassant que plus jamais vous ne boirez autant, que vous kiffez d’aller flyer pour des braderies pendant des heures en plein soleil alors que tous vos amis vous sms en vous disant que wahou, ils ont trouvé LA terrasse rêvée pour siroter quelques bières,…alors contactez moi 🙂

… Mon idée était donc de faire une campagne du style de bref…J’en parle à un vieux copain qui me dit qu’il va justement au théâtre mardi soir voir une pièce dans laquelle joue Alice, sa super copine, qui est « accessoirement » la meuf du mec de bref…Entre temps, mon mec qui a eu quelques galères pour aller au concert de Justice, pas uniquement parce qu’il s’était trompé de salle…et de jour…me dit qu’il a sacrifié sa deuxième chance de les voir en concert pour une soirée GOT (Game Of Thrones pour les novices) avec moi…Là, des calculs scientifiques se font dans ma tête, je pourrais faire d’une pierre 3 coups :
1 – J’adore le théâtre, ça fait super longtemps que je n’y suis pas allée…et une soirée tranquillou avec mon pote, ça me tente beaucoup,
2 – J’essaye de voir si le projet botte Alice (oui, genre on est intimes)…et peut-être que j’arrive à monter un projet passionnant tout en recrutant des volontaires
3 – Quelle meuf pourrait être plus cool que moi pour accepter de présenter la meuf super canon de bref sur laquelle tous les hommes fantasment à son propre mec ? AUCUNE…Et la winneuse est moua, là, je peux lui demander ce que je veux après pendant…pfiou…à l’aise 🙂

Mardi 19h : Merde ça commençait à 19h ! Je retrouve mon homme dans un café, mon GPS déconne, je ne sais pas vraiment aller au théâtre, on va être à la bourre. ERREUR ! Tel un super héros, sans la cape qui vole au vent et le collant moulant, mon mec sort un papier tout plié de sa poche « J’ai imprimé le plan, c’est à 5mn » Wahou, quelle habile combinaison entre Google Maps et l’imprimante !
19h15 : Je crois qu’on est perdus…Attends j’appelle Tom ! Il décroche. Je te passe Alice. Même voix sexy, souriante et drôle. Je raccroche, sourire béa.
– C’est par où ?
– Par là ! Et après à gauche la rue dra…dreu…grau… Je sais plus !
– Ah la groupiiiiiie ! La honte !
19h30 : On arrive au théâtre, Tom nous fait de grands signes « Dépêchez vous, on a loupé la première pièce déja! »

« Mises en capsules », c’est 5 pièces d’une trentaine de minutes chacune qui abordent différentes thématiques. Ce concept est très agréable car les sorties théâtres, a peut être quitte ou double, soit tu t’éclates pendant 1h30, soit tu passes à 1h30 à te demander comment tu vas réussir à sortir discrètement du milieu de rangé où tu t’es installé pour bien voir… Le format 30mn était rassurant.
Mardi 5 juin, nous avons donc commencé le festival par la pièce « Carter est un porc »…L’ouverture de cette pièce est faite par l’auteur qui conte un passage de la bible dont la morale est de dire qu’il peut y avoir plusieurs vérités et plusieurs perceptions des choses. Je pourrais vous raconter le synopsis mais ce serait dommage car je viens de le lire, à l’instant et je pense que ça aurait changé la manière dont j’ai vécu cette pièce. Ce qu’il faut en retenir ? De très bons acteurs, des dialogues réduits au minimum pour laisser la place aux silences, mimiques et autres expressions corporelles.  Des bruitages imagés…Je me suis sentie comme une enfant du temps où ma grand mère me racontait des histoires dans le noir assise sur le bout de mon lit…Le minimum laisse de la place à mon imagination. Le théâtre : 1 point.
Entracte. Nous sortons fumer une cigarette. Tom nous présente Alice. Elle est plus fine et plus petite qu’à la télé. Plus jolie aussi. Je crois que je suis sous le charme, plus que mon mec, et mince, mon plan de vie sur 25 ans vient de s’effondrer 🙂
Nous parlons quelques instants…Elle est sympa et drôle aussi, comme c’est agaçant 😉

20h30 : « Corps à cordes »…et oui, les cordes pour se pendre ! Ouverture sur un contre-bassiste à gauche et une femme avec un superbe dos nu assise en tailleur au centre. Il commence à jouer…Là je vous raconte parce qu’à moins d’être un passionné de danse contemporaine, je pense que vous serez comme moi, assez hermétique à cette prestation. Il commence à jouer et le dos de la femme (anorexique) s’anime…Alors, un menu XL big mac avec un 280 pour la demoiselle svp ! Petit à petit elle se relève, en bougeant bizarrement les mains et le reste de son corps…puis petit à petit elle s’approche d’une petite porte avec de la lumière…POUSSEZ LA ET FERMEZ A CLEF SVPPPPPPPPPPPPP !!!! Intervention de mon mec « Tu parles fort »
– Genre, monsieur apprécie ! Ok, je dors, tu me réveilles quand c’est fini ?
Dans ces moments là, bien sûr, impossible de t’endormir parce que tu as toujours la mini crainte de te mettre à ronfloter…donc tu subis les plus longues 30 minutes de tavie.

21h : Le supplice se termine. Pause clope.

21h15 : « Viens on se met au premier rang! » Ne faites JAMAIS ça, JAMAIS ! « Le procès de Patrick Bateman ». Ouverture du rideau…puis 30 minutes d’apnée. Cette pièce est conçue comme un court-métrage, sauf que vous ne pouvez pas arrêter le film. Vous êtes pris au piège, emportés. 30 minutes pendant lesquelles vous êtes effrayés, dégoûttés, amusés (peut être aussi le rire nerveux de la pression qui se relâche)…vous êtes tour à tour devant l’écran, assis au tribunal ou dans un coin du café, dans les égoûts,…Vous sentez les odeurs, voyez ce qu’on vous montre, imaginez ce qu’on vous lit,…Vos émotions et votre esprit sont pris en otages pendant 30 minutes. Vous ne savez plus à la fin qui est le monstre : l’homme ou la société ? Inutile de parler des acteurs  qui ont réussi ce « kidnapping théâtral » ! Je suis sortie de la salle les jambes tremblantes avec une envie de vomir…Difficile aujourd’hui de créer ce type d’émotions en 30 minutes avec 10 acteurs, 5 boxs en bois et des costumes non ? Ne passez pas à côté !

21h50 : La clope et le ciel s’imposent. Nous avons tous besoin d’air.

22h : « Ceci n’est pas un rêve »…Si, cette pièce en est un ! Ouverture sur « Nous dormons 4 mois par an ». Le cadre est posé…Que se passe -t-il pendant ces 4 mois ? Que faisons nous ? Réel challenge de s’attaquer aux rêves (lucides, initiatiques,…), au réel, aux perceptions, aux ressentis des uns et des autres. Un voyage dans le passé depuis le présent. Des acteurs attachants qui racontent tour à tour une même histoire, selon leur point de vue…Des effets sonores et visuels chronométrés. Une occupation de l’espace à la limite de la perfection.

Mettez moi à nouveau dans la capsule direction le ciné 13 théâtre, je veux voyager encore au pays de mes émotions 🙂
Un site à visiter sans attendre : http://www.cine13-theatre.com/