J’ai testé pour vous…un cours d’effeuillage !

Groupon fait l’occasion qui fait le larron ! 30€ les 2h de cours d’effeuillage, il ne m’en fallait pas plus pour tenter l’expérience ! Le rendez-vous est pris : mardi 20h30.
Mail de l’école :
« Tenue recommandée pour l’effeuillage : un tailleur-jupe ou short => ok, une chemise déboutonnable => ok, deux paires de sous-vêtements => N’importe quoi…Je ne vais jamais mettre deux sous vêtements l’un sur l’autre pour faire un show à mon mec, une paire de chaussures sans brides si vous portez des bas, choisissez des vetements et accessoires qui glissent facilement. »
Tenue de mardi : boxer, soutif, débardeur, chemise déboutonnable, jupe tailleur, collant (les bas ça boudine mes cuisses), chaussures à talons.
Mardi 20h30, nous arrivons au cours avec Dickie et nous nous retrouvons face à 8 demoiselles plus ou moins jeunes vêtues de jupettes, chemisiers et talons. Pas de doutes, c’est ici.
10 filles/ 9 chaises/ 2 possibilités :
1. Faire un groupe de 10 avec une demoiselle qui en même temps apprendra à mimer… une chaise ou,
2. Faire 2 groupes de 5 en passant chacune son tour…
A l’approche de Noël, il semblerait que toutes ces demoiselles soient dans un état d’excitation mêlé a de l’énervement qui les font pencher vers la 1ère option. Que ce soit clair, aucune d’entre elles ne perdront une minute de pratique, l’enjeu est trop grand : pimenter leur couple ! A vos marque, prêts, prenez une chaise…et tant pis pour la plus lente !
Ayant un véritable don pour me dévêtir avec classe, que ce soit en me prenant les pieds dans mon pantalon, la tête dans le tee-shirt ou encore en coinçant mes poignets dans les manches de chemises,… quelques trucs et astuces pourraient être appréciables 🙂
En piste !
– Alors les filles, on marche…comme sur un fil et on éxagèèèèèère le déhanché…
1er constat : les talons associés à la jupe serrée ce n’est pas une bonne idée.
– Ok. Alors on place à la chaise a à peu près 2m du fauteuil de monsieur…
– Ou de la dame non ?
– Oui, après vous faites ce que vous voulez…du spectateur. Comme ça vous êtes trop loin pour qu’il vous touche et assez pour qu’il vous voit bien. Regardez le/la dans les yeux et ACCENTUEZ TOUS les mouvements !!! Vous pensez que vous en faites trop ? Ce n’est pas encore assez ! Donc vous vous rapprochez et vous retirez la veste en commençant TOUJOURS par décoincer les poignets !
ALLELUIA !!! Voilà, il faut commencer par décoincer les poignets et pas déboutonner et hop tirer en gesticulant les bras dans tous les sens. Merci madame.
– Maintenant vous lancez la veste et vous faites le tour de la chaise, on balance les fesses à droite, à gauche…4 fois…toujours en essayant de capter le regard de l’autre…
– …Et sans se chopper de torticoli…
– On s’assoit à côté de la chaise, on se relève jambes tendues en cambrant au maximuuuuuuum et on pose le pied sur la chaise à 90°…toujours extérieur de la jambe vers le spectateur pour éviter qu’il voit que ça pendouille…l’intérieur est toujours plus mou… tendues les jambes on balance les fesses à droite et à gauche, on se caresse et on exagèèèèèère le mouvement…
1er constat confirmé : Eviter la jupe serrée qui accentue l’effet boudiné associé à une non liberté de mouvement…
– Ok, on s’assoit, on déboutonne la chemise…compter bien le nombre de boutons à déboutonner avant pour éviter d’être coincées au moment de retirer la chemise…Une fois déboutonnée, on s’approche, on se retourne et on fait glisser une épaule, on regarde et on roule l’épaule, l’autre épaule, on regarde, on roule…et on lance la chemise…
Pas terrible mon roulé d’épaule,…on dirait plus un entrainement de gym…
– Ok, on se baisse, jambe tendue, on se relève en accentuant le jeté de cheveu…et on le regarde…
Au bout d’une heure trente, j’ai :
– compris pourquoi il fallait mettre deux sous vêtements : simplement pour éviter de se retrouver à poil devant tout le monde (dommage),
– eue des courbatures pendant 3 jours à cause des roulements d’épaules et des sexy pompes…oui je suis très très sportive,
– admis que je devrais abandonner le collant et les soutien-gorges bandeaux pour rester sexy dans mon effeuillage car il n’existait AUCUN moyen de les retirer élégamment,
– appris que le fait de se caresser le cou excitait beaucoup les hommes,
– découvert que la position du chien qui levait la patte en équilibre sur une chaise était une position excitante (bien qu’ inconfortable),
– constaté qu’au vu de certains grands écarts dans des positions diverses et variées faisaient d’une bonne épilation et d’une lumière tamisée des alliés indispensables,
– avoué que voir 10 filles aux physiques divers et variés se dénuder était un spectacle plutôt charmant,
– pensé qu’il fallait que je parcours les magasins un vendredi soir pour acheter une chaise : 4 magasins, une chaise négociée à 10€, ça fera parti de son package de Noël ;-),
– accepté que sans entraînement et quelques verres je ne serais jamais en mesure de faire un tel show à mon homme !
Et je l’ai fait… mais je pense qu’il n’a vu qu’une ombre se dandiner, se mettre par terre, se relever, jeter des vêtements à droite à gauche sur une chanson qu’il affectionne…lors de notre soirée fin du monde après un repas trop copieux (qui l’a plongé dans un état de pseudo somnolence) et trop arrosé sous une lumière rouge tamisée (qui a conforté sa myopie)…la preuve en est il m’a demandé de recommencer une autre fois pour « vraiment » en profiter 🙂

Un jour j’y arriverais….

Publicités

J’ai testé pour vous…The Museum of Everything

…Mais oui, un peu de culture diantre ! « The Museum of Everything » est actuellement à Paris…et pour encore quelques jours à priori…et en bonne expo éphémère et un peu « underground », la date de fin reste un secret…Des rumeurs parlent de début janvier, d’autres de février, le site de Noël…mais rien d’officiel, donc n’attendez pas !
Le concept est simple : mettre en place une expo temporaire et mobile (si, si, c’est important) d’artistes autodidactes découverts au fil du temps, des fouilles, des rencontres,…et tout ça dans un lieu impressionnant, une ancienne école de 1000m² au 14 Boulevard Raspail qui rappelle étrangement les vieilles usines londoniennes. L’espace est parfaitement investi avec des oeuvres dans les douches, les velux,…jusque dans les escaliers !

Museum Of Everything

Cette exposition a été l’occasion de découvrir ou re-découvrir certains artistes, comme Henri Darger et ses « Vivian Girls », exposé également à « Hey! »,  sous un angle nouveau et plus complet avec une salle qui lui est entièrement réservé ! D’autres artistes ou écrivains donnent leur avis sur leurs travaux, oeuvres,…et incitent à la réfléxion « Et si l’angle avec lequel je regardais tout ça n’était finalement pas le bon ? »
Cette expo se veut complète : Peintures, dessins, sculptures, photos,…Chaque forme d’art ou presque est représentée, vous trous trouverez forcément un artiste qui vous séduira, parlera,…J’ai craqué pour quelques artistes :
– ACM, qui a réalisé des sculptures à partir de machines à écrire et autres appareils radiophoniques…Vous pourrez d’ailleurs regarder ce travail de fourmi à l’aide de jumelles disponibles dans la salle,
– Calvin & Ruby Black, le couple qui a réalisé des sculptures/ manèges à l’aide de matériel reçyclé animés avec le souffle du vent,
– Aleksander Pavlovich Lobanov, mon chouchou, persuadé qu’il était un héros né pour manier les armes, se met en scène en photo avec des armes,…Son obsession donne un résultat fantastiquement drôle 🙂

Quelques oeuvres sont anonymes, n’hésitez pas à poser des questions aux bénévoles pour comprendre la démarche et autres subtilités des oeuvres !

J’y retourne cet après-midi…et je vous recommande chaudement d’y aller avant qu’il ne soit trop tard !
Je laisse le mot de la fin à Saul Wahl Katzenellenbogen, élu en 1586 roi de Pologne : il ne régna qu’une seule nuit, mais eu le temps d’énoncer un certain nombre de prédictions, dont celle sur 2012 : « Une année charnière, sombre. Si une conscience poétique est développée, alors le ciel s’éclaircira » Citation réutilisée pour illustrer cette belle exposition 🙂

Quelques sites pour en savoir plus :
http://www.chaletsociety.fr/
http://www.musevery.fr/site/

J’ai testé pour vous…donner ses clés à son mec !

Dans un couple, il y a toujours des étapes…après le premier « Je t’aime« , la rencontre avec la belle-famille,…arrive naturellement (ou pas) le… »Et si je lui donnais mes clés ? » Preuve d’engagement supplémentaire. On arrive alors dans l’ère du « Je te fais suffisamment confiance pour que » :
1 – Tu ne les perdes pas
2 – Tu sois chez moi sans moi…Mais uniquement quand je t’aurais dit que c’était bon car ma manière de ranger est parfois très…personnelle.
3 – Tu arrives chez moi quand j’y suis
4 – Tu arrives chez moi en pleine nuit, éméché ou pas,…et je ne t’envoies aucun objet tranchant à la figure pensant que tu es un cambrioleur
5 – Tu continues d’avancer dans la même direction que moi…et on passe une étape pour avoir à en franchir d’autres ensemble…Oui c’est beau 🙂
Ou alors bien sûr, il y a aussi le « Je te donne mes clés » parce que c’est toujours la croix la bannière pour réussir à se rejoindre parce que nous sommes aussi mal organisés l’un que l’autre.
Ayant déjà testé le « c’est la croix la bannière », j’ai réalisé que ce n’était pas suffisant comme motif car ça pouvait être interprété différemment par l’autre…et compliquer le moment où « Finalement, c’est fini, maintenant rends moi mes clés » !

J’ai donc décidé la semaine dernière de donner mes clés à mon mec. Vendredi soir, je rentre de soirée, d’humeur guillerette, le retrouve,…et le temps qu’il se retourne, pose nonchalamment les clés sur la table.  Je me réjouissais déja à l’idée qu’il les voient et me dise « C’est quoi ça ? Mes clés, elles sont pour toi ! » Flatté par cette idée, il n’aurait pu s’empêcher de me faire l’amour sur le canapé…Seulement ça c’était ma version.

En réalité, il ne dit rien…et ne les vois même pas…merci myopie 😦
Nous discutons, allons nous coucher…faisons quand même l’amour 🙂
Le lendemain en début d’après-midi, je rentre chez moi. Dans le métro, mon téléphone sonne. Il m’appelle. Je ne le vois pas immédiatement. Il sait que je n’écoute jamais mes messages, j’en déduis donc que si c’était important, il m’aurait envoyé un sms. Pas de sms, rien d’important, il me le dira ce soir.
Je le retrouve le soir chez ses amis pour une raclette party et en plein dîner, devant tout le monde me dit :
– J’ai trouvé des clés sur ma table, elles sont à toi ? Je t’ai appelé pour vérifier, j’avais peur que tu sois en galère.
Blanc.
– Non, en fait oui ce sont les miennes – enfin c’est mon double –genre tu devrais comprendre que….
Il me sourit.
– C’est pas très malin ma chérie d’avoir son double sur soi 😉
Là, je comprends qu’il n’a rien compris…Bien sûr que ce n’est pas malin d’avoir son double sur soi mais c’est le seul moyen pour te les donner non ? Je ne dis rien, ravale ma fierté et accepte que ce soit peut-être aussi un moyen détourner de me dire qu’il ne veut pas mes clés, que c’est trop tôt, que…
On rentre chez lui. Je récupère mes clés comme je les avais laissé, sans un mot.
Le lendemain, je repars (les voyages forment la jeunesse, que voulez vous ;), vexée comme un pou par son affront et ayant malgré tout le sentiment que peut-être il n’avait pas compris…la….symbolique de mon geste, je lui envois un sms
« Vu que tu ne veux pas de mes clés, je vais les filer à dickie ».
Ce sms était bien entendu un pic pour relancer la conversation…parce que nous les filles, on aime bien chercher un peu sa moitié de temps en temps…histoire de vérifier qu’il tient toujours à nous 😉

Et là, dans sa tête tout est allé très vite, il n’avait rien compris et me renvois un
– « Mais siiiiiiiiiiiii je les veux tes clés ! »
– « Non tu devais pas être prêt, sinon tu aurais compris, – Bien sûr là fois où il a oublié son téléphone chez moi, je ne me suis pas dit « Wahou, il m’offre son téléphone » ou « Héhé, il veut que je connaisse tous ses secrets »…Non, j’ai juste pensé « Quel boulet! »…Et mince, j’étais pas claire…tant pis, je finis quand même mon pic – on en reparlera dans un mois ou plus… »
Étrangement à cet instant c’est lui qui s’est vexé…et ça a été notre première dispute 🙂

J’en déduis donc que :
1 – Dire les choses c’est souvent plus compréhensible que les élans de romantismes, avec un scénario pré-imaginés dans nos têtes. Sinon, ça s’appelle du cinéma 😉
2 – Un mec globalement…ça comprend pas grand chose aux filles et à la…subtilité…du fonctionnement de leurs cerveaux…La preuve en est, déjà les filles entre elles ne se comprennent pas tout le temps !
3 – Je lui ai donc donné mes clés cette semaine et il m’a dit « Merci, ça me touche…mais, ça me saoule, avant de te donner les miennes, faut que je fasse un double parce que tu vois si je te donne ce double là, mes copains ils peuvent plus venir chez moi jouer à fifa ! »
…Il n’a surement pas vraiment dit ça, mais…je trouve que c’est la plus pardonnable et spontanée des excuses qu’il puisse me donner 😉