J’ai testé pour vous…décrypter les petites annonces du boncoin.fr

Comme vous le savez, nous sommes maintenant à J-…attendez je compte sur mes doigts…5 du jour officiel de l’emménagement chez Chéri-Coco et au vu de ses meubles, les miens, nos affaires et la surface…tout ne tiendra pas à moins de jouer à tétris en permanence ou d’acheter des meubles pour ranger ou optimiser la surface (oui, je travaille dans le marketing…j’optimise moi !)
Et quand une cigale doit se re-meubler pour la…enième fois, elle va sur leboncoin.fr. Après de nombreuses heures assidues à chercher, scroller, envoyer des emails…et parfois même aller voir sur place, je suis fière de dire que je parle couramment le « boncoinais » et je vous en fais profiter…tout de suite 🙂
– Une table en bois massif signifie que tu vas pleurer ta mère quand il va falloir la monter jusqu’au 7ème étage car bien sûr, elle ne rentrera pas dans ton ascenceur,
– Un vase « vintage » est un vase flashy trouvé dans le grenier de ta grand-mère que tu essaies de revendre après son enterrement parce que dans son testament elle te fais bien comprendre que tu étais LE petit enfant qu’elle n’aimait pas,
– Un joli meuble est un meuble dont tu souhaites te débarrasser mais pour lequel aucun autre adjectif ne pouvait correspondre tant il est banal. Ceci pouvant être lié aussi au fait que le terme « passe-partout » était déjà accepté communément pour parler du nain de Fort-Boyard,
– Des bottes de moto police gendarmerie signifient que tous tes amis motards auront une belle occasion de se moquer de toi !

Ensuite on trouve aussi des descriptions très terre à terre basées sur le côté…pratique, vu que c’est souvent moche :
– « Petite étagère en bois avec 8 tiroirs porcelaine« …ou comment avoir l’impression de vivre chez mémé…alors que non, c’est juste chez toi !
Deux fauteuils anciens, comprendre deux vieilles croûtes pleines d’acariens qui encombrent mon salon…et si j’ai de la chance bientôt tu paieras pour qu’elles encombrent le tien,
On trouve également des descriptions qui veulent tout et rien dire mais plus on accumule de mots et plus on a de chance de ressortir dans le moteur de recherche comme :
– « Un Petit bureau scandinave teck années 50″…Scandinave, synonyme de robustesse et de modernité, mais pas trop, on est quand même dans les années 50
– Une « Table Art Déco Moderniste- Chêne & Noyer-Années 30″…Bien sûr, en 2013, le modernisme des années 30, un INCONTOURNABLE !!!! Et puis s’ils avaient ajouté « Vintage », ça ne tenait plus sur une ligne…Dur, dur, la vie de vendeur sur le bon coin.fr !
Heureusement il y a les vraies bonnes affaires avec ce bar Rococo qui te donne le sourire quand tu le vois tous les matins dans ton salon…et qui ne manquera pas d’animer les soirées les plus monotones !!!
LE rococo c’est trop beau !
Merci le boncoin.fr !

Publicités

J’ai testé pour vous…renouveler sa carte bleue !

Il y a un mois, j’appelle ma banque pour leur dire que fin avril ma CB sera périmée. Ils m’indiquent que le renouvellement est automatique et que mi-avril ils m’enverront ma nouvelle CB à domicile. Parfait !
Il y a plus d’une semaine, je passe chez moi, où je n’habite plus depuis…presque 3 mois. Pas de CB au courrier. J’imagine que finalement ils ont préféré la garder à l’agence.
Vendredi matin, avant d’aller la chercher à l’agence, et sur les conseils avisés de Chéri Coco, j’appelle ma banque et leur demande s’ils ont reçu ma CB.
– Non, mademoiselle, elle a été envoyé à votre domicile.
– Super ! Merci.
Vendredi 15h, j’arrive chez moi. J’ouvre le courrier : Prospectus, prospectus, prospec…Pas de CB ! Nous sommes le 26, dans 4 jours ma carte est périmée, donc plus de moyen de paiement…Certes il me reste la solution de retirer et de dépenser une somme fixée par le montant du retrait pendant une semaine…Mais comment savoir quelle somme retirer ? Et quelle angoisse de se savoir « limitée »…Et si j’avais un imprévu ? une urgence ? N’importe quoi !!!! Oui, je suis cartebleuauphile !
Ni une ni deux, je compose le numéro de la banque :
– Oui, bonjour, mademoiselle Tupp ! J’ai un problème, je suis devant ma boîte aux lettres et ma CB n’y est pas alors qu’elle expire à la fin du mois c’est à dire dans 4 jours. Comment on fait ?
– Pardon mademoiselle, nous allons reprendre depuis le début…votre CB expire à la fin du mois…je vais regarder s’il y a eu un envoi chez vous…
– Normalement il y a eu puisque j’ai eu votre collègue ce matin qui m’a dit qu’elle avait été envoyé…et si vous ne voyez pas l’envoi, ça veut dire que l’un de vous deux est incompétent !
-Attendez, je regarde,…si, un envoi le 14 avril…à votre domicile à Issoudun.
– Quoiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ????? Mon domicile ? A Issoudun ? Vous rigolez ? J’habite à Paris. Tous mes retraits sont faits à Paris. Je paye un loyer pour un appart à Paris…Je bosse à Paris…Et vous me l’envoyez à Issoudun ????
(Elle méritait bien un Allo ? Non mais Allo quoiiii ? C’était ma minute Nabila)
– Je comprends bien mademoiselle mais vous avez fait votre changement de domicile ?
– Oui…Il y a bien un an !
– Vous recevez vos relevés bancaires ?
– Non, car en même temps j’ai demandé à les avoir uniquement de manière électronique. Je ne trouvais ça pas très écolo d’envoyer autant de papiers tous les mois.
– Attendez, je regarde…je suis désolée je n’en ai aucune trace. Tous les changements d’adresses doivent être confirmés par écrit.
-…J’ai appelé et j’ai eu un de vos conseillers qui m’a confirmé qu’il le faisait.
– Souhaitez vous que j’annule celle envoyée et que je vous en renvoi une ?
– Non. Passez moi ma conseillère, c’est inadmissible.
– Elle est en rdv, je suis désolée.
– Vous fermez à quelle heure ?
– 17h30.
– J’arrive !
Je raccroche. Très énervée, j’envoie un message à mon père « Ces gros nases de la banque ont envoyé la CB chez vous…Peux tu me la renvoyer au plus vite svp ? Je file clôturer mon compte ! Bisous »
J’arrive à la banque. Rouge, énervée, soufflant comme un boeuf, les bras croisés,…au comble de la sexy attitude quoi 😉
– MAdemoiselle ?
– Bonjour Mademoiselle Tupp. Je viens voir ma conseillère.
– Bien entendu, laquelle ?
Instant de solitude. Je n’en sais rien, je ne l’ai jamais rencontré…et je ne regarde pas mes courriers, ni relevés.
– Je ne sais pas. La mienne ?
Sourire du conseil. Il recherche et m’indique qu’elle est en rendez-vous.
– Très bien. Jusqu’à quelle heure ?
– 17h.
Il est 16h.
– J’attends. Merci.
Je m’assois à droite du comptoir, appuyée dos au mur. Mon attente commence. L’agence se vide.
A l’autre bout du comptoir, face à moi le conseille me demande :
– Si je peux me permettre, pourquoi souhaitez vous la voir ? JE peux peut-être vous aider ?
– Je viens clôturer mon compte.
– Je peux vous demander pourquoi ?
Je commence à lui expliquer…J’en profite pour lui raconter aussi que mon ancienne conseillère n’avait pas arrêté les virements demandés quand j’étais à Madagascar et que pendant 3 mois, j’ai continué à payer mon loyer, edf,…
Il sourit et admet « C’est vrai que ça fait beaucoup pour une seule personne ! » puis me dit « Si vous voulez, je m’occupe de votre compte dorénavant »…Ahlala, les mecs qui veulent secourir les demoiselles en détresse…JE ne réponds pas. Il reprend ce qu’il fait.
Sur ma droite, j’entends « Alors ? Elle est passée la furie ? »
Il se décompose et fait un petit signe de tête à sa collègue en me désignant. Elle passe la tête par la porte, confuse.
– Bonjour, je,…excusez moi, je,..
– Bonjour, j’imagine que c’est vous que j’ai eu au téléphone, j’ai été assez impoli au téléphone, je le reconnais, excusez moi.
– Excusez moi, je peux vous aider ?
– Vous êtes ma conseillère ? Je souhaite fermer mon compte.
– Je ne suis pas votre conseillère mais son rendez-vous s’éternise, venez avec moi.
J’entre avec elle dans son bureau et pendant 20mn, nous discutons, elle me fait une offre commerciale…Je pense déja à tous les virements automatiques, prélèvements,…à modifier…L’horreur ! Je hais la paperasse ! Je reste chez eux, ce sera plus simple.
Appel de mon père…à 4 reprises…Je suis en rendez-vous. Je l’appellerais plus tard.
Je sors du rendez-vous après l’heure de fermeture : gnarf gnarf gnarf !
Message sur répondeur « Ma chérie c’est papa. Tu sais il y a 15 jours quand tu es venue à la maison, je t’ai donné du courrier de ta banque. Dedans il y a ta carte bleue, elle est chez toi. Ne ferme pas ton compte. Je t’embrasse ».
Certes, j’ai perdu 3h de mon temps, fait plus d’une heure de métro,…mais j’ai une nouvelle conseillère très sympa, eu un geste commercial et ma nouvelle carte bleue…Finalement, je m’en sors pas si mal que ça 😉

J’ai testé pour vous…jouer toute seule au cap/ pas cap !

Depuis deux mois je vis avec Chéri Coco chez lui, mais notre réel emménagement sera le 5 mai (d’ailleurs, si vous ne partez pas en week-end, vous êtes les bienvenus pour porter des cartons et boire de la bière ;), jour où toutes mes affaires seront officiellement rapatriées dans son…pardon, notre appartement. Le jour où il va se retrouver avec une salle de bain pleine de crèmes, de shampooing, d’épilateur, de sèche-cheveux (pour un chauve, ça va être une révolution), du parfum, des tampons,…quand son placard va se voir envahi par des tonnes de vêtements hiver et été confondus, quand son petit placard à chaussures vomira des bottes, chaussures à talons, pantoufles sexy,…quand des livres vont poussés dans ses étagères invisibles, quand sa cuisine deviendra…cuisine grâce aux ustensiles, à la vaisselle,…quand son salon sera envahi par des fauteuils, photos, tapis,…Bref, l’envahisseuse arrivera vraiment dans 1 mois jour pour jour et pour que le choc ne soit pas trop violent, je me suis mise en quête d’aménager sa garçonnière pour que chaque objet à venir trouve sa place dans cet espace.
Comme un emménagement coûte cher, j’ai opté pour leboncoin.fr et je me suis mise à la recherche d’étagères.
Je me connecte « étagères &à Paris… » vu que je ne suis pas véhiculée, concentrons la recherche « 75018 »…et là, je tombe sur la bonne affaire « étagère Billy 2m*40cm*28cm à 12 € » BANCO !!! J’envoie un mail, réponse :
– « Étagère toujours disponible, passez vendredi soir, je suis au métro fourche, je peux la démonter si vous le souhaitez…êtes vous véhiculée ? »
– « Non, je suis en métro…dans un gros sac ça peut aller ? »
– « Les planches font 2m de haut :/… »
Flûte ! C’est vrai que 2 mètres c’est 27 cm de plus que moi…2m, ça ne rentre pas facilement dans le métro…surtout dans les petits tourbillons…ou les portes qui se ferment avant même qu’on ait le temps de passer…Et je vais mettre des coups aux gens en me tournant, rester coincée dans les portes,…
– « Je n’avais pas percuté mais c’est vrai que ça risque d’être compliqué, je suis désolée, je ne vais pas la prendre…Bonne fin de journée et merci. »
– « Non je vous en prie. sinon il reste la solution de faire 2 voyages…Ou avec caddie à roulettes 😉 Faut trouver des systèmes de débrouille quand on n’est pas véhiculé 😉 »
MAis oui ! Elle a raison ! Bien sûr ! Est ce que le fait d’être sans véhicule va m’empêcher de préparer notre petit nid d’amour ? Oh que non ! Alors ? Cap ou pas Cap d’aller chercher l’étagère ? Caaaaaaaaaap !!!! JE reprends mon téléphone et textote plus vite que mon ombre :
– « Si jamais vous avez un peu de temps à perdre je peux passer voir…car je dirais qu’en bus ça peut se tenter en cumulant PC3 et bus 81 »
– « Ok, je suis chez moi jusqu’à 19h, passez si vous voulez »
Mince, sa motivation a baissé…peu importe ! Je prends mon sac, un sac en plastique pour mettre les étagères et hop, je file… 6mn de marche, 5mn de bus, 5mn de marche et 8mn de bus plus tard, j’arrive sur le lieu de l’échange.
-« Je suis en bas »
Un vieux monsieur entre dans l’immeuble et me sourit
– « Vous cherchez quelqu’un ? »
– « Oui, je vais chez Mlle Duniel…mais… »
– « 1er étage à gauche ! »
Sourire – « Merci » 🙂
Me voilà nez à nez avec Mlle Duniel qui me présente l’étagère…Et là, instant magique… l’étagère s’agrandit sous mes yeux…elle mesure 3m, puis 4 puis…Mlle Duniel me sort de mes pensées…
– « Elle est un peu lourde…et je pense que même démontée…elle va être difficile à transporter… »
Je la soulève…wahou…mais combien ça pèse b*** ?
– « 20/25kg » Mais ça fait combien de packs d’eau ça ? C’est énoorme !!!!
– » Ok…on va la démonter peut être… » Et là, je réalise qu’on n’a pas d’outils pour la remonter à la maison…pas d’outils, pas d’étagère, pas de rangements, pas de surprises,…Indochine se met à chanter dans ma tête « La petite fille est une guerrière… » Mais ouiiii, allez, mission commando. Heureusement que ce n est pas « et 3 nuits par semaine » qui m’est venue ! Je la regarde dans les yeux et lui dit « Ok, je la prends comme ça » ! Mlle Duniel me regarde un peu surprise….voir sceptique…
Telle une machine, je mets les tablettes dans le sac, je ferme mon cuir, carte orange dans le jean et sac fermé. Go ! Me voilà partie avec la structure sur l’épaule…porte passée, je tente l’ascenceur, ça ne rentre pas…ok, les escaliers…ping…pang…ping…ça passe, mais pas dans la discrétion 😉
J’arrive non sans mal à l’arrêt de bus. Le bus s’arrête, le contrôleur me regarde bizarrement, un monsieur passe devant moi et attrape un bout de l’étagère « Je vais vous aider ». L’étagère rentre.
Sourires compatissants, rires,… »Hé oui, les déménagements parisiens hein 😉 » Une mamie me regarde
– « Mais c’est quoi ça ? »
– « Une étagère madame, pour les livres etc,… »
– « Ah oui je vois bien mais pourquoi vous la promenez en bus ? »
Là, fièrement je pose une main sur l étagère, l autre sur ma hanche et le regard au loin je lui réponds :
– « Je ne la promène pas madame, je la ramène à la maison » 🙂
– « Ah c’est bien ça  » 🙂
Le bus s arrête. Le contrôleur m’aide à descendre l’étagère. Je la porte encore 5mn le temps du changement de bus. Le PC3 arrive. Je tente de m’introduire…
-« Non mademoiselle, pas d’objets encombrants »
– « Quoiiiii ???? Je ne vais pas le ramener à pied, j’en ai pour 20 mn de marche avec plus de 20 kg sur le dos »
– « Et moi, je ne vais pas prendre de risques, je transporte des personnes âgées et des enfants ». Il ferme les portes et repart. Fin de la discussion. Un peu radical, mais efficace.
Instant de solitude, me voilà mon étagère et moi seules au bord de la route…Je vais mourir…Je vais juste mourir…Comment chéri coco va pouvoir apprécier son étagère si je meurs avant ? Ok les chauffeurs de bus, ça ne va pas se passer comme ça, je ne suis pas un objet encombrant !!! Le prochain, je m’en fiche, je fais du forcing…Et faudra qu’il sorte de derrière sa petite cabine s’il veut nous empêcher de monter toutes les deux ! 10 minutes dans le froid plus tard, le bus arrive, les portes s’ouvrent, un petit mec capuché me coupe la route…
-« Hey mister, t’attrapes le haut de l’étagère stp ? » Sourire
– « Ouai m’adame »
Je descends un arrêt plus tard…et en route pour les 6mn de marche avec l’étagère sur le dos. Qui a bien pu dire que le parisien n’était sympa ? J’ai eu droit sur le chemin à exactement 10 sourires compatissants et 6 bon courage,…alors certes, pas un seul « Je peux vous aider ? ». Normal, le parisien est suspicieux, et si quelqu’un voulait s’enfuir avec mon étagère hein ? On ne sait jamais. Je n’aurais pas accepté de toute façon.
J’arrive en nage devant l’immeuble. Trouver le bip, pousser la porte sans…trop tard…sans se la prendre en plei visage et se retrouver coincée entre les grilles…coup de hanche, l’étagère me déséquilibre…un, deux, trois,…hop c’est bon, me revoilà sur pied. Même scénario avec la porte de l’immeuble…J’appelle l’ascenseur, j’ouvre la porte et…Arghhhh, après 5mn à essayer de la rentrer dans tous les sens…Je me dois d’accepter qu’il manque 3mm à l’ascenseur…Et si je limais les ? Non, tant pis. Ca ne rentre pas…et j’habite au 7ème étage…Mamaaaaaaaannnnnnnnnn. Je pose l’étagère, je prends les tablettes et on monte dans l’ascenseur. 7ème étage, j’ouvre la porte, je jette tout : tablettes, blouson, pull,…, je prends les clés et direction rez-de-chaussée. L’étagère est toujours là. Bien sûr qu’elle est toujours là ! Après tous les efforts que j’ai fais pour toi, tu aurais peut-être pu commencer à monter les escaliers, non ? Feignasse va !!!
Et hop, je remets l’étagère sur le dos et…en route…jésus, je te comprends, toi qui pieds nus marcha pendant des heures portant ta croix…et bien mon étagère était ta croix…et tes pieds nus…nous c est encore l hiver en avril et je suis une fille donc j ai des circonstances atténuantes pour mes chaussures…un…deux…trois…cinq…je divague, je vais faire une pause…quatre…cinq…mon coeur…six…alleluia alleluia…7 étages plus haut, me voilà, transpirante, pestant contre mon homme…et encore plus contre moi et mes cap/ pas cap.
Il est 23h30, mon dos est brisé, mes doigts sont pleins d’ampoules,…mais….ta taaaaaaaaaa…On a la plus belle étagère à vinyl du moooonde entier 🙂
20130405_233658-1