J’ai testé pour vous…le syndrome Sabine Paturel !

Dans une vie, il y a toujours ce moment que toute femme vit (et que tout homme subit), ce moment où nos projets soigneusement élaborés dans nos têtes, donc non partagés, se voient modifiés par une tierce personne, qui souvent, s’avère être notre moitié….C’est pas de bol pour eux ça, ils sont mal marquetés nos petits gars « mauvais endroit au mauvais moment » !

Une fois nos plans perturbés, deux réactions possibles : Être objective  donc raisonnable, compréhensive et… frustrée OU « faire sa Sabine Paturel » ! Sans hésitation, je suis frustrée, limite je pourrais me sentir délaissée, allez hop, option 2 !

Jeudi matin, chéri-coco part au Japon pour 5 jours donc on a décidé de passer plus de temps ensemble pour conjurer cette carence de l’autre à venir…J’avoue, on s’y est mis à deux pour avoir cette idée plutôt…idiote puisque c’est un peu comme pour quelqu’un qui sait que dans les prochains jours il va mal ou peu manger donc il s’empiffre, ça le rend malade, son estomac s’agrandit …Verdict : Il est affamé au moment de son jeun…Et ça, je crois que chéri-coco l’a comprit avant moi … ou juste tout le week-end ensemble était déjà trop ?!

Dans mon esprit féminin, j’avais imaginé notre lundi soir tous les deux lovés dans le canapé à se faire des câlins…en mangeant du carpaccio et en buvant du vin….Alors, est ce  que lui suggérer de regarder « L’Amour est dans le pré » n’était pas le détail de trop qui lui a fait préféré ses potes, la bière, les clopes et la playstation ? C’est possible… La prochaine fois, je garderais l’effet de surprise…mais bon, je ne peux pas non plus proposer à chaque fois des soirées drogues et putes !

Lundi soir 19h30
SMS : « Baby, j’ai pris du pain, je suis chez mon pote, je rentre pas tard. »
(Note pour plus tard, comme il m’a fait bannir « Je finis mon verre et j’arrive », lui demander de supprimer « pas tard » de son vocabulaire.)
Super ! Et notre 15ème soirée en amoureux de la semaine ???? Non mais très bien, moi qui avait acheté Carpaccio, fromage, vin,…Je vais commencer par le vin et je vais touuuuuuuut boire, comme ça tu me retrouveras toute saoule quand tu rentreras, peut-être même que j’aurais du vomi dans les cheveux ! Et là, tu culpabiliseras de m’avoir abandonnée !

21h20
SMS du portable de son pote « Ma belle, je serais là à 22h ! »
Très bien ! Je finis le rosé, j’ouvre le blanc et je commence à préparer le dîner…Il me semble que mon côté « Desperate Housewive »s ne pourrait s’exprimer plus 😉

22h05
SMS du portable de son pote « Baby, un pote a débarqué à l’improviste…Si tu as faim, m’attends pas pour manger ! Bisous »
Je finis mon verre cul sec, j’attrape les M&M’s et commence à les engloutir un par un…Mouhahaha, comme ça tu auras mon occlusion intestinale sur ta conscience !
Et là, instant de génie « Tu sais quoi ? Moi aussi …je vais me casser à « l’improviste » ! » Je me lève du canapé, décidée à sortir… quand la pluie surgit…Très bien, je me casserais…plus tard, là je vais juste te pourrir auprès de ma copine…et même de toi !
J’attrape mon téléphone. SMS du portable de son pote « Baby, tu fais pas la tête quand même hein ? Rassure moi ! »
Je réponds sur son portable « Sinon, je ne trouve ça pas très courageux de ta part d’envoyer des sms du portable de ton pote pour me dire ça ! »
Instant de lucidité : A 98% il ne doit plus avoir de batterie sur son téléphone…mais les 2% restants me donnent de l’espoir…Allez hop, soyons casse-pied jusqu’au bout : ENVOI !

22h55
Saoule avec un bon mal de ventre réalisant qu’il me reste encore un peu d’énergie pour tomber encore plus bas je mets « Secret Story Replay »

23h
Comme par hasard, au moment où je suis la plus faible, la porte s’ouvre et mon homme entre ! Je l’ignore, il me sert dans ses bras, je lui explique sa trahison, ma douleur, mes actes d’auto-destruction,…qui ne sont qu’une réponse à son comportement quand il m’interrompt « Attends baby, je rentre le soir à 23h de chez mon pote qui habite à 500 m, tu penses que je mérite tout ça ? »
Objectivement : Non mais je ne peux pas te l’avouer ! Je me lève, lui assène un « De toute façon, je ne sais pas pourquoi j’essaye de t’expliquer… » et file en lieu sûr, dans la chambre.

23h10
– Chéri Cocoooooooooo viennnnnnnnnnt !!! Mais viennnnnnnt !! Fais moi un câlin pour dire qu’on est pas fâchés ! Hummm:) Merci ! C’est bon, tu peux retourner faire tes trucs !

Je crois qu’en fait quand il était jeune, Chéri-coco il était fan de Sabine Paturel…et comme j’ai le syndrome, il me kiffe…Je ne vois pas d’autres explications 😉

Publicités

J’ai testé pour vous…blablacar.fr

Le week-end dernier, je suis allée chez mes parents qui habitent une belle petite ville de province située au milieu de nulle part et entourée de rien ! Il s’avère quand même que cet endroit est desservi par la ligne « Paris-Limoges », celle-là même qui a donné naissance au drame de Brétigny-sur-Orge !
Samedi soir, le 13 juillet à 22h30, je consulte mes emails
      « Chère cliente,
Nous tenons à nous excuser pour la gêne que nous allons occasionner, dans un premier temps à la lecture de ce mail car vous n’aurez pas de train pour rentrer chez vous demain ni pour aller travailler lundi ! Ensuite, on vous souhaite bien du courage parce que tous les autres moyens de transport ont été pris d’assaut et nous n’avons pas mis en place de bus pour effectuer les trajets en remplacement des trains parce que ça nous reviendrait beaucoup trop cher ! A choisir, nous préférons que vous nous adressiez un petit courrier réclamant le remboursement de votre billet, que vous ne parviendrez pas à remplir correctement ou dans lequel vous oublierez de glisser une pièce indispensable au traitement de votre dossier ! Dans tous les cas, sachez que nous ferons traîner les choses et que nous essaierons de multiplier les aller-retour avec vous pour gagner du temps et peut-être finir par ne rien vous rembourser du tout lassée de ces délais…Et oui mademoiselle, nous avons déjà les voies à refaire et l’argent ne tombe pas du ciel ! Sur ce, nous vous souhaitons un bon 14 juillet et un beau feu d’artifice !« 
Avec un peu de recul, je doute qu’ils aient exactement formulé leur email comme ça mais c’est ce que j’en ai compris !
Réagissons et faisons les choses avec méthodologie :
1 – Prévenir mon patron de mon éventuelle absence en lui transférant l’email
2 – Prévenir chéri-coco…
« Mon amour, j’espère que tu vas survivre à cette triste nouvelle : Je suis coincée chez mes parents pour une durée indéterminée…Ils ne veulent plus qu’on se fréquente tant que nous vivrons dans le péché…ce sont eux qui ont fait dérailler le train pour t’empêcher de me rejoindre et m’empêcher de partir ! »
J’ai effacé rapidement mon sms car étant en « enterrement de vie de jeune homme en espagne, il doit déjà avoir 4 grammes donc il va lire mon sms avec un oeil fermé entouré de ses copains…
Je corrige donc « Mon petit fût de bière, train de demain annulé. Aucun train ne circule avant le 17 juillet. Amuse toi bien, des bisous« 
3h plus tard, chéri-coco répond…Ah ben oui, c’est plus long, le sms il faut qu’il aille jusqu’à la frontière, qu’il la passe, qu’après il trouve la ville, puis l’hôtel de chéri-coco, que de là, il comprenne le message, rédige une réponse…et qu’elle fasse tout le chemin inverse…donc finalement 3h, c’est plus un SMS c’est un…TGV, un « Texto Grande Vitesse » 😉
Je lis « Le 17 c’est dans trop longtemps, trouve une solution« 
Humm les hommes ! Inutile de préciser que j’ai commencé à cherché une solution à réception du mail de la SNCF et non à réception de son TGV !
http://…voyages-sncf.com…alors…bon, si je veux partir demain à 10h, faire le tour de la france en changeant 4 fois de train pour arriver à 21h…C’est possible ! Soyons déjà contente de pouvoir rentrer 🙂
Plan B, covoiturage !
Blablacar, leader en france, ex- covoiturage.fr, 3 millions de membres et plus de 4000 inscriptions jour….ça fait sérieux en tout cas.
Je tape le nom de mon bled, destination : Paris…0 résultats. Même pas surprise !
Élargissons la recherche…départ Bourges ou Vierzon…4 pages de résultats : Super !
Alors…Complet, complet, complet,…2 résultats peuvent convenir…
Homme 40 ans, conducteur débutant (sous entend non pas qu’il vient d’avoir son permis mais qu’il s’est inscrit il y a peu sur le site, ce qui est déja plus rassurant) 4 places disponibles.
Ayant l’angoisse un peu facile, l’idée de voyager seule avec un mec ne me rassure pas trop. Je continue la lecture de son profil… 2 commentaires « Voyage sympa » « Conducteur agréable« . Banco ! J’envoie un mail avant de réserver en ligne.
Réponse le lendemain matin à 9h30 « Ok« .
Bien, un conducteur qui va… à l’essentiel. Espérons que ce soit pareil pendant le trajet.
M’man ? Tu sais ce qui me chiffonne dans le co-voiturage c’est que je vais devoir lui parler…Je ne suis pas très forte pour meubler une conversation, surtout pendant 3h…Mais qu’est ce que je vais bien pouvoir lui dire ?! Et puis je suis saoulée de pas pouvoir rentrer en train !
Belle mentalité ! Alors 1, déjà tu devrais t’estimer heureuse d’être vivante et de pouvoir avoir des problèmes de train, certains n’ont pas eu cette chance ! De 2, c’est le principe du co-voiturage ma chérie : réduire ses coûts, être écolo ET passer le temps plus rapidement en discutant. Mais, si tu n’as pas envie de parler ni peur de passer pour quelqu’un d’associable, voir de désagréable, tu as deux solutions : Répondre de manière fermée à ses questions OU lui faire deux ou trois réponses très longues et détaillées. Dans le premier cas, il te trouvera antipathique et dans le second, il comprendra que finalement, il n’a pas envie de t’entendre !
Les maman ont vraiment solution à tout 😉
Je préviens chéri-coco : « Solution trouvée, je rentre par co-voiturage avec un mec, je serais là vers 19/20h. Bisous« 
Réponse « Tu n’as pas d’autre solution ? ça ne me rassure pas. »
-« Si ! Tu peux venir me chercher avec ta voiture imaginaire ou alors je rentre par télé transportation 🙂« 
Face à l’évidence – « Ok, fais attention à toi« 
« Au cas où…« , je donne le numéro de Lucien, mon chauffeur – ahlala j’ai presque l’impression d’être une riche comtesse quand j’écris ça –  à mes parents. Mon père m’accompagne au rendez-vous et prend discrètement la plaque d’immatriculation en photo « Au cas où ». En même temps, sms de chéri-coco « Quand tu es avec le mec, bip moi, je t’appelle et tu fais croire que je suis flic au téléphone, comme ça il se tiendra tranquille« 
Il parait que dans ses relations amoureuses, la fille recherche le père…Je crois que je peux dire que dans mon cas, c’ est pas faux, ils semblent aussi tordus…ou hyper protecteurs l’un que l’autre 😉
Bonjour, moi c’est Lucien !
Petit black, grosses lunettes de soleil, sacoche bandoulière, téléphone à l’oreille.
Marinette, enchantée 🙂

Faut que vous mettiez votre sac dans le coffre il y a déjà 3 personnes dans la voiture. 

Je regarde mon père soulagée…L’éventualité qu’il me viole, séquestre ou abandonne mon corps au bord de la route semble exclue. Ne crions pas victoire trop tôt, il conduit depuis 9h ce matin avec une pause déjeuner de dix minutes, peut-être qu’il va s’endormir au volant et nous tuer dans un bel accident de la route et nos corps finiront en cendres suite à un beau brasier… peut-être aurons nous encore moins de chance avec seulement un accident qui nous laissera tétraplégiques !

Je m’assois dans la voiture. A l’avant, une dame vêtue d’un boubou, à l’arrière, le cliché du jeune adulte renfermé suite à une adolescence surement difficile et à côté de moi, une  bonasse en mini-short. Lucien s’assoit à son tour, branche son Iphone et lance une compilation faite maison alternant ragga et rap. Le co-voiturage c’est aussi ça, écouter tous la même bonne musique ! A son rétro est attaché un saint-Christophe, le saint patron des voyageurs, me voilà rassurée, nous ne finirons ni tétraplégiques, ni dans un brasier, Saint Christophe nous protège : Amen 🙂
Nous prenons la route. Notre adulte complexé commence :
– « C’est possible de me déposer en gare de vierzon ? Je vais vous guider avec mon GPS« 
Nous voilà filant sur des routes de campagnes, tournant à droite puis à gauche…J’interviens « La gare de vierzon n’est pas par là, elle est en pleine ville !« 
L’adulte complexé reprend « Si, si c’est marqué sur mon GPS…A droite et…Gare de Vierzon-Forges« 
-Ah oui, effectivement mais ça c’est l’ancienne gare, elle est désaffectée !
Lucien ne dissimule pas sa joie quand au temps perdu (et à l’essence gaspillée), j’en profite donc pour souffler, histoire d’asseoir le malaise (la balance n’est pas qu’un être conciliant et tolérant, c’est une oscillation permanente entre faire le bien et faire le mal ;)…Voilà comment 20 lonnnngues minutes s’ajoutent aux longues heures avant de retrouver ma moitié !
Nous finissons par le déposer, j’en profite pour glisser un « Je suis désolée, je vais prendre mon ordi mais il faut vraiment que je bosse pour demain ! »
Seule madame boubou, en grande conversation téléphonique, ne me fait pas ressentir que je ne suis pas solidaire.
1h plus tard, la bonasse descend. Lucien lui sort sa valise du coffre et glisse un « Au revoir Miss 😉« 
Soupçon confirmé quand le lendemain Lucien m’appelle et me dit « Tu as bien fait du co-voiturage hier ? T’es bien la bonasse ? Ah non ? Pardon, ce n’est pas vous que j’essayais de joindre ! » ça fait toujours plaisir !
J’avoue ! 3h dans une voiture, sans parler, même entourée d’inconnus est un effort sur-humain. Je craque  « Alors Lucien, pourquoi vous allez à Paris ? Ah non vous allez dans le nord, retrouver des amis…bien…donc vous êtes marié, avec un enfant…Bien bien... »
Soudain Michael Jackson  se fait entendre avec Billie Jean, lucien ayant pris la confiance suite à notre petite conversation, pousse la chansonnette… Ah non ! Pas sur Michael ! C’est la guerre que tu veux ? Très bien ! Je lui souris dans le rétro et lui fais profiter de ma jolie voix « Billie Jeannnnn is not my lover, she’s just… » Lucien arrête de chanter. Moi aussi. Blanc embarrassant.
Madame boubou raccroche son téléphone et intervient :
« Y’a mon fils qui voudrait que vous m’emmeniez en Picardie« 
Ah non désolée mais vous avez pris le trajet jusqu’à Massy et je ne passe pas par là !
– Il a dit que c’était bon, c’était pas loin. Un petit détour, rapide.
– Non, non, non…. passez le moi…
Hop hop hop…on va commencer par se garer Lucien svp, sinon j’appelle mon mec qui est flic et je fais de la délation direct pour infraction à la loi 😉
Je ne sais pas comment tout ça c’est terminé mais Lucien m’a déposé saine et sauve à une gare de RER (sans sortir de la voiture donc sans sortir ma valise…c’est moche de vieillir…et de porter des baggys) d’où j’ai pu rejoindre Paris.
Je recommande donc vivement de faire du co-voiturage, c’est une solution économique (deux fois moins cher qu’un billet de train pour le même trajet), écologique et l’occasion de partager un petit bout de sa vie avec des inconnus qui comme vous, apprécient… les « valeurs » du co-voiturage 😉
Image

J’ai testé pour vous…faire des économies d’électricité et par la même occasion, préserver la planète !

Cette semaine aux infos, on annonce une hausse du coût de l’électricité de +5% en août, +5% dans un an puis dans deux ans ! WTF ?!?! Je ne bosse pas 4 jours par semaine (oui, oui je trouve encore l’audace de me plaindre !) pour payer mes factures d’électricité !
Ni une, ni deux, je commence à grogner devant le poste.
– Bon, chéri coco, fini les bêtises, c’est la crise, nous allons économiser l’électricité !
On s’en fout, les charges sont incluses dans le loyer !
– Super ! Belle mentalité ! Et la destruction de la planète elle est incluse dans le loyer ? Et le fait d’offrir un monde tout pourri à nos enfants, c’est inclus dans le loyer ?
Il me regarde blasé « Comme tu veux »
Ravie, je saute sur le canapé et fais un pied de nez à la tv « Ouaiiiiiiiiii, nous on va vous la faire à l’envers ! On va consommer moins pour économiser plus !»
A cet instant commencent mes recherches sur Google, je tapote « Comment réduire ses factures d’électricité ? »
Les premiers résultats apparaissent :
« En France, une famille moyenne consomme entre 4000 et 5000kWH soit 600 €/ an et une famille maitrisant sa consommation d’énergie, quasiment deux fois moins ». Mon esprit se met à rêvasser…alors, avec cet argent, on pourrait aller au resto ou s’acheter un lit ou… ou voyager…et donc prendre l’avion, consommer du pétrole,…et crotte ! De toute façon, avec cette somme on n’aurait pas été très loin.

Réflexe n°1 : Lire en détail sa facture pour comprendre les postes de dépenses
– Chéri coco ? On a une facture d’électricité ?
– C’est inclut dans les charges baby.
– Et parce que c’est inclut on n’a pas de facture ? Et si je voulais une facture moi pour …heu pour…pour prouver que j’habite ici ?
– T’as les clés, c’est bien la preuve que tu habites ici ! Si tu veux, je mets ton nom sur la boite.
Ok, homme trop pragmatique, réflexe n°1 saboté en quelques instants.

Réflexe n°2 : Veiller à l’éclairage.
« Optez pour des lampes à basses consommations, c’est consommer 75% d’énergie en moins pour des ampoules qui durent en moyenne 8 fois plus longtemps »
Très bien ! Je grimpe sur un tabouret commence à dévisser toutes les ampoules pour les remplacer par des ampoules basse consommation. 10 points de lumière, 4 ampoules basse conso…Inutile d’avoir fait math sup math spé, ça coince…J’aurais peut-être dû en acheter avant de tout démonter…
« Pensez bien évidemment à éteindre la lumière quand vous quittez une pièce » Bon, ça chéri coco c’est pas son point fort… Du coup, j’ai installé des déclencheurs automatique de lumières dans toutes les pièces et jeté toutes les lampes. Certes, on n’oublie plus d’éteindre la lumière mais…notre vie en est un peu chamboulée… la lumière s’allume aussi en plein jour quand on passe d’une pièce à l’autre et le soir quand on bouquine, au bout de quelques minutes, nous sommes obligés d’agiter les bras pour la déclencher à nouveau…idem aux toilettes quand ça s’éternise un peu !
Evidemment, celle-ci a aussi généré des réactions un peu étrange chez chéri-coco. 4h du matin, je me réveille, tâte le lit…pas de chéri-coco, je me glisse doucement hors du lit pour éviter de déclencher la lumière (A 4h du matin c’est un tantinet agressif quand même)…et là, qui je retrouve rampant sur le sol avec ma lampe frontale ? Chéri-coco !
– Qu’est ce que… ?
– T’as tout gâché ! J’étais en mission et j’essayais d’éviter de déclencher la lumière…
– Ok, je vais me recoucher.
Une fausse bonne idée…

Réflexe n°3 : Thermostats et chauffage.
Là, vraiment, nous ne pouvons rien faire, c’est collectif !

Réflexe n°4 : L’eau chaude
« L’eau chaude consomme plus d’énergie que l’ensemble des appareils électroménager, éclairage inclus. Une douche de 4 à 5 minutes consomme 75l, un bain 150 à 200l. »
Un matin ou Chéri-coco est sous la douche, je me faufile dans la salle de bain et hop, sous la douche avec lui…bah oui, une douche à deux de 4 à 5 minutes, c’est diviser sa consommation par deux !
Résultat : 20mn sous la douche soit la consommation de nos douches aujourd’hui et de demain… Bon c’est pas comme si on était en juillet et qu’il faisait plus de 30° !
Le lendemain, Chéri-coco prend sa douche, au bout de 2mn, je commence à faire la vaisselle… Cri aigu…-si, si-…provenant de la salle-de bain, douche écourtée…consommation divisée par deux 🙂
Chéri-coco tout bleu et pas très content…
– Mon amouuuur, fais pas la tête !!! un, on fait des économies et de deux, ça te raffermit les chairs ! C’est pas tout bénéf ça ? – Sourire –
Inutile de dire qu’il m’a rendu la pareille…du coup, aujourd’hui, on ne se fait plus confiance quand à l’utilisation de l’eau : Il prend sa douche quand je dors ou que je suis sortie et moi quand il part bosser et que j’ai laissé les clefs dans la porte…Jeux de robinets, jeux de…niais ?

Réflexe n°5 : Le lave-linge
« Préférez les machines éco et les programmes à basses températures »
Nous on a une machine intelligente qui veut bien laver le linge mais qu’ à 30° ! Dès qu’on tente un autre programme, elle fait genre je vais faire ta machine…donc elle se remplit d’eau…et pouf elle se vide…donc nous avons du linge mouillé qui pue…C’est un peu comme la coccinelle (la voiture) mais en machine à laver, elle fait ce qu’elle veut quand elle veut !

Réflexe n°6 : (Et oui, réduire sa facture ce n’est pas de tout repos) : Le froid : Frigos et congélateurs, consommateurs 24h/24, 7j/7
– Baby ? Qu’est-ce que tu fais à 4 pattes devant le frigo…avec un mètre ?
– Figures toi qu’à partir de 5cm de givre, on double la consommation d’énergie…donc je vérifie…4,5cm…va pas falloir tarder à dégivrer et vu que la dernière fois c’est moi qui l’a fait…tu peux commencer à te réjouir 🙂
« Éloignez au maximum ces appareils des sources de chaleur pour faciliter les échanges thermiques » : IMPECCABLE ! Le frigo est juste sous les plaques, dur de faire mieux…Quoique, si on avait réussi à le placer entre le four et les plaques, là c’était le top !

« Ne les laissez jamais ouvert inutilement »
– Alors ça tu vois chéri-coco, c’est la liste de tous les aliments que nous avons dans le frigo. Le pourcentage ou le chiffre à côté indique la quantité restante…comme ça, tu regardes la liste et tu vois s’il y a ce dont tu as envie…fini l’hésitation accoudée à la porte du frigo ouverte…ET en plus, ça nous permet de ne plus oublier des choses quand on fait les courses. Tu vois, là : Leffe : 1…ça veut dire qu’il reste une leffe dans le frigo, réflexe, tu regardes dans le pack à côté : vide, il faut donc en racheter. C’est malin non ?!
Il ouvre le frigo, prend la leffe, barre le 1, écrit 0 et se met à bosser devant son ordi.
Je prends ça pour une information assimilée.

Réflexe n°7 : Les plaques électriques et le four
« Adaptez vos poêles ou casseroles aux foyers de cuisson afin d’éviter la déperdition de chaleur et éteignez les quelques minutes avant la fin de la cuisson car ils restent encore chaud »
C’est pas faux, c’est un peu comme prendre une règle pour mesurer des mètres carrés ou une bouteille d’eau pour remplir une piscine…avec de mauvais outils, on optimise difficilement les tâches !
– biiiiiiip, biiiiiiiiiiiiiiiiiip, biiiiiiiiiiiiiiiiip !
– Babyyyyyy !!! Y’ a le minuteur qui sonne !!!
– Ok, coupe la plaque du fond mais ne retire pas la poêle svp !
– biiiiiiip, biiiiiiiiiiiiiiiiiip, biiiiiiiiiiiiiiiiip !
-Babyyyyyyyyyy !!!
– LA plaque de devant svp mon amour mais…
– …ne retire pas la casserole je sais !
– Merci 🙂
– biiiiiiip, biiiiiiiiiiiiiiiiiip, biiiiiiiiiiiiiiiiip !
– Babyyyyyyyyyyyyyyyyy ?!
– C’est la poele sur la plaque du fond…ou c’est pour le four… Regarde !
– biiiiiiip, biiiiiiiiiiiiiiiiiip, biiiiiiiiiiiiiiiiip !
Autant vous dire que mes minuteurs ont fait la loi pendant 2 jours avant de disparaître… Je crois que chéri-coco les a jetés…pas très patient ni économe le jeune homme !

Réflexe n°8 : … et c’est le dernier 🙂 Vos pires-meilleurs amis : télé, ordinateurs, chaîne Hi-Fi, chargeurs,…Vous savez « ceux qu’on allume simultanément pour nous tenir compagnie et qu’on met en veille car trop précieux pour les éteindre…  » Et si j’en avais besoin dans une minute ? 15 minutes ? 1 heure ? » Et puis « Mettre en veille, c’est plus économique que d’allumer, d’éteindre » Faux, archi-faux !!! « Une consommation de veille d’un appareil équivaut à une fuite d’eau sur un robinet…soit une quinzaine d’euros de plus sur votre facture soit…presque 3 paquets de cigarettes » ! Et un chargeur qui reste branché, consomme de électricité même si le téléphone n’est pas branché : vive les transformateurs !
– Babyyyyyyyyyyyy !!! Il n’y a plus rien qui marche, la télé s’allume plus, mon ordi non plus…
– J’ai tout débranché en partant travailler ce matin.
-…Pour faire des économies ?
– Oui 🙂
– Et ce sera comme ça…tous les jours ?
– Oui, tous les jours !

Réflexe n°9 : Faites des petits bisous à votre concubin qui laisse, sans lutter et jusqu’à épuisement, votre côté éco-lo-nome s’exprimer 😉