J’ai testé pour vous…prendre un cours de BD !

Cette année, j’ai décidé de faire une activité…et de m’y tenir ! J’ai tout passé en revue : danse, musique, sport,…et puis je me suis dit : « Je blogue…mais parfois j’ai juste des scénettes qui me passent par la tête…et tout décrire serait trop long…je vais les dessiner ! » Très fière de ma trouvaille, je commence mes recherches « cours BD Paris 75018″…Super, paris-ateliers.org avec le tarif annuel calculé sur le quotient familial…GENIAL quand on est cadre, célibataire et sans enfants :/ » Je consulte rapidement les pré-requis demandés « avoir déjà de bonnes bases en dessin »
– Hummm… L’art abstrait à l’école maternel plus les gribouillages sur les coins de pages en physique et science nat’ ajoutés au design d’écrans de sites web…Je suis tranquille non ? 🙂
– Ne vous inquiétez pas, les autres sont aussi débutants 🙂
Je me suis ainsi retrouvée inscrite « à l’année » à un cours de BD hebdomadaire en aspirant secrètement à devenir la prochaine Margaux Motin, mais oui l’espoir fait vivre 😉

Vendredi 17h25
– Bonjour, tu viens pour les cours de BD ?
– Oui…toi aussi ?
– Oui, j’ai commencé une BD mais là je stagne …Et toi ?
– …
« J’ai commencé une BD ? » Mais t’es pas trop trop débutant dis donc !
Les élèves entrent dans la cour les uns après les autres : Un mec qui stagne en BD, une nana qui ne dessine presque plus depuis sa fac de l’art, un discret, une hippie, deux enfants d’une dizaine d’années bobo à souhait, une grand-mère rock’n roll qui se dit que le point de croix c’est beaucoup trop tendance et un mec du 16ème qui a du s’égarer…Elle est bien ma classe dis donc, on ne pourra pas dire que ce n’est pas éclectique !

17h30
Un homme entre dans la pièce…Quoiiiii ? M’sieur ! M’sieur ??? C’est vous Joe de l’Amour est dans le pré ? La classe !!!!
Instant de solitude, c’est moche.
– Bonjour, je suis votre professeur de BD, william. Aujourd’hui, je vais vous donner du papier, des crayons…et vous allez dessiner ce que vous voulez que je puisse évaluer un peu vos niveaux…et ensuite, on parlera de tout ça, de vos attentes, vos sources d’inspirations…Et dès la semaine prochaine, on commencera à travailler sur une planche, ça vous va ?
Je suis mitigée… »C’est pas un petit peu facile ça de nous laisser bosser direct ? Un peu comme les profs qui commençent l’année en disant « INTERROGATION ECRITE !!!! Mais c’est pour voir ou vous en êtes et comment vous vous situez dans la classe… »
– Au fond de la classe m’sieur, c’est EXACTEMENT là où je me situe…donnez un crayon à un manchot (pas le pingouin hein…quoique), ce ne sera pas pire…voir même peut-être plus attendrissant 😉
Notre professeur dépose « nos outils » sur la table…Je vois les yeux de mes camarades s’illuminer. D’un seul coup, je vois que se pose un choix cornélien pour eux
« Hummm, je prends le HB ou le 2B ? L’équerre ou la règle ? Est ce que je fais le fou et je prends des feutres ? Format A4 ou A3 ? »

Une fois leurs outils saisis, ils regardent un instant le plafond, leurs feuilles…et ziou tout le monde s’avachit et commence à oeuvrer. Plus un bruit sauf celui des crayons qui s’usent sur leurs feuilles…
Pas de temps imparti…Il faut que je m’y mettes…Et là, je repense à une discussion hautement philosophique que nous avons eu avec Chéri-Coco
– Tu vois baby, si j’étais un super héros, je serais CatMan…et mon super-pouvoir ce serait de lancer de la litière dans la tête des méchants…
Il ne m’en faut pas plus, je vais raconter l’histoire de CatMan !
Je souris, satisfaite et fière…de mon homme et de son imagination ! A mon tour, je m’empare d’un crayon 2B (le plus gras) et je commence…Toujours aucun bruit sauf moi qui glousse en voyant CatMan apparaître sous mes yeux…

Notre professeur fait un premier tour de table « Intéressant…C’est pas mal…Oui, oui… »
Et puis il arrive derrière moi, regarde, fait une petite mou…et continue son chemin…

Deuxième tour de table…Ma BD est déjà finie depuis 5 min…Il s’arrête et explique à chacun ce qui va, ce qu’il faut améliorer…mon tour arrive…
– Ah c’est…de la BD humoristique c’est ça ?
-…Hummm pas là non, enfin pas vraiment mais oui j’aimerais bien faire plutôt des tranches de vie…Un peu comme Pénélope Bagieu ou Margaux Motin…
– Ah oui, un dessin assez simple…mais elles ont quand même un bon coup de crayon…
– Oui oui…mais je vais m’y mettre, il faut que je travaille un peu le dessin…mais pour moi ce qui est important c’est plus le texte 🙂
– …Et là le texte ?
– Oui enfin là non, parce que je ne savais pas que vous alliez me demander de dessiner quelque chose…
– Et vous pensiez qu’on allait faire quoi pendant un cours de BD ?
Le con !
– Qu’on allait apprendre à penser une histoire, à la séquencer,…
– Certes… mais pas que !
– Je vais m’entraîner chez moi, le soir,…
– Moi je dessine 10h par jour en moyenne…
Grrrr ben oui, mais moi j’ai un travail messieur !!!! Et mon patron il serait pas super content si je dessinais au travail !
– En tout cas il y a de l’idée, on ne peut pas le nier …mais il n’y a pas de secret, il faut dessiner que votre main prenne des automatismes !
– D’accord 🙂

Bon, je vous montre ?

L'attaque de la bijouterie

20130921_183541-1 L'attaque de la mamie

The End

Vous avez hâte d’être à la semaine prochaine non ? Moi ouiiiii 🙂

Publicités

J’ai testé pour vous la LSD !

Po, po,po,po…Je vous vois venir « Ah l’autre, la mauvaise, elle ne sait même pas qu’on dit du LSD !  »
Il n’y a pas que la drogue dans la vie, il y a aussi le Limited Slip Differential, qui n’est pas une édition limité de Slip mais un type de différentiel à glissement limité mécanique, un truc en automobile, mais non moi j’ai testé la « Ladies  System Defense » !
C’est un peu comme la ligue des justiciers sauf que là c’est la ligue de ceux qui s’auto-protègent des méchants parce que les justiciers ils ont eu accès au rapport de Valls et ont constaté que les agressions contre les personnes étaient en hausses et qu’il ne faisait plus bon être super justicier !

Donc dimanche, j’ai pris mon premier cours de LSD avec ma copine Karotte … »Ouaiiiiiiiiiiiiiii on va jouer à la bagarre !!!! »
Inutile de dire que nous étions toutes les deux très enthousiastes, non pas parce que nous allions intégrer une ligue de nana (oui on a pris un club féminin parce qu’on veut bien se défouler mais pas se faire éclater non plus, pas maso les filles 😉 ) mais parce que ça pouvait être un bon moyen d’évacuer tout le stress accumulé cet été (la peur des auréoles sous le tee-shirt, l’angoisse de grossir à forcer de manger de la glace, l’allergie aux moustiques, le stress de la lecture des bouquins arlequins qui immédiatement remettent toute ta vie sentimentale en question…ah ben oui…par exemple…Dans les romans d’arlequin, les héros aux prénoms exotiques : Ross, John, Steve,…S’ils ont une promotion ou un succès professionnel…je cite Arlequin « Lors qu’ il fermait les yeux, son image s’imposait à lui, il brûlait de la prendre dans ses bras et de partager sa réussite avec elle. » Pfff, chéri-coco il vient d’avoir une promotion, son premier réflexe « Ouaiiiii les mecs, je paye ma tournée, j’ai eu une promotion !!!!! » Il brûle de rien du tout le chéri-coco ou alors il brûle de la gorge et il faut vite qu’il rafraîchisse…Il sait même pas qu’il faut manger du pain dans ce cas là 😉
Enfin, heureusement, la rentrée est arrivée et Arlequin est retourné dans les toilettes chez mamie 😉

Dimanche, nous nous retrouvons toutes les deux à 14h pour notre stage de self de 3h ( 3h quoi !!! Une sportive comme moi, au bout d’une heure elle va en avoir ras le bol). Nous descendons…et là 3 mecs ultra méga baraqués genre pompiers de paris qui ont grandi dans un centre de muscu en s’injectant des anabolisants, nous accueillent…en plus de la tripotée de nanas déjà présentes pour suivre le stage.
– Bonjour, vous venez pour le stage ?
– C’est pas le loto du dimanche de la maison de retraite ? Mince ! On s’est encore trompées !!!!…(Note pour plus tard, pas trop d’humour) Non, bien sûr nous venons pour le stage au nom de Tupp et Karotte.
-…Humm tupp ok, mais pas de Karotte (D’où l’utilité d’envoyer un mail de réservation et de recevoir un mail de confirmation pour nous deux…)
– Bon les filles, si on prend des photos pendant le stage, vous acceptez d’être dessus ? Si vous acceptez, on écrit votre nom en bleu sinon en rouge
(Sont high-techs les gars)

On se change…jogging, baskets et débardeurs…Pour la mise en situation, on repassera.
« Quoiiii ? Tu veux m’agresser ? Attends, je sors mes talons, je pose mon sac, mon blouson…Ouaii vas-y maintenant, je suis prête » Il parait qu’il faut surprendre et perturber l’agresseur, ça peut être une technique 😉

– Allez les filles, on y va là…bon, voilà l’équipe…alors, le cours va se diviser en 3 temps :
1 – Une partie cardio entrainement
2 – Une partie entrainement
3 – Une partie pratique, mise en situation avec simulation d’agression.

Le cardio
– Allez les filles – Je me demande si ça n’a pas un côté excitant de dire ça quand t’es un mec–  on va faire les mouvements de défense mais en mode cardio…1, je tends le bras, j’avance, 2 je recule, je protège…1, 2, 1, 2…
3 – je protège, 4 j’avance, 3, 4, 3, 4,…
5- je lance la jambe, 6, je tape le bras, 7, je tape le genou, 5, 6, 7,…Allez…et on recommence, 1, 2, 3…
25 minutes d’exercices…Allez les filles, c’est bon, on va commencer l’entrainement !
Note pour plus tard, mettre un tee-shirt noir ou blanc pour moins voir les marques de transpi…ça attire l’œil, même celui des moniteurs :/

L’entrainement
Session training en 3 ateliers : D’abord apprendre à se protéger, deux attaquer en bas, trois attaquer en haut.

Mesdemoiselles, voici les conseils LSD :
1 – Ne pas se mettre dans des situations à risques de type mini-jupe, bourrée au métro chateau rouge…Ah bon ? Va falloir que je change mes habitudes 😉
2 – Etre toujours en alerte : Ecouter le casque oui mais pas trop fort et que d’une oreille dans les zones « à risques », préférer les endroits où il y a du monde, ne pas raser les murs pour avoir un endroit où s’enfuir si une agression survient
3 – Mettre sa fierté de côté dans le cas d’une agression verbale pour éviter d’en arriver aux mains (Les cons ça existe, ne pas entrer dans leurs jeux)
4 – Marcher la tête haute, le pas assuré, les épaules sorties « Je ne suis pas une proie ! Je ne suis pas une proie! »
5 – Ne pas avoir les bras le long du corps ou dans les poches mais à mi-hauteur devant vous pour « calmer » et en même temps pouvoir les remonter plus rapidement sur le visage pour vous protéger.
6- Toujours se protéger la tête sinon vous risquez d’être sonnée donc de diminuer vos réflexes et votre défense.
7 – Etre stable donc toujours un pied plus en avant et souplesse des genoux.
8 – Au moment de l’attaque, crier pour perturber, alerter,… »NON » est très bien tout comme « A l’aiiiiiiide »…pour des raisons inconnues « Au secours » fonctionne beaucoup moins bien.
9 – Si vous vous protégez la tête, ne jamais boucher la vue pour visualiser la contre-attaque de l’ennemi.
10 – Après l’avoir testé, faire la danse du singe pour « déstabiliser » l’ennemi ne fonctionne pas très bien, préférer le cri (confère point 4).
11 – Taper avec les mains ouvertes toujours avec la paume, vous aurez plus de chances d’atteindre votre cible…idéalement serrer le pouce, c’est toujours le truc qui traine et qui peut (vous) faire mal…Ce serait dommage de se blesser
12 – Ne pas hésiter à griffer pour prendre de l’ADN donc le reconnaître plus facilement par la suite…vous pouvez le mordre mais…c’est plutôt dégueu !
13. Toujours viser « le bas du tronc » et toujours dire si on dépose plainte « le bas du tronc », ça évite le côté « Bim, je l’ai défoncé avec un bon coup dans les couilles » susceptible de vous faire passer un peu moins pour une victime. Pour l’avoir testé, prise dans le feu de l’action sur ma copine, un bon coup dans « le bas du tronc » féminin immobilise également.
14. Parce que 13 c’est pas un bon chiffre…Scannez le périmètre pour voir par où vous pourrez vous enfuir et pour vérifier que votre agresseur n’a pas de complices autour de lui (Les bonnes nouvelles arrivent rarement seules :- / )
15. Le nez : point faible…poussez le nez avec votre main et sa tête partira vers l’arrière…Ne lui mettez pas les doigts dans le nez, ça aussi c’est plutôt dégueu !

Donc, on récapitule :
On crie, on regarde ou est la sortie, on garde les mains à mi-hauteur et s’il nous attrape, une claque dans le nez, un coup de pieds dans les couilles et on courrrrrrrt !

En tout cas, ce stage a été une très bonne expérience car :
– J’ai pris confiance en moi et je me sens plus à même de me défendre…d’ailleurs j’ai un peu trop pris la confiance et en rentrant le soir j’ai sauté sur chéri-coco : « Alooooooors ???? Viens, viens, essaye de m’attaquer…Non ? Ok…tiens ! » Inutile de préciser que le combat a duré une minute trente et que je me suis retrouvée écraser sous son poids. Il a quand même été suffisamment gentleman pour constater :  » On voit que tu as pris des cours de self-défense, tu as tenu – regardage de montre– 15 secondes de plus. Je suis fier de toi. »
– J’ai vraiment bien joué sur le tatami…d’ailleurs je vais en acheter pour la maison, comme ça on pourra … dormir partout ou faire des combats géants avec pleins de copains sans se faire mal,
– J’ai évacué tout mon stress…et les toxines…et j’ai découvert des muscles dans mes bras et dans mon ventre,
– J’ai pu me battre avec ma copine… Et ça, c’est vraiment trop agréable car on a beau aimer très fort quelqu’un, dès fois on n’est pas d’accord, on est fâchés et on voudrait bien lui taper dessus (de temps en temps j’aime revenir aux vraies valeurs : la bestialité) seulement la bienséance (l’autre mot qui commence aussi par un b mais qui est beaucoup moins fun) fait qu’on ne se bat pas, on raisonne entre grandes personnes…
ERREUR !!!! ça fait vraiment du bien de se taper dessus…ça crée même des fous rires…et des (presque) exclusions de cours…
« Non, non, non, non…C’est pas ça la prise qu’on vous a montré ! Qu’est ce que vous faites couchées l’une sur l’autre alors que la simulation était debout ? Les doigts c’est pas dans le nez, c’est SOUS le nez ! Une question peut-être les demoiselles qui papotent ? Pourquoi tu saignes du nez ? On t’avait dit de protéger la tête !  »

Bref, je vous conseille la LSD et je leur laisse le mot de la fin « Les cours de self-défense du LSD vous apportent une préparation mentale (gestion du stress, relaxation), physique (fitness, body cardio, cardio punch) et technique (self-défense), pour vous permettre de sortir indemne d’une agression. » (Si bien sûr, vous arrivez à retenir ce que vous avez fait en 3 heures et que vous n’êtes pas pétrifiée de peur)

J’ai testé pour vous…la chasse aux moustiques !

Je crois qu’il y a (assez) peu de choses qui me rendent hystériques…Pete Doherty, mes règles… et les moustiques !
Avec Pete, c’est de l’ hystérie bête, celle de l’adolescente dirigée par ses hormones…Phénomène inexpliqué mais en sa présence un sourire idiot se dessine sur mon visage, mes joues s’empourprent, mon cœur s’accélère, mes mains deviennent moites, le souffle me manque et ma voix devient particulièrement aiguë… Je dois l’avouer, c’est un tantinet fâcheux d’avoir le comportement d’une groupie à mon âge !
Pour mes règles, j’avais trouvé l’implant…mais au bout de 7 ans, Dame Nature a voulu reprendre ses droits.
Pour les moustiques…je deviens INCONTRÔLABLE !!!

femme-hyst%C3%A9rie[1]
Mesdames moustiques, votre temps est venu. Piquez moi et préparez vous à dire adieu vos deux mois de vie et surtout adieu à vos oeufs !
Il me semble important de préciser que le moustique qui nous pique le sang et qui nous injecte son espèce de salive à laquelle je fais des réactions est en fait une madame moustique à la recherche de protéines contenues dans le sang permettant à ses œufs à se développer…Félicitations aux vegans, aux végétariens, aux végétaliens,…au moins vous n’êtes pas les premiers exposés !
Faute d’être courageux, monsieur moustique est malin et s’assure une vie plus tranquille en préférant le nectar…
Une fois de plus, force est de constater que c’est encore la nana qui est casse-pied…Mère Nature serait elle un Père Nature misogyne finalement ?!

Cet été nous sommes partis quelques jours dans le sud avec chéri-coco…Et là, tout m’est revenu : la nature est un milieu hostile à…la femme que je suis : points d’eau plus humidité plus chaleur,…égal moustiques !
Je pensais qu’avec mon homme à la peau translucide, à la consommation de bière et à la sudation supérieures aux miennes, j’étais tranquille…Foutaises ! Que nenni ! La moustique est fourbe, elle fait des calculs scientifiques ultra compliqués en multipliant un nombre conséquents de facteurs pour choisir sa proie…Forcément, en bonne mère, elle veut le meilleur pour ses saloperies de larves…et cet été le meilleur, c’était moi !
Ce qui est bon de savoir c’est que si madame moustique vous repère, vous aurez beau courir, vous êtes foutus ! Elle repère sa proie à 50 km, à peu près la moitié de la superficie de Paris (sacré odorat, c’est indéniable)…mais à une telle distance, on n’a aucune chance de s’en sortir !!!

Comme malgré tout je suis quelqu’un de plutôt optimiste, j’ai commencé à effectuer mes petites recherches pour connaître leur « repas idéal » et essayer de ne plus être au menu.
Phase 1 : « Connaître son ennemi permet d’être mieux préparé pour l’affronter » proverbe issoldunois.

Une température du corps élevée…Me mettre donc à côté de quelqu’un de malade…C’est un peu comme choisir entre la peste et le choléra…la piqûre et la réaction allergique ou la maladie ?
Le travail de décomposition des bactéries de la peau…Faire tous les jours des peelings et mettre une carcasse animale dans le sac ou sous le siège de quelqu’un de mon entourage…Je vais encore me faire des amis !
Un taux de cholestérol élevé…Ah ! Un point pour moi 🙂
Le groupe sanguin O (Comme par hasard….Et O négatif c’est leur petit péché mignon non ?)
La teneur en sucre de la peau…Mais c’est bon le sucre !!! Je ne veux pas arrêter d’en manger !
Non mais le moustique n’est pas un simple insecte volant c’est une machine de guerre !!! Et ce n’est pas terminé…
Les femmes car la peau est souvent plus fine… »Babyyyyyyyyyyyyyy ? Il faudrait qu’on regarde « Laurence Anyways« , j’aimerais te parler de quelque chose…. »
Les femmes enceintes (car elles rejettent 21% de dioxyde de carbone de plus qu’une personne normale)
– Les habits de couleurs sombres…Je doute que les moustiques perçoivent ça…c’est plutôt parce que les couleurs sombres gardent la chaleur contrairement aux couleurs pâles !
– La sudation…
J’ai trouvé, je vais faire courir des petites filles autour d’une femme enceinte habillée de noir qui mangera des bonbons…Enfin un anti-moustique non toxique et écolo !!!

Bien entendu, j’ai passé mes vacances avec chéri-coco et pas avec une femme enceinte entourée de petites filles donc j’ai dû me résoudre à passer à la phase 2 : La protection.

A la maison, j’ai 4 bouteilles de 5 sur 5, des restes de ma paranoïa malgache…mais comme nous avons pris l’avion, sans enregistrer de bagages, les 5/5 sont restés à Paris.
Notre organisation étant parfaite en tout point, nous ne nous sommes pas arrêtés à une pharmacie avant d’aller passer le week-end à la campagne dans une maison située… à proximité d’un ruisseau.
Quand en fin d’après-midi, tranquillement installés en terrasse j’ai vu apparaître les premiers moustiques, la transformation a commencé.
– Baby ? Tu fais une partie de scrabble avec nous ?
– Non merci.
– Qu’est ce que t’as ?
– Rien, je dois rester vigilante, ELLES sont là…Elles m’ont repérées.
– Pardon ?
– Les madames moustiques !
– Oups (Il sait) Mamie ? Tu n’as pas un anti-moustique ou un truc comme ça ?
– Non, je suis désolée.
Et là l’attaque a commencé. Piquée à la jambe…Paf loupée ! Bzzzzz Mouvement de recul Bzzz Recul de chaise….Pique le bras…Paf loupée !
Et me voilà offrant un spectacle de danse accentué de petits cris et de claquements de mains…Impossible de suivre une conversation, difficile de tenir en place…Elles me font bouger pour que je transpire et que ses copines sentent mon bon rhésus O négatif à la ronde…Non, non, elles ne m’auront pas !
Sa tante prends pitié (ou commence à avoir le tournis) et file à la pharmacie. Elle ramène du 5/5 et de l’essence de citronnelle
– Tiens Marinette, c’est cadeau, badigeonnes toi !
Alleluiaaaaa, ma sauveuse !!!! Je vous serais toujours redevable…Toujours ! Merci.
Je commence à m’enduire le corps d’essence de citronnelle…Un sourire satisfait envahit mon visage.
– Mouhahahhaa aloooooors ? On fait moins les malines là ? J’ai ma SUPER protection invisible mais pas inodore 😉
Chéri-coco se retourne vers moi, le regard triste…Il a compris. Si les moustiques ne m’attaquent plus, ce sera sa fête.
J’hésite…On n’a pas beaucoup de potion magique…et puis finalement je préfère partager plutôt que de l’entendre se plaindre de ses piqûres 😉
– Bien sûr mon amour, protèges-toi aussi 😉

Phase 3 : La chasse
23h, on rentre dans notre chambre. On allume les lumières, on papote,…et hop au lit !
Arghhhh la lumière, c’est vrai…mais à Paris les moustiques ne résistent pas à la pollution…Ahhh la pollution, tu me manques tu sais 🙂
5, 4, 3, 2,…hop chéri coco dort.
….Bzzzzz…Quoiiiiiiiii ? Je me relève d’un coup, allume la lumière et regarde partout.
– Baby ? Qu’est ce que tu fais ?
– Il y a des moustiques dans la chambre…
– Tues les !
Il m’embrasse, referme les yeux et retourne dans les bras de Morphée…Super le mec ! ça fait plaisir de savoir que je peux compter sur toi !
Je sors du lit et commence à longer les murs en les oscultant de bas en haut…sur la pointe des pieds …rien, rien, rien ! Je me recouche, éteins les lumières
Bzzzzzzzzz…Bzzzzzzzz
Je tends lentement le bras et appuie d’un coup vif sur l’interrupteur…Je respire doucement (garder son dioxyde de carbone, garder son dioxyde de carbone ) et comme à scanner la pièce…pas de gestes de brusques…
Je la vois… sur le dos de chéri-coco…J’hésite un instant…Tant pis ! Paf ! Loupée !
– Mais…ça va pas de me taper pendant mon sommeil ?????
– T’avais un moustique dans le dos
– Tu l’as eu ?
Mentir ? Me faire engueuler ? Mentir ? Me faire engueuler ?
-Non ?!
– Apprends à viser au moins…Bonne nuit !
Grrrrr !!! J’éteins à nouveau la lumière….
Bzzzzzzzz…Bzzzzz…..Et me voilà dans « Le jour des marmottes », condamnée à passer la nuit à l’entendre, allumer la lumière, la chercher, éteindre…Jusqu’à ce que Chéri-coco soit réveillé par un énième allumage de lampe et me voit en sous-vêtements en équilibre sur le lit, une tongue à la main et les yeux injectés de sang…
– Je vais la buter ! Je vais la buter…ça fait 4h qu’elle me nargue….4h tu réalises ? 4h que tu ronfles paisiblement et que moi je veille pour pas qu’elle te vide de ton sang ? Bouge pas, elle nous observe…Elle sait…
– Baby…Chut… Baby, pose cette tongue…doucement…voilà, c’est bien… il est 6 heures du mat…Tu as l’air…heu…tu devrais dormir un peu…
– Je peux pas…Elle va nous bouffer…Et demain…je serais difforme…et après je serais moche et après…
– ça va aller…chut… dors baby…

C’est décidé ! Je n’irais plus jamais à la campagne sans un équipement de choc : une femme enceinte 😉