Le camouflage

Camouflage

Maintenant il est conscient de TOUS les efforts que je fais pour allier l’élégance… au pratique…au confortable…à l’élégance 😉

Je peux tout vous expliquer…
Oui, qui va voir dans vos chaussures que vos chaussettes ne sont pas identiques ? …A part moi… puisque je fais déchausser les gens quand ils sont à la maison…
Voilà ! J’ai trouvé, en fait c’est ma technique pour les mettre à l’aise !!!
– Pff des chaussettes dépareillées ? Les miennes aussi regardées !
– Des chaussettes trouées ? Chéri-coco montre tes chaussettes ! 😉

Cette explication ne vaut bien entendu pas pour les sous vêtements dépareillés…parce que jusqu’à présent, je n’ai jamais eu d’invités en sous-vêtements chez moi…à part mes copines !
Non, ne fantasmez pas…On est en sous vêtements AVANT d’enfiler nos vieux t-shirts leclerc ou de nirvana, le bas de jogging, de se faire une choucroute sur la tête, de se glisser sous le vieux plaid et de boire en fumant des clopes…Non plus non, il ne se passe rien sous le plaid !

Et enfin, le boxer au-dessus du collant au dessus du string…c’est MA plus grande trouvaille !
1 – Fini les collants qui tombent
2 – Fini de voir l’écart de jambe horrible du collant ou les fesses sous la jupe
3 – Ceinture de chasteté…pas hyper solide…mais il suffit de la prendre très moche, fluo, clignotante,…c’est un coup à faire fuir celui qui l’aperçoit !
4 – Si jamais vous êtes célibataire, vous sortez en discothèque, vous rencontrez un mec ou une fille, c’est la grande séduction et ce qui doit arriver arrive….Sauvée, votre boxer porte collant se transforme en boxer de nuit et vous évite de vous balader en string chez lui (ou elle) dès le premier soir…Ce même boxer vous sert aussi de cache ta cellulite des fesses et de masque ton épilation à refaire !
5 – C’est une arme de séduction… »Homme qui rit (quand il découvre le boxer sur le collant…Grrrr), complètement dans ton lit » 😉

Publicités

J’ai testé pour vous…Najoua D. raconte « Pas chassés sur la courbe du monde »

C’est joli non ? Rien que le nom de mon test est joli…dites le à haute voix….doucement…susurrez le maintenant…. »Najoua D. raconte « Pas chassés sur la courbe du monde »« …ça sonne comme un murmure, une parole rassurante, un secret chuchoté,…un secret que « Najoua D. » va partager avec moi…oui avec moi ! Et attention ! Elle ne va pas me raconter n’importe quoi ! Non !…des « pas chassés… » plus rapides que la marche, moins que la course, plus gracieux que des sauts, plus rythmés que des enjambés…Oui, des pas chassés, comme quand on était enfant et qu’on faisait ça juste pour s’échauffer, quand on voyait le monde de plus haut….et il faudra s’échauffer pour la suivre « …sur la courbe du monde » !

Nous sommes arrivés dans un petit café, elle était là, Najoua D., une version moderne de shéhérazade. Elle était là, souriante et un peu stressée, juste là dans sa robe rouge…ce rouge pourtant si vif qui s’effacerait au fil de ses récits laissant ainsi toute la place à sa voix et son énergie pour nous embarquer dans ses histoires !

« Dans 5 min ! Plus que 5 min ! » Le compte à rebours commence.

Elle allait, venait,…regardant la salle se remplir, les gens commander à boire…et puis les gens ont pris place…silence de mort…rien…quelques chuchotements…La voilà, debout sur scène. Tout le monde se tait.
1 heure, une heure pendant laquelle j’ai voyagé dans le temps et parcouru le monde simplement en l’écoutant poser des mots, des mots qui les uns après les autres dessinaient des personnages et construisaient des histoires… Des histoires drôles, des histoires cyniques, des histoires pleines d’espoirs, des histoires justes,…A ses côtés, je les ai observé moi ces trois vieilles femmes italiennes aspergeant ce mouchoir et jouant un mauvais tour au prince…J’ai suivi cet homme quitter sa maison sans bruit au petit matin  pour suivre une route dictée dans ses songes…Je l’ai entendu la voix de ce vieil homme avec ses cheveux et sa barbe emmêlés aux toiles d’araignées…J’ai vu ce faisceau lumineux plongeant  dans la mer bleue nuit…J’ai ri de cette indienne embarrassée par sa précipitation…J’ai ressenti leurs doutes et leurs joies,…1 heure pendant laquelle je l’ai suivi…sur la courbe de son monde !

Le bonheur ne tient qu’à un fil ? Et bien ce soir, mon bonheur ne tenait qu’à une voix, celle d’une jeune conteuse qui a déjà tout d’une grande 🙂 Merci à toi Najoua D. pour cette parenthèse enchantée !

J’ai testé pour vous être…constipée (inutile de rire) !

Chéri coco n’était pas très chaud pour que j’en parle sur mon blog mais je pense que mon devoir n’est pas que de raconter des histoires légères, je dois aussi traiter de sujets de fond (sans aucun mauvais jeu de mots) et la constipation est un réel problème !
Des gens en meurent chaque année, je ne peux malheureusement pas vous donner de chiffres exacts car c’est…assez tabou mais ça existe ! Georges Sand par exemple : morte d’une occlusion intestinale, GÖskin Sipahioglu (photographe) : occlusion intestinale, l’évêque Bossuet : occlusion intestinale,…et ce ne sont pas des cas isolés !
Je parle donc aujourd’hui sans masque, je suis une constipée…et ceci date de l’enfance.
Quand j’étais petite fille, je détestais aller me coucher tôt et pour rester éveillée plus longtemps, j’allais dans les toilettes et lisais des livres en cachette. Ma grand-mère n’a pas été dupe très longtemps et rapidement est venue me raconter…
– « Tu sais ma chérie, tu ne devrais pas rester trop longtemps aux toilettes à cause de la main... »
WTF ???!!!!
La main ? Quelle main ?!
Celle qui sort des toilettes et qui t’aspires par les canalisations quand tu restes trop longtemps…
TRAUMATISEE ! Cette histoire m’a traumatisé…et pendant presque 25 ans, je me suis toujours retenue attendant le dernier dernier moment pour y aller.
Pendant nos premiers mois de vie commune, chéri-coco s’est étonné que j’ai assez souvent mal au ventre et que j’aille aux toilettes une à deux fois par semaine …Ah ! Le partage des soucis du quotidien, quelle magie !
Il a donc commencé à prendre ce sujet très au sérieux et à m’interroger régulièrement, comme pouvait le faire mes parents autrefois…
Baby ? Quand est ce la dernière fois que tu es allée à la selle ?
Hummm vraiment ?
Oui !
Il y a 3 jours !
Ok, ce soir, haricots verts !
No comment.

Et puis notre vie s’est aussi organisée autour de ça…
Regarde baby, cadeauuuuuu ! C’est pour toi !
Du jus de pruneaux ?
Oui 🙂

Et encore…
– Baby, la ça fait 5 jours ! Tu vas exploser ! Tu sais que si tu fais une occlusion, tu peux être hospitalisée ? C’est ça que tu veux ? Si aujourd’hui tu fais pas ce soir je t’achète des laxatifs !
– Nooooon pas des laxatifs !!!
Etant un peu mal à l’aise avec le fait qu’il suive mon activité intestinale, parce que bon les filles c’est quand même des princesses donc on ne va pas aux toilettes, il m’a acheté naivement un petit calendrier dans lequel je devais faire des petites croix les jours où…

Et puis un jour, j’ai pris mon courage à deux mains et je lui ai expliqué l’histoire de « LA MAIN ». Après avoir bien rigolé, il a compris que c’était très sérieux et m’a promis que « La Main » n’existait pas et que c’était une histoire racontée par ma grand-mère pour que j’évite de me relever 50 fois, mais comme il est toujours difficile de dépasser des histoires encrées depuis l’enfance il m’a proposé d’acheter un petit pot pour enfant…Et merde ! Bien sûr j’ai refusé, quoique j’ai trouvé l’idée assez amusante.
Ensuite il m’a enfermé plus d’une heure avec une BD dans les toilettes…Autant vous dire que savoir que votre moitié attend derrière la porte est pire encore que l’idée de la main…

Et puis hier soir, il m’a amoureusement préparé un bon petit dîner dans lequel…

laxatifs

… Il a glissé des laxatifs ! C’est beau l’amour 😉

J’ai testé pour vous… »être un couple équilibré est un couple qui s’engueule » !

L’autre soir, nous étions assis dans le canapé avec chéri-coco  :
Baby, ça fait longtemps qu’on ne s’est pas accrochés tous les deux…
Il me fait un bisou et me répond souriant « C’est bien ça ! »
– Quoiii ? Mais non c’est pas bien ! Tous les couples s’engueulent ! Mais nous non ! Pour rien ! Plus rien ne nous agace chez l’autre, tu trouves ça normal ?
– C’est plutôt bon signe, ça veut dire qu’on a complètement intégré nos imperfections respectives et qu’on sait faire la part des choses – Sourire
– Ou alors…qu’on s’est fait une raison. On est trop vieux et on a la flemme de se remettre à draguer alors on se dit « Bah c’est pas si mal finalement et puis la perfection ça n’existe pas ! »
– Je n’ai pas dit ça.
– Ah oui ? Alors tu dis quoi ?
– Tu veux qu’on s’engueule ?
Sourire – OUIIIIIIII ! Applaudissements
– Tu veux que notre sujet de dispute soit le fait qu’on ne s’engueule pas ?
– C’est pas terrible je te l’accorde…mais tu fais la vaisselle, tu ranges plus souvent tes affaires, si tu rentres tard tu me préviens, moi j’ai arrêté de sortir jusqu’à pas d’heure, je te donne des news, on fait des trucs ensemble, on se débrouille plutôt bien dans l’alternance des tâches ménagères…alors oui, je crois qu’il nous reste que ça !
Je le sens un peu perplexe
– Mais baby !!! Si on s’engueule plus, on fera pas du sexe de réconciliation !
– Ah ! Et le sexe de non-réconciliation c’est nul ?
Merde. Je reconnais.
Non c’est bien.
1 point pour lui.
– Et moi ? T’as pensé à moi ? Tu sais à quoi ça ressemble les discussions avec mes copines quand elles me posent des questions sur nous ? A rien, c’est creux ! J’essaye de trouver des trucs…mais c’est ridicule  « Il a pas fermé ma crème de jour ! – Super ! J’ai trouvé la lumière allumée dans la cuisine quand je suis rentrée hier soir tard…Mauvais exemple car ça c’est mignon parce que ça m’a évité de me prendre les pieds dans un truc et de tomber…Ah mais non, c’est égoiste parce que si j’avais fait du bruit ça aurait pu te réveiller…Mon dieu que tu es égoïste en plus d’être pas du tout écolo ! Bref, tu vois, j’ai RIEN à leur raconter, RIEN ! Tu te rends compte ma vie amoureuse est sereine, équilibrée et épanouissante,…Bref, chiante à mourir pour les autres !
– Ok, je vais nous trouver un bon sujet d’engueulade ! T’es contente ?
– Graaaaave !!! Mais un vrai truc bien, hein ? Un truc où mes copines se disent…tu sais, comme il fait bibi « Oh le con ! »
– Promis.
Je me blottis contre lui et on continue à regarder une daube à la tv.

Une semaine plus tard, un samedi matin après une courte nuit, il se lève vers 7h, se prépare pour aller bosser et rentre dans la chambre pour me faire un bisou avant de partir.
ALLLELLLLUIAAAA !!! ALLLELUIIIIIAAAA !
Il est là, debout avec sa petite tête fripée et gronchon…et ses GROSSES chaussures dans la chambre !
Ni une, ni deux, je me dis que mon mec est vraiment hyper attentif à ce que je lui dis vu qu’il me sert une belle engueulade sur un plateau d’argent.
Je ne me fais pas prier « Mais ouai t’as qu’à rentrer avec tes pompes dans la chambre ! C’était bien la peine que je m’enquiquine à cleaner l’appart hier ! On s’en fout de mon travail c’est ça ? Tu respectes rien ! Tu sais quoi ? J’arrête de faire le ménage comme ça tu pourras tout saloper autant que tu veux ! »
Il m’embrasse quand même le dos (Pas terrible ça pour rendre crédible l’engueulade, mais bon je ne le dirais pas) et sort de la chambre et de l’appart.
Je me recouche toute souriante.
Une heure plus tard, je reçois un sms « La prochaine fois je ne viendrais pas te faire de bisou ça évitera que je me fasse pourrir dès le matin »
Ah voilà, ça c’est mieux !
Toute sereine je réponds aussitôt « ...Ou alors tu le feras AVANT de mettre tes chaussures »
« Non, plus de bisous ! »
« Tu vas me punir parce que tu es tête en l’air ? C’est pas un peu fort de café ? »
« Plus de bisous le matin c’est tout ! »
Mais quel acteur !

Et c’est à 13h en voyant  la belle soupe à la grimace qu’il m’offrait, que je compris qu’il n’avait pas crée une engueulade pour me faire plaisir, mais simplement parce que le samedi matin c’était…pas son jour 😉

J’ai testé pour vous…Ring !

Non, je ne vais pas vous parler de Ring le film d’horreur de Hideo Nakata (qui m’a traumatisé soit dit en passant), ni du ring de la lucha libre où se déroulent des matchs de catch mais de Ring, la pièce de Léonore Confino qui passe actuellement au Théâtre du petit Saint Martin.
Ring, une pièce sur le couple en 17 rounds. 17 rounds, rien que ça !
Ring, un titre suggestif. On s’attend à être spectateur d’un combat entre un homme et une femme, de règlements de comptes rythmés, de réparties sportives…En même temps, avec un tel titre, on espère aussi quelque chose de nouveau…Une vision différente du couple loin des « Je t’aime, moi non plus » et autres vaudevilles déjà trop vus.
A 31 ans, Léonore nous offre un chef-d’oeuvre avec deux acteurs attendrissants et talentueux. Sami Bouajila et Audrey Dana nous embarquent dans leurs réflexions, dans leurs désirs,dans leurs doutes, dans leurs rires et dans leurs douleurs.
Un couple c’est la fin du je pour devenir un je dans un nous. L’amour c’est beau. L’amour c’est aller là où on ne serait jamais allé seul, ça nous transporte, ça nous subjugue, ça nous lie…et en même temps ça nous enferme, ça nous contraint.
Mon ouïe a été ravie par la poésie et la justesse des textes, mes yeux charmés par la scénographie, la danse sensuelle de leurs deux corps exprimant la tendresse, l’amour et les déchirements.
On en ressort émus, abasourdis, rassurés et surtout déculpabilisés 😉 Tous les couples rencontrent les mêmes interrogations…seules les réponses données peuvent en changer l’issue…A méditer 😉
A voir absolument !!!
Si vous manquez cette pièce, vous pourrez retrouver tout le talent de Léonore Confino dans « Les uns sur les autres » historiquement appelé « Histoires intestines d’une famille française en zone pavillonnaire »  avec Agnès Jaoui (J’adore !!!!) au théâtre de la Madeleine.
NB : Quand on sait que notre ventre est un deuxième cerveau, ce titre est une nouvelle preuve de génie de cette auteure ! Dommage qu’il ait été remplacé pour répondre à une facilité de mémorisation ou à des exigences de DA !

Ring - La pièce de Eleonore Confino

RING – BilletReduc