J’ai testé pour vous…deviner le sexe du bébé !

Il existe deux écoles, les parents qui ne veulent pas savoir « Peu importe, garçon ou fille, nous serons heureux,…on prendra ce que la nature nous donnera, nous préférons avoir la surprise »
Whaaaaaaaaatttttttttt ????
…et puis il y a nous, enfin moi. J’ai toujours été très curieuse donc bien sûr que je veux savoir ! Et puis c’est bon, côté surprise, je verrais déjà à quoi ou à qui il ressemble le jour J ! Même si je sais qu’il ou elle ressemblera forcément à son père car la nature est bien faite et du temps ou les tests de paternité n’existaient pas, l’enfant ressemblait naturellement au père pour que la paternité puisse être identifiée d’un simple regard. C’est seulement en grandissant que la ressemblance avec la mère peut s’accentuer. Et comme dirait Barney Stinson « True Story »…ou pas 😉
Me voilà donc entrain d’essayer de deviner si bébé sera un garçon ou une fille…tandis que Chéri-coco est persuadé que c’est une fille et attend juste la confirmation de ma gynéco.

1 – Les trucs de grand_mère
Ce sera une fille si…
Tu as des nausées le premier trimestre…70 à 80% de femmes enceintes ont des nausées et il y avait jusqu’à présent plus de naissances de garçons que de filles…Il y a un truc qui coince statistiquement…Pas de nausées : Garçon.
Tu prends de partout…Exact : Fille.
Tu es stressée…Au premier trimestre oui : Fille.
Tes urines sont plus foncées…ça ne pourrait pas simplement être lié à l’alimentation ? Ok, ok…Je suis trop terre à terre…Alors, fille en début de grossesse, maintenant garçon. On va faire un hermaphrodite je le sens !
Tu as envie de sucré…Ni plus ni moins que d’habitude…0 point !
Tes mamelons restent de la même couleur…Arf, je ne me suis pas suffisament reluquée quand je n’étais pas enceinte :/ Je dirais que oui : Fille.
Tes poils repoussent moins vite…OUI ! Enfin un truc trop cool de grossesse ! Fille.
Tu penches à droite…Quoiiiii ? c’est quoi ce signe ? Et si bébé était simplement plutot à droite comme sa grand-mère ? Ok, peut-être que c’est un peu tôt pour le/ la mêler à la politique…En tout cas, faute de pencher, force est de constater que bébé aime bien se positionner à droite. Fille.
Ta libido diminue…Je fais partie des femmes enceintes insomniaques, évidemment que ma libido diminue ! J’ai besoin de sommeil plus que de sexe ! Garçon.
Le papa grossi ? …Non, au contraire, le papa est le seul à garder la ligne…Par contre, le chat grossi…ça compte ? Fille.

2 – Le calendrier chinois
Il existe un calendrier chinois qui permet d’identifier le sexe du bébé à venir selon l’âge de la mère et le mois de la conception. (Bien sûr, nous ne tiendrons pas compte du fait que le sexe du bébé est communiqué dans le spermatozoîde du papa, sinon, nous ne pourrions accorder aucun crédit à cette théorie qui, pourtant, se révèle juste dans 93% des cas…Il existe quand même des phénomènes inexpliqués…Jacques Pradel est demandé sur mon blog !)
Avant de m’emballer, j’ai réalisé le test pour ma naissance et celle de mes frères…Ok, c’est tombé juste. Chéri-coco l’a fait également pour lui : juste aussi.
Testons…J’entre mon âge, le mois de conception…calcul scientifique…Verdict : C’est une fille.
Je me demande si ce calendrier est utilisé comme référence dans les pays où …il ne fait pas bon d’avoir des filles ou ceux ou est exercé un contrôle des naissances. « Madame si vous avez 35 ans et que vous concevez un juin, ce sera une fille…donc si vous voulez un héritier, faites ça plutôt dans 2 mois » Ok !

3 – Le pendule
Méthode la plus répandue dans ma famille, vérifiée auprès de ma mère et de ma soeur.
Si le pendule positionné au-dessus du ventre effectue des cercles, c’est une fille. S’il se balance de haut en bas ou de gauche à droite, c’est un garçon.
Attention à ne pas le faire trop tôt car il est possible que le sexe de la mère prédomine ! Attendre au moins la fin du premier mois.
Verdict : Garçon.

Il semblerait donc, en faisant un calcul scientifique, basé sur des raisonnements dont la fiabilité n’est plus à prouver que…nous attendons une fille à 8 points contre 3. Un pronostic ?

Publicités
La tete de Chéri Coco

J’ai testé pour vous…annoncer à Chéri-Coco qu’il va être papa !

Comme tout est dit dans le titre, forcément ça casse un peu le suspense ! Je lui avais déjà annoncé que j’étais amoureuse de lui à travers mon blog mais lui annoncer ça, en même temps que des milliers d’autres personnes (merci de me suivre, je n’en reviens pas !), je trouvais ça un tantinet impersonnel donc, je lui ai annoncé avant tout le monde et on a bien flippé notre mère après pendant 3 mois.
Il a fallu d’abord que je me l’annonce à moi-même « J’ai mal au bout des seins…Je me sens un peu fiévreuse…Je sens beaucoup mieux les odeurs et elles me dérangent…Je sens que ma transpiration sent pas comme d’habitude…Et bien sûr, l’argument le plus convaincant : J’ai un jour de retard dans mes règles et pas une once de traces de leur venue à venir (glam, je sais,…mais les demoiselles comprendront) ».
J’attrape un test de grossesse dans les toilettes. J’ai eu une période un peu psychopathe ou à chaque fois que nous avions un rapport non protégé, je vérifiais que tout était ok car comme ma mère avait eu ses règles anniversaires (ce sont des fausses règles alors qu’on est enceinte), j’avais peur que ce soit héréditaire, bien sûr, ça ne l’est pas. Bref, je fais un test. Suspense. Quel moment magnifique. Seule, accroupie dans les toilettes dans l’attente du verdict de ce petit bâtonnet. Arf…petite croix bleue, le trait horizontal est mal dessiné mais visible. Si je n’étais pas enceinte, il n’y aurait qu’un triste trait bleu, pas une croix (oui, je suis assez contente, ça sent ? 😉 Je doute…Je me reculotte et file à la pharmacie le test entre les mains.
Toutes les pharmaciennes sont prises, un grand brun aux yeux bleus me sourit « Bonjour »
Et là ma petite voix me dit « Mec, tu vas déchanter direct quand je vais te tendre mon petit bâtonnet d’urine ! »
Bonjour. Voilà je ne suis pas certaine de la lecture, est ce que vous pouvez me dire ce que vous en pensez ? Histoire de ne pas m’alarmer si ce n’est pas nécessaire.
Bien sûr…Je…enfin…Je n’ai jamais eu à lire ce genre de choses mais je dirais pas enceinte.
Ah ? Mais regardez quand on lit la notice…
Ah oui, c’est vrai…Bon alors enceinte. Refaites le test demain avec les premières urines du matin.
Vous avez raison, par contre, donnez moi le test digital comme ça je saurais depuis combien de temps 🙂
Et le samedi 11/07 à 3h40…j’ai fait pipi sur le petit bâtonnet et j’ai appris que j’allais être maman. Pu**** Maman quoi ! Et puis là, j’ai réalisé que Chéri-Coco était aussi concerné et qu’il fallait lui annoncer car lui n’avait pas eu mal aux seins, ni de la fièvre ni tout ça et était donc à des milliers d’années lumière d’imaginer que dans 8 mois et 2 semaines, il allait être papa.

Comment tout ça avait pu arriver ?! Je me souviens…C’était à une soirée chez des amis…et nous étions en grande conversation sur les enfants…
Nous
– Non mais tu vois…Je ne sais vraiment pas si c’est un cadeau pour un enfant de venir au monde aujourd’hui…Qu’est ce qu’on va lui offrir franchement ? Marine Le Pen comme présidente ? Le plein chômage ? Daech ? Le réchauffement climatique ?
– Tu as raison baby…Le monde va mal…

Et puis, nous sommes rentrés et nous avons fait l’amour…

Mon ovule a fait une crise d’angoisse….
Ovule
…Et ses spermatozoïdes ont échafaudé un plan d’attaque…
spermatozoide

Nous étions victimes d’un coup monté de Mme Ovule et Messieurs Spermatozoïdes !

Il fallait donc lui annoncer de la manière la plus douce possible qui ne génère pas de sentiments de panique ni de rejets sinon… je risquais de prendre la porte (et oui, les humeurs des femmes enceintes ;).
Les idées ont commencé à défiler :
– Me dessiner le chiffre 3 sur le ventre…et si on avait des jumeaux ou des triplés ? Publicité mensongère !
– Ecrire une lettre de bébé disant que dans 9 mois il emménagerait avec nous ? Déjà vu.
– Mettre le test à la place de la cuillère dans son café ? Un peu limite.
– Lui prendre la main et lui annoncer calmement ? Nul.
– Faire une vidéo avec notre chat qui parle et qui se plaint à l’idée de la venue d’un nouveau locataire ? ça ce serait drôle mais il est déjà 5h30 du matin et dans 3h il sera levé.

Et puis je me suis dit que Mme Ovule et Messieurs Spermatozoïdes étaient les seuls responsables…c’était donc à eux de lui dire !

« Bonjour,

A 3 mois, le jour J arriva ! Notre grande sortie ! Nous partîmes 200 millions pour une exploration du corps féminin jusqu’à présent inexploré. Tu nous as donné notre chance de devenir quelqu’un en nous évitant de finir dans un mouchoir, un drap ou une bouche. Merci ! Tu peux aujourd’hui être fier de moi, j’ai atteint mon but mais la route était longue et difficile.
Après avoir traversé, non sans peine les plaines arides du vagin, il m’ a fallu continuer avec une centaine de mes gars…Paix aux 190 millions de vaillants perdus au combat.
Sais tu qu’ensuite, une fois à proximité du col de l’utérus, le vagin s’est creusé pour créer une espèce de cuve dans laquelle certains braves se sont noyés ? Je ne sais par quel miracle j’ai pu la traverser pour enfin atteindre ce foutu ovule !
Là encore, j’ai vu bon nombre de mes compatriotes se cogner contre cette membrane impénétrable et puis, au loin, j’ai vu une brèche et je m’y suis faufilé. Il a fallu continuer encore un peu mes efforts mais j’étais le survivant « I’m THE SURVIVOR » et je me trouvais en terrain ami.
Voilà, j’ai fait mon job, t’as pas éjaculer pour rien 😉
Maintenant je vais me reposer 8 mois et 2 semaines chez ta meuf et puis après on se retrouve !
Elle est pas belle la vie ?
Hasta La Vista Baby

Ton spermatozoïde »

Chéri-Coco a lu la lettre puis m’a regardé mal à l’aise en souriant « Oui baby, on va reparler de bébé ».
– Baby, ce n’est pas une fausse lettre. J’ai fait 2 tests, tous les deux positifs. On va avoir un bébé.
Et là, il a fait à peu près cette tête :
La tete de Chéri Coco
– Je croyais que c’était genre un essai pour le jour où…
– Tadam, c’est aujourd’hui le jour où !
– Ok. Bon, ça y est, il nous reste 8 mois et demi à vivre. Ca ne sert à rien de paniquer. On va attendre les 3 mois et après on préparera tout ça 🙂

22 bonnes raisons de faire un mini-nous !

Comme dirait la majorité bien pensante « C’était évident…Elle aussi, un jour, elle en aurait envie…l’horloge biologique…bla blabla… » Et bien non, j’y ai beaucoup réfléchi et si ça ne tenait qu’à moi, je ne ferais pas de bébé…mais si je suis ici sur terre, c’est parce que j’ai une mission à accomplir : Concevoir LE bébé qui guidera l’humanité vers un monde meilleur ! (La folie des quoi ? Non, ça ne me dit rien 😉 Voilà, je suis là pour faire le nouveau Noé ou la nouvelle Noée – car nous savons tous qu’une société matriarchale marchera beaucoup mieux -, qui repeuplera la terre avec que des animaux, qu’on ne mangera pas…faut rester fidèle à ses convictions et des gentils…ou encore le prochain Moïse (ou Moïsette) qui guidera les hommes sur de nouvelles terres (genre Mars, comme l’avait prédit David Bowie ;-)…Vous remarquerez que dans ces deux cas, il est question de beaucoup de flotte…étrange coïncidence non avec la fonte des glaces et le réchauffement climatique ? Que nenni ! Chéri-Coco, notre heure est venue ! Au boulot !
Bien sûr, chéri-coco est un peu plus terre à terre que moi et moins enclin à me croire aveuglement quand je lui affirme que « c’est notre devoir », alors me voilà entrain d’user d’arguments plus conventionnels :

– Parce que les cons en feront et que c’est notre devoir d’offrir des petits jedi pour affronter les forces du mal, vu qu’il est fan de Star Wars, je sais que ça, c’est un très bon argument… »Et tu pourras l’entraîner au sabre laser » – Il est au bord de l’orgasme 😉
– Parce qu’on s’aime et que ce serait chouette d’avoir un mini nous qui ne ressemble pas à Mike Myers dans « Austin Powers »,
mini-nous
– Parce qu’on est beaux –et modestes…et que j’ai du style…pardon, un style ;-)- et que cette lignée doit perdurer,
– Parce que tu es très intelligent, drôle –pas toujours de ton plein gré– et humble et ce sont de belles qualités,
– Parce que je suis drôle et plutôt optimiste et que c’est indispensable pour affronter le monde qui nous attend,
– Parce qu’on ne peut pas laisser comme seules traces un vinyle, un blog, un livre de science-fiction – oui baby, je sais que tu peux le faire…d’ailleurs s’il pouvait se vendre à des millions d’exemplaires, voir si on pouvait revendre les droits pour une adaptation cinématographique, ce serait vraiment pas mal– et un compte Facebook de couple,
– Parce que tu en as marre d’offrir des cadeaux à Noël sans en recevoir car « Noël, c’est pour les enfants ! »,
– Parce que j ai besoin de nouveaux sujets pour mon blog…et que les « Digital Mum’s » est un phénomène incontournable ! Bien sûr que tu m’inspires toujours baby, ne t’inquiètes pas 🙂
– Parce que si on retrouve un gouvernement de droite, fini le social et si on n’a pas nos propres enfants pour payer nos retraites…adieu retraite et au vu des deux belles cigales que nous sommes, nous allons peiner.
– Parce que parler d’allaitement en société ouvre sujet à la discussion alors qu’une perte de poils d’animal sur un tapis semble plus barbant,
– Parce que les congés maternité et paternité sont un droit et que nous serions bien couillons de nous en priver,
– Parce que j’ai toujours rêvé d être enviée, voir félicitée juste parce que j’étais grosse,
– Parce qu il y aura la baby shower et que si c est comme aux États Unis, il y aura des cadeaux, de la bouffe et une bagarre…donc des selfies et des scoops de dingue,
– Parce qu’on sera plaints juste parce qu’on sera fatigués,
– Parce qu’on pourra prouver a moultes parents que c’est possible d’avoir des enfants bien élevés,
– Parce qu’on aura enfin et toujours une excuse valable aux yeux des autres pour ne pas faire un truc…sauf quand il/elle sera autonome, dans ce cas, on en fera un autre 😉
– Parce que tu pourras facilement te débarrasser de nous – ton bébé et moi – parce que tout le monde voudra voir notre chef d’oeuvre – par contre, s’il est loupé c est toi qui sera en charge de l’échanger à la maternité parce qu’avec mon episiotomie je ne pourrais pas marcher ! – Tiens, autre raison, parce que tu pourras me pousser à vive allure en fauteuil dans les couloirs de la maternité et qu’on pourra faire des courses…Il nous faudrait une GoPro pour l’occasion tiens 😉
– Parce qu’après toi, il n y aura plus de dictateur digne de ce nom,
– Parce qu’on forme une bonne équipe,
– Parce qu’on rigolera bien…de lui ou d’elle – un peu comme avec bastet-,
– Parce qu’on est prêts, parce que tu es prêt – mais tu ne le sais pas…comme quand on a emmenagé ensemble – et que tu seras un papa genial, parce que je suis prête…et que comme je suis indécise ça risque de ne pas durer 😉

Inutile de préciser que cette conversation ne s’est jamais tenue ailleurs que dans ma tête car chéri-coco a toujours été persuadé que j’étais moins consciente de tous les tenants et aboutissants d’une telle action et que tant que je ne prendrais pas ce sujet plus au sérieux, il était inutile d’en parler…Je crois qu’il y en a un qui n’a pas bien compris l’adage « Ce que femme veut, Dieu le veut ! » 😉

Love is in the air

J’ai testé pour vous « My Life’s a cage » !

Végétarienne depuis plusieurs mois et convaincue par le bien fondé de ma démarche alimentaire pour mon corps, pour les animaux et pour la planète, je me tiens informée des différentes initiatives existantes pour « expliquer » et « promouvoir » cette démarche auprès du plus grand nombre. Début septembre, j’ai assisté à la première projection française du court-métrage « My life’s a cage« , un court-métrage dénonçant la cruauté de l’abattage industriel et de la vivisection sans montrer d’images gores ! Wahou ! L’exploit !
Projet porté par le groupe belge pop-rock « The aiM ». Quoiii ? Un projet porté par un groupe de rock ? L’angle d’attaque ne peut être qu’original…et moderne, c’est très prometteur !

Je laisse donc Guillaume Corpard, le chanteur du groupe et porteur du projet vous le présenter :

J’adore ! J’achète ! ça va envoyer du lourd !

Me voilà donc avec mes petites camarades, respectivement flexitarienne et vegan, assise dans la salle du théâtre Adyar, toute excitée à l’idée de découvrir en avant-première ce court-métrage, et déjà prête et enthousiaste à l’idée de partager ce nouveau regard auprès des quelques milliards d’irréductibles mangeurs de viande 😉
Après 20 minutes de remerciements et de félicitations, les lumières s’éteignent : « Ahhhhhh!!!!! »
Et là, toutes les personnes qui ont soutenues le projet (Frédéric Lenoir,Aymeric Caron, Mathieu Ricard – accessoirement « moine boudhiste » photographe écrivain…j’adore cette pluridisciplinarité ou cette indécision, tout est une question de point de vue ;-), l’Association L214, l’Association des Végétariens de France, Christine Michaud (mon coup de <3),… prennent la parole pour féliciter cette initiative et encourager ce type de démarche…Bien, bien,… Quel sens du teasing ! Décidément, j’ai hâte !

20150909_203958

Scène d’ouverture
Grande maison, piscine, Camille Lacourt en peignoir, puis en maillot de bain (grrrrrr), il plonge…et là, freestyle ! Sur les 15 minutes de court-métrage, seule la partie animée qui correspond au clip de la chanson « My Life’s a cage » m’a touchée ! Le graphisme est très moderne, les couleurs donnent une ambiance, la musique et les paroles sont engagées…voilà un clip moderne et efficace ! J’ai adoré !
Par contre, les quelques minutes de court-métrage avant et après qui se veulent esthético-poético-dénonciatrices m’ont laissé perplexe…Quels messages souhaite-t-on faire passer ? Les végétariens passent déjà pour des illuminés, des hippies un peu fous,…parfois mêmes des énergumènes qui souhaitent juste se démarquer…et malheureusement ce court-métrage censé sensibiliser à la cause animale et donc adhérer au végétarisme ou au moins à une meilleure manière de consommer laisse perplexe et donne juste envie de supprimer les moyens de créations artistiques aux végétariens :/
Voyons les points positifs !
Très bonne idée, de choisir un (bel) athlète reconnu pour soutenir ce projet et « l’incarner », seulement, Camille Lacourt qui est un nageur professionnel, représente un poisson qui se noie (déduction liée à son regard vide et son corps flottant filmés) lors d’une session de pêche… N’est ce pas une aberration que de choisir un nageur professionnel pour représenter un poisson qui se noie ?
Plus tard, des gens, supposés omnivores, mangent ou plutôt se gavent de nourritures, boivent, font la fête… Ca ne peut que nous évoquer les banquets gargantuesques se terminant en beuverie et en partouses … Quelle image est donnée des omnivores ? Est ce en attaquant par ce biais que nous pouvons les sensibiliser ? Jusqu’à preuve du contraire, les repas végétariens aussi peuvent être festifs, arrosés…et sans enfants qui pleurent sous les tables parce qu’ils savent que le poisson sur la table du banquet est Camille Lacourt et que nos chances de gagner une nouvelle médaille aux JO est quasi nulle 😉
Contrairement à la presse, je suis passée à côté du court-métrage, moi, ex-omnivore,…Qu’en pensent donc les autres omnivores qui ont pu le voir ? A-t-il fait écho ? A-t-il changé leur point de vue ? Mangent-ils moins de viandes ? Ou alors…Est ce que les seules personnes exposées sont encore, et comme le soir de la projection, des personnes déja convaincues par le bien fondé de cette démarche ? Convaincues mais pas militantes comme peut l’être Frédéric Lenoir qui soutient le projet sans pour autant être végétarien…Etait il bon de le préciser devant le public ce soir là ? Je vous laisse seuls juges !
Je ne vanterais pas les qualités de ce court-métrage par contre, je salue la démarche et la mobilisation du groupe The aiM, de ces personnalités publiques, de ces kisskissbankers, et je vous invite tous chaudement (c’est presque l’hiver) à visionner le très bon travail d’animation (réalisé par le talentueux Nicolas Debruyn) effectué sur le clip « My Life’s a cage » !

Voici le trailer de 2014 :