On a testé pour vous…se soigner sans médicaments !

soins

Une recette toute simple :
– Rhum chauffé avec de l’eau
– Miel
– Jus de citron
…Il faut quand même avouer que faute de réellement soigner, ça permet au moins de bien rigoler !
Attention au mal de crâne le lendemain quand même 😉

Publicités

J’ai testé pour vous…avoir une inflammation du nerf crural !

Plus connu sous le nom de nerf femoral, c’est à dire le nerf sous la cuisse. Ils sont très copains avec le nerf sciatique, ils travaillent en alternance pour nous faire souffrir 😉
Il y a 3 semaines, j’ai commencé à sentir des picotements dans ma cuisse gauche, comme des fourmis…et puis ça a commencé à me faire mal. Un peu inquiète j’ai fini par aller voir mon médecin.
Mon médecin est adorable mais…un peu spécial 😉 Pour vous situer un peu le personnage, plus jeune, il était passionné de musique, jouait de la guitare et composait en parallèle de sa médecine. Son père, inquiet, l’oblige à finir médecine car la voie artistique est pour lui, un cul de sac. Frustré, il continue son activité musicale et un jour, rencontre un producteur à son cabinet. Il lui parle de ses textes, de sa musique,…Le producteur séduit, sélectionne un de ses morceaux pour le mettre sur l’album d’une chanteuse. Mon médecin est donc aussi un artiste « reconnu » 😉
Je vais donc le voir pour ma cuisse et lui explique la situation.
– Très bien Marinette…mais…tu as maigri non depuis la dernière fois qu’on s’est vus ?
– Oui (C’était il y a deux ans…et j’ai du perdre 5 kg…donc rien d’alarmant à mon avis)
– Mais qu’est ce qui se passe ?
Mais oui qu’est ce qui se passe ? C’est quoi cette question ????
– ??? Je suis amoureuse 😉
– C’est très bien ! Mais vraiment ? C’est étrange. Tu as fait un régime particulier ? Non ? Ok. Tu as une mutuelle ?
– Oui
– Bonne ?
– Il me semble oui.
– Très bien, alors je vais te faire faire une batterie d’analyses pour voir s’il n’y a pas quelque chose qui cloche.
– …Ok et ma jambe ?
– C’est peut-être le nerf crural…mais…fais déjà tes examens et si ça continue on verra. Allez au revoir Marinette !

Bizarre, j’ai cette impression d’être venue pour quelque chose et d’être repartie avec autre chose…
Une semaine plus tard les douleurs s’amplifient. Je retourne voir mon médecin et lui explique la situation.
Le verdict tombe.
– C’est le nerf crural, je vais te donner des anti-inflammatoires et si sous 4j c’est pas terminé, hop, on fait un scan.
– Je suis allergique à l’aspirine et tous ses dérivés…et là, c’est immédiatement oedème de quincke.
– Ah ! Je vais te donner des anti-allergiques, tu les prends en même temps et ça devrait éviter l’allergie. Voilà ! On se revoit bientôt 🙂
Si je ne meurs pas avant oui !
Je file à la pharmacie et j’achète mes médicaments.
– Mais…vous avez quand même quelque chose si jamais vous réagissez aux anti-inflammatoires ?
– Non.
-…C’est un peu dangereux quand même… Déjà commencez par l’anti-allergique, prenez le la veille pour que lors de la prise du premier cachet les risques soient attenués.
– D’accord. Merci.
Je rentre à la maison. Chéri coco est outré :
– « Nonnnnnn je ne veux pas que tu meures…Qui va me faire à manger après ? 😉 Tu sais quoi ? On attend lundi matin pour que tu commences ton traitement et je vais avec toi à l’hôpital pour la première prise, comme ça on est déjà sur place si tu réagis.
Je reste admirative. Qu’est ce qu’il est malin mon homme !
Dimanche soir, je prends mon anti-allergique.
Lundi matin, 9h, je décide finalement d’aller prendre mes médicaments à la pharmacie. Ils sauront quoi faire si je fais une réaction.
Nous nous retrouvons face à ma pharmacienne.
– Bonjour ! Ah ben vous voyez, vous n’avez pas fait de réaction au traitement on dirait.
– Non, je ne l’ai pas commencé, je vais le faire maintenant devant vous, ici 🙂 Comme ça, s’il y a un problème vous m’injectez une dose d’adrénaline et appelez les urgences 🙂
Son visage se décompose.
– Non, non, je n’ai jamais fait d’injection d’adrénaline, je ne sais pas comment il faut faire. Je ne sais même pas si j’en ai.
– ça vous pouvez vérifier ! Pour l’injection, vous faites comme dans Urgences ! Vous retirez le capuchon et vous plantez le tout dans la cuisse avant d’injecter l’adrénaline…et hop c’est réglé 🙂
Elle regarde la notice de mes anti-inflammatoires.
– Vous avez une chance sur 3 de réagir. Je ne prends pas ce risque, je suis désolée. On peut tenter la crème anti-inflammatoires comme un test allergique mais ce n’est pas parce que vous ne réagissez pas à la crème que vous ne réagirez pas aux cachets. Et c’est 3 prises par jour.
– …A part souffrir en silence, j’ai quoi comme alternative… L’amputation ?
– Un traitement aux huiles essentielles doublé d’un gel réfrigérant à appliquer quand ça vous brûle. Surtout, allez voir un autre médecin pour avoir un deuxième avis et qu’il vous prescrive au moins de la cortisone.
Après 3 pharmacies, nous trouvons tout ce dont nous avons besoin pour lutter contre mon mal de cuisse.

Depuis 5 jours, je me masse plusieurs fois par jour et à chaque fois que je me retrouve dans une pièce avec quelqu’un :
– Tu sens ?
Bien sûr que je sens, c’est moi qui sent l’eucalyptus citronné à plein nez !
– Non mais tu sens cette odeuur ? Ah la vache, ça pue l’anti-moustique !
– L’anti-moustique ? Oui c’est moi 😉
La douleur se calme momentanément puis reviens, de jour comme de nuit,…je suis bien obligée de reconnaître que parfois les méthodes alternatives ne fonctionnent pas. Affaire à suivre quand j’aurais pris rendez-vous pour mon scan !

J’ai testé pour vous…un sujet tabou : avoir une mycose vaginale !

Alors oui, effectivement en ce moment je fais dans le trash peu glam…mais c’est ça aussi la vie !
Ce n’est pas que des histoires d’amours, de boulot ou de copinages, des fous rires et autres sorties culturelles,…c’est aussi des démangeaisons, de l’abstinence et un coût…Alors le coût c’est uniquement si comme moi vous allez à la pharmacie avant d’appeler votre gynéco, parce que ça démange, et que la pharmacienne vous donne de nombreux produits mais pas les bons, et oui ça continue de démanger, et qu’ensuite votre gynéco vous demande d’en acheter d’autres soi-disant « plus efficaces » mais émet un bémol car si jamais sous 10 jours ce n’est pas parti c’est que ce n’était pas ça alors dans ce cas, il faudra reprendre rendez-vous avec elle pour une auscultation…Alors l’automédication pour un rhume non, par contre l’auto-diagnostic et l’auto-médication pour une mycose pourquoi pas…Ma gynéco me semble un tantinet laxiste.

Tout a commencé la semaine dernière, à mon retour de vacances…un peu émoustillée à l’idée de retrouver mon cher et tendre après une lonnnnngue semaine de séparation, j’ai interprété naïvement ces petites démangeaisons comme des petites…palpitations sexuelles, une manière pour mon corps d’exprimer son désir (un peu comme dans les reportages animaliers quand la guenon envoie des signaux positifs au singe en rougissant)…Et bien non, c’était Madame Mycose… Inutile de la chercher dans les Mr/ Mme, elle a été censurée car trop effrayante pour les enfants !

J’ai donc attendu 33 ans pour avoir droit à LA visite, mais pas le petit « Salut, c’est moi je ne fais que passer« , plutôt le « Allez hop, on me fait de la place, je vais poser un peu mes valises ici, l’intérieur me plait bien« !
Le jour où ça arrive, on se demande toujours :
1 – Pourquoi moi ?
2 – Est ce que mon mec m’a trompé pour me refiler ça ?
3 – Est ce que mon mec va croire que je l’ai trompé pour avoir choppé ça ?
Respirez, ce n’est pas contagieux donc exit les questions 2 et 3, par contre le « Pourquoi moi ? »

« La mycose vaginale est une infection de la zone intime des femmes, causée par des champignons. Le champignon le plus fréquemment responsable (dans 80% des cas) porte le nom de Candida Albicans. Ce champignon a de particulier qu’il est présent à l’état naturel dans la flore vaginale -H24 mesdames il est là – , et vit en symbiose -genre – avec les bactéries protectrices qui en font partie.  »

Je ne vois qu’une explication. C’est l’automne, les feuilles tombent, la cueillette des champignons etc…sauf qu’au lieu de rester dans le bois, il est venu se mettre dans mon vagin.
Restez sur vos gardes, les mycoses vaginales peuvent arriver n’importe quand :
– Une hygiène trop poussée avec des savons ayant un PH trop important…Enfin une excuse pour ne pas se laver le dimanche après une journée lovage 🙂
– Un diabète mal contrôlé…Le sucre favorise le développement…Adieu bonbons haribos etc
– Des pantalons moulants…Argument de choc « Chéri, tu préfères quoi ? Une femme en jogging avec qui tu peux crapahuter ou une super bonasse comprimée dans un slim… intouchable à cause de sa mycose ? » 😉
– Le stress et la fatigue…qui jouent sur le bien être de la flore vaginale…ça signifie que bientôt nous pourrons dire « Désolée, je ne peux pas venir aujourd’hui, il faut que je ménage ma flore vaginale  »  Reconnaissons que ça a au moins le mérite d’être plus original qu’une gastro !
– Les phénomènes liés aux périodes de la vie : les règles…mais ça vient après, donc non seulement vous pratiquez « l’abstinence menstruelle », le mal de ventre etc… suivi des démangeaisons et de  » l’abstinence mycosale », la grossesse, la natation (avec le chlore), la puberté, la ménopause,…

Mesdemoiselles, mesdames,…et messieurs, autant se préparer psychologiquement, Madame Mycose reviendra, un jour où l’autre.
Et ce jour là, soyez prêts : Lemoxil (ovules + crème) sans ordonnance pour 14€ en pharmacie.

J’ai testé pour vous…mon mec est victime d’une addiction…à Catane !

Je constate depuis quelques mois un comportement assez étrange chez chéri-coco.
Au début, je pensais qu’il aimait juste jouer à Catane (un jeu de société soit disant « familial ») avec ses amis mais j’ai constaté au fil du temps que le problème était beaucoup plus sérieux et qu’il était victime d’une réelle addiction.
Chaque soir, il retrouve son « Catane’s Crew » pour au moins une partie. Certains prennent une bière pour se détendre après une journée de travail, lui doit faire un « Catane ». Peu à peu, il augmente le nombre de fidèles en offrant des « Catane » à des couples d’amis,…ils sont de plus en plus nombreux, leur page Fan française comporte déjà 445 fans. On y parle extension, application sur mobile et tablette,…la machine est en marche…Catane serait il le mal de notre siècle ?
Afin de mesurer la gravité de son état, j’ai effectué des recherches sur le net… »signes d’addiction »…Les premiers résultats ne se sont pas fait attendre :
« Le terme addiction est un anglicisme qui utilisé depuis quelques années comme équivalent du mot dépendance (ou pharmacodépendance) ou parfois de toxicomanie ; il caractérise une envie irrépressible et une difficulté ou une impossibilité répétée à contrôler le besoin de l’objet addictif. Le sujet se livre à des conduites dites « addictives » et ceci souvent malgré la conscience aiguë des risques d’abus et de dépendance. L’addiction se rapporte autant à des produits qu’à des conduites telles que le « jeu compulsif » »
On y est « jeu compulsif« , je ne divague pas. Dès que le mot « Catane » est employé, il se transforme. Vous vous souvenez de ce dessin animé avec Dingo tout calme et qui, dès qu’il montait dans une voiture avait les yeux injectés de sang, jurait, klaxonnait de manière irrépressible ? Lui c’est pareil. Il suffit de prononcer « Catane » pour que ses yeux commencent à briller, ses mains deviennent moites à l’idée de pourvoir bientôt lancer les dés, toucher les cartes, construire des ponts, des villes…Et dans ces cas là, inutile d’essayer de changer de sujet, son cerveau fait un « arrêt sur mot » ! A moins de rebooter, aucune chance de lui faire changer d’idée ! (D’ailleurs si quelqu’un sait où se trouve ce bouton chez un homme, je suis preneuse parce que de temps en temps ça me serait bien utile…ainsi qu »effacer les données de navigation » 😉
« Une envie irrépressible« , Tout à fait !
Pas plus tard que vendredi soir, nous devions nous faire une soirée en tête à tête et il m’a smsé qu’il serait en retard car il allait faire une « dernière partie » de Catane avec « LA » personne qui l’avait initié…Mon dieu ! Les joueurs de Catane ont un respect, une admiration pour leur maître Catane ? Ce jeu n’est pas un simple jeu, il crée des relations hiérarchiques entre les « initiateurs » et les « initiés »…Est ce que comme le maitre Jedi et son padawan il lui doit respect, fidélité, dévouement…et ce jusqu’à la mort ? Non, puisque dans le code Jedi il n’y a pas de mort, il y a La Force 😉
Il y a donc un lien indéfectible entre lieu et son maître Catane…Faut il que je devienne une des leurs ? Faut il que j’affronte son maître Catane pour le récupérer comme étant mon padawan et lui rendre sa liberté ?
Etant mauvaise perdante, l’idée d’affronter son maître Catane ne me réjouis pas trop…Existe-t-il d’autres alternatives ?
Googelisons « Traitements addictions »…
« Pour soigner une addiction, sachez qu’il va vous falloir de la patience. » – Pour vivre avec un addict du Catane aussi, donc rien de transcendantalement nouveau 😉 – « Il ne faut pas que vous vous imaginiez que votre seule bonne volonté suffira: il vous faut vous fixer des limites raisonnables dans un premier temps et avancer pas à pas, par la suite. »
Super ! Merci Google ! J’ai cherché également « addiction Catane » « traitement Catane »…Rien. Je crois que cette addiction est encore tabou…J’espère que des prémices de traitements ont été découverts et sont en tests… et que très bientôt nous trouverons une solution à cette addiction et que chéri-coco pourra être sauvé 🙂
A quand un numéro vert SOS Catane pour les familles des victimes ? 😉 Si vous aussi vous êtes Catane-addict ou qu’un de vos proches est victime de cette addiction, n’ayez pas peur de témoigner. Ensemble nous trouverons une solution pou stopper Le Mal 😉

Pour en savoir plus sur Catane :
– La page Fan : https://www.facebook.com/pages/Catane/153271684734031
– Martin Vidbergh : http://vidberg.blog.lemonde.fr/2011/04/10/la-selection-du-dimanche-6/
– …

Je suis prête à tester pour vous…

…Etre une fille « sexuellement active » et « responsable » ! 

Oyez, oyez gentes damoiselles…Chaque année plus de 6500 nouveaux cas déclarés de personnes séropositives au VIH (je précise car le terme séropositif a été associé au VIH alors qu’une personne qui à la grippe est séropositive à la grippe) et plus de 40 000 personnes recensées qui l’ignorent…donc aime ton prochain, blablabla,…oui mais aime le « safe »ment 🙂

Alors là vous me dites : « Bien sûr ! Pas de capotes, pas de quéquettes ! »…Je peux rire tout de suite ou on attend un peu ?

Qui peut affirmer n’avoir jamais couché avec quelqu’un sans capote ? Après avoir fait le test de dépistage avec sa moitié ne compte pas bien sûr !…Attendez, je compte…0, 0, 0 et 0…Super on est d’accords 🙂

Extrapolons, me voilà dans une soirée avec un jeune homme que je connais, que j’apprécie…même que j’apprécie beaucoup, ça fait plusieurs fois qu’on se voit et là, ce soir, c’est notre soir, je le sais…tout est prêt, enfin moi je suis prête, épilée, niveaisée, parfumée, toute en beauté…On rentre…Chez lui ? Chez moi ? Chez moi, super ! On arrive chez moi, la clé à peine enfoncée, la porte s’ouvre, on se jette dessus, mon sac tombe, mon manteau, mon pull traverse la pièce, le sien aussi, nous nous déchaussons rapidement, les t-shirts s’envolent, nos pantalons tombent, il me jette sur le lit, me saute dessus,…bref c’est chaud et là,…il commence à se frotter un peu, a les mains baladeuses, et…ne parle pas de capotes, merde pourquoi il parle pas de capotes…Je vais en parler…ben oui, un mec qui pense pas aux capotes c’est bizarre…il va se demander si j’ai un truc si moi j’en parle, tant pis, j’en parle
– Heu, on prend deux secondes pour mettre une capote ?
– J’en ai pas…t’en as ? Je pensais pas que t’étais prête…
Merde, je viens de casser mon image de sainte nitouche…tant pis 😦
– J’en ai…J’en ai mais où ? Et là, partie de cache cache en culotte dans l’appart…Purée mais quand est ce qu’ils vont inventer les capotes qu’on retrouve grâce à un bipper ?!!! Trouvée !!!! C’est bon, viens…
– Désolé, je…enfin, tu vois à pas mettre de chauffage chez toi, il fait la tronche 😦
Alors mesdemoiselles, je viens de vous montrer comment louper votre première fois avec votre dernier prince charmant…Pour éviter ça, la solution est « Le préservatif féminin » plus connu sous le sobriquet de « Le pochon » 🙂 Mais c’est faux !!!

Un test a été réalisé sur une centaine de femmes et :
– Le pochon fait parti du mythe ou des mauvais utilisateurs (qui sont souvent les mêmes que « Mince, la capote a pêté »…et oui, quand on ne sait pas utiliser un préservatif masculin, on risque de ne pas être plus habile avec le féminin !) car il existe un petit anneau qui permet de mettre en place et de tenir le préservatif en place afin que celui ci ne bouge pas durant le rapport,
– 80% des hommes ne s’ étaient pas rendus compte de la présence du préservatif…80% pensaient coucher sans capotes ? et 80% ne s’attardent pas sur les préliminaires (qu’est ce qu’on est chanceuses !!!) ?

Parmi les GROS avantages du préservatif féminin :
– Il est en polyuréthane (donc à tous les allergiques au latex : saluez votre sauveur),
– Il garde la chaleur (car il est en polyuréthane)… et la chaleur est un facteur de bien-être et d’orgasme pour l’homme,
– Il peut être mis plusieurs heures (entre 3 et 4) avant le rapport sexuel…Youpi, plus de parties de cache-cache en culotte et de problèmes d’érection…mais surtout, je suis sûre d’être protégée quoi qu’il se passe 🙂
– On peut marcher, courir, s’asseoir,…même faire pipi avec !
– Son anneau extérieur avec le frottement peut stimuler le clitoris et donc favoriser l’orgasme,
– Ce même anneau protège plus qu’un préservatif classique…
– Ce préservatif est réputé plus solide et est souvent bien plus lubrifié que les préservatifs classiques
…et cerise sur le gâteau, vous pouvez passer la nuit sans le retirer et refaire des câlins avec votre amoureux pendant la nuit en toute tranquillité !

Deux gros HIC: le prix, entre 6 et 12 € les 3 et la disponibilité…Faites le test dans la pharmacie la plus proche de chez vous, soit il n’en ont pas, soit c’est la seule boîte !
Constat un peu triste alors que c’est un des seuls moyen pour la jeune fille ou la femme de maîtriser sa protection et d’être garante de sa bonne « santé » sexuelle 😦

Plus d’infos ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9servatif#Pr.C3.A9servatif_f.C3.A9minin

 

J’ai testé pour vous la grippe A

…et Dieu sait que je me suis donnée du mal !

Un peu d’histoire ne vous fera pas de mal, la grippe A, plus connue sous le nom de H1N1 (Rien à voir avec le Hong Kong, 1er nid de la grippe comme le dirait notre si cultivée Roselyne Bachelot mais plutôt un Influenzavirus A sous H1N1…Bref cette saloperie est un mélange de grippe porcine, humaine et aviaire…Responsable de pandémies de grippes en 1919, 1977, 1978 et maintenant en 2009). Etant née en 1979 (je sais, je ne les fais pas) il me fallait attendre son retour en 2009 pour l’attraper.
Je l’ai donc poursuivie à Barcelone en Avril, ou on a découvert un des premiers nids européens, ensuite en juin à Londres où elle a commencé à faire des premières victimes…Las de lui courir après, elle m’est tombée dessus le week-end dernier. Je ne m’en suis bien sûr pas aperçu tout de suite, quel dommage de ne pas contaminer mes amis 😉
Donc samedi soir, pendaison de crémaillère d’une amie, une centaine de personne est présente…claquage de bises, échanges de verres, câlins de retrouvailles…Dimanche, je me sens un peu fiévreuse avec un gros mal de crâne et des courbatures…mais quoi de plus normal avec la fête de la veille ? Dimanche soir, couchée à 22h, je tombe comme une masse, me réveille plusieurs fois dans la nuit en nage…Promis seigneur, je ne ferai plus d’excès de ce type, je suis bien trop vieille !…Je me réveille plusieurs fois dans la nuit et ouvre les yeux à 8h20…oups, à la douche et je cours au bureau…dans le métro, je dégouline, je suis en débardeur et tous mes vêtements sont trempés, mon sac me fait mal tant je le trouve lourd à porter…Je ne peux pas aller au boulot dans cet état…Merde…qu’est ce qu’il se passe ?…
J’appelle mon chef – Répondeur – Message… :
“- Oui, c’est Marinette, je ne sais pas ce qu’il se passe, je transpire à grosses gouttes, je me sens pas bien, je vais chez le médecin et je te rappelle après »…Je reprends le métro, je dégouline comme un drogué en manque de cam, J’arrive chez moi, douche, Appeler le médecin, RDV à 15h, je me couche…14h20, j’ouvre les yeux…Merde, le RDV est à 15h…Je suis trempée…Douche…et je file…J’arrive chez le médecin, humide et collante…Je m’assois…
– Qu’est ce qu’il vous arrive ?
– Je ne sais pas, je transpire sans arrêt depuis hier soir, je suis humide et collante tout le temps (ce qui pourrai être limite excitant dans certaines conditions…mais bon, pas là), j’ai de la fièvre…39°…
-Des courbatures ?
– Oui, j’ai mal aux jambes et aux bras…Sans même faire de sport !
– Mal à la tête ?
– Oui…mais j’ai presque toujours mal à la tête, c’est juste un peu plus prononcé que d’habitude donc bon…
– Toux ?
– Non… par contre j’ai déjà dormi 14h depuis hier soir alors que je suis une petite dormeuse

Le médecin recule d’un bon mètre puis se place derrière son bureau…Il scanne en un regard tous les endroits que j’ai touché dans son bureau…les deux chaises, la table, son crayon… Le verdict tombe :
-Grippe A, rentrez chez vous, ne parlez à personne…
– Grippe A ? Celle du cochon ?
– Pas seulement
– Comment vous pouvez le savoir ? Comment vous pouvez en être sur ?
– Mademoiselle, ici c’est moi ou vous le médecin ?
– Vous mais…
– Vous vivez seule ?
– (Ah Ah ! Attaque personnel, c’est bien bas…) Oui 😦
– Tant mieux.(Quoi tant mieux ? Enflure !!!!C’est justement dans ces moments là que c’est chouette de pas vivre seule, on a ENFIN le droit d’être SUPER chiante et l’autre n’a rien le droit de dire…Pffff, jamais avec quelqu’un quand il faut moi !) Prenez du paracétamol, toutes les 4h, dormez, mangez des fruits, prenez des vitamines C, restez au chaud…
– Heu, vous ne me donnez pas de Tamiflu ? Il paraît que c’est efficace en anti-viral…J’ai une amie pharmacienne qui…
– Vous êtes une personne âgée ?
– Non
– Une enfant ?
– Non
– Diabétique ?
– Non plus
– Alors à moins que vous soyez une de ces personnes ou que vous abimer le foie vous donne envie, je pense que le paracétamol vous suffira. Si ça s’aggrave, nous aurons le temps de réagir. Vous travaillez ?
– Oui (Et oui même si à l’aube de mes 30 ans je ressemble toujours à une lycéenne, je dois avouer que oui, je travaille !)

– Je vous arrête, vous risquez de contaminer tout le monde, il y a de 24 à 72h d’incubation et surtout, la moindre cochonnerie la dessus peut être fatale ! Si sous 48h vous vous rendez compte que vous avez du mal à respirer, filez aux urgences. Je rêve, bien sûr que je vais avoir du mal à respirer, il est flippant ce couillon…je fume donc quand je monte les escaliers je suis essoufflée ! Je suis toujours entourée de monde, 5jours chez moi sans voir personne, je vais étouffer c’est sûr !
– Au revoir mademoiselle, je ne vous sers pas la main, vous comprendrez et je vais de ce pas la désinfecter.

Et vlam, me voilà dehors, la porte claquée derrière moi…Je regarde mes mains…toutes les poignées ou objets que je vais toucher sur mon chemin seront contaminés…Ne pas parler à un enfant, ne pas parler à un vieux…éviter les transports…La Pharmacie ? Tant pis pour eux…J’essaye de toucher au minimun les “surfaces communes”…tant pis pour la machine à CB, il faut bien que je paye… A cet instant je me suis rappelée de la pub avec les monstres dans le métro qui illustrent tous les microbes qu’on trimballe…sauf que cette fois, tous ces microbes, ils venaient de moi, c’est moi qui les déposaient sur tout ce que je touchais. Je rentre chez moi…le code d’entrée, contaminé…la porte d’entrée, virus déposé…poignée de la cage d’escalier, contaminée…lumière du Hall, contaminée…Home, sweet Home…Sanctuaire à microbe de ces prochains jours.

Avant de me recoucher, je dois informer. Je rappelle mon chef…Répondeur – Message “Oui, c’est encore moi, Grippe A, je suis arrêtée jusqu’à la fin de la semaine” Mail groupé à mes amis “Je l’ai, oui, la bonne grippe, celle dont tout le monde a peur, celle dont on parle”…Réactions très différentes…Grands parents sur-angoissés, mère plutôt soulagée “Vaut mieux que tu l’aies maintenant que cet hiver”, amis effrayés “Merde, c’est quoi les symptômes ? Je dois aller voir mon médecin ? Tu crois que je l’ai ? C’est sur tu me l’as refilé ! Putain !”, amis admiratifs “Bravo, t’es la première personne que je connaisse qui l’ai attrapé !” …
Comme les gens sont étranges mais comme ceux qui vous aiment sont solidaires et présents dans ces moments peu agréables ! Après 2 jours et 2 nuits de grosse fatigue et de fièvre importante, aujourd’hui il me reste fatigue, courbatures et température. Ce matin, Orange m’a livré mon nouveau téléphone, le livreur quand il a su que j’avais la grippe A m’a lancé mon téléphone devant la porte et a dit qu’il signerait mon reçu…Démesuré non ?

Et vous ? Comment réagissez vous face à la Grippe A ?