J’ai testé pour vous la LSD !

Po, po,po,po…Je vous vois venir « Ah l’autre, la mauvaise, elle ne sait même pas qu’on dit du LSD !  »
Il n’y a pas que la drogue dans la vie, il y a aussi le Limited Slip Differential, qui n’est pas une édition limité de Slip mais un type de différentiel à glissement limité mécanique, un truc en automobile, mais non moi j’ai testé la « Ladies  System Defense » !
C’est un peu comme la ligue des justiciers sauf que là c’est la ligue de ceux qui s’auto-protègent des méchants parce que les justiciers ils ont eu accès au rapport de Valls et ont constaté que les agressions contre les personnes étaient en hausses et qu’il ne faisait plus bon être super justicier !

Donc dimanche, j’ai pris mon premier cours de LSD avec ma copine Karotte … »Ouaiiiiiiiiiiiiiii on va jouer à la bagarre !!!! »
Inutile de dire que nous étions toutes les deux très enthousiastes, non pas parce que nous allions intégrer une ligue de nana (oui on a pris un club féminin parce qu’on veut bien se défouler mais pas se faire éclater non plus, pas maso les filles 😉 ) mais parce que ça pouvait être un bon moyen d’évacuer tout le stress accumulé cet été (la peur des auréoles sous le tee-shirt, l’angoisse de grossir à forcer de manger de la glace, l’allergie aux moustiques, le stress de la lecture des bouquins arlequins qui immédiatement remettent toute ta vie sentimentale en question…ah ben oui…par exemple…Dans les romans d’arlequin, les héros aux prénoms exotiques : Ross, John, Steve,…S’ils ont une promotion ou un succès professionnel…je cite Arlequin « Lors qu’ il fermait les yeux, son image s’imposait à lui, il brûlait de la prendre dans ses bras et de partager sa réussite avec elle. » Pfff, chéri-coco il vient d’avoir une promotion, son premier réflexe « Ouaiiiii les mecs, je paye ma tournée, j’ai eu une promotion !!!!! » Il brûle de rien du tout le chéri-coco ou alors il brûle de la gorge et il faut vite qu’il rafraîchisse…Il sait même pas qu’il faut manger du pain dans ce cas là 😉
Enfin, heureusement, la rentrée est arrivée et Arlequin est retourné dans les toilettes chez mamie 😉

Dimanche, nous nous retrouvons toutes les deux à 14h pour notre stage de self de 3h ( 3h quoi !!! Une sportive comme moi, au bout d’une heure elle va en avoir ras le bol). Nous descendons…et là 3 mecs ultra méga baraqués genre pompiers de paris qui ont grandi dans un centre de muscu en s’injectant des anabolisants, nous accueillent…en plus de la tripotée de nanas déjà présentes pour suivre le stage.
– Bonjour, vous venez pour le stage ?
– C’est pas le loto du dimanche de la maison de retraite ? Mince ! On s’est encore trompées !!!!…(Note pour plus tard, pas trop d’humour) Non, bien sûr nous venons pour le stage au nom de Tupp et Karotte.
-…Humm tupp ok, mais pas de Karotte (D’où l’utilité d’envoyer un mail de réservation et de recevoir un mail de confirmation pour nous deux…)
– Bon les filles, si on prend des photos pendant le stage, vous acceptez d’être dessus ? Si vous acceptez, on écrit votre nom en bleu sinon en rouge
(Sont high-techs les gars)

On se change…jogging, baskets et débardeurs…Pour la mise en situation, on repassera.
« Quoiiii ? Tu veux m’agresser ? Attends, je sors mes talons, je pose mon sac, mon blouson…Ouaii vas-y maintenant, je suis prête » Il parait qu’il faut surprendre et perturber l’agresseur, ça peut être une technique 😉

– Allez les filles, on y va là…bon, voilà l’équipe…alors, le cours va se diviser en 3 temps :
1 – Une partie cardio entrainement
2 – Une partie entrainement
3 – Une partie pratique, mise en situation avec simulation d’agression.

Le cardio
– Allez les filles – Je me demande si ça n’a pas un côté excitant de dire ça quand t’es un mec–  on va faire les mouvements de défense mais en mode cardio…1, je tends le bras, j’avance, 2 je recule, je protège…1, 2, 1, 2…
3 – je protège, 4 j’avance, 3, 4, 3, 4,…
5- je lance la jambe, 6, je tape le bras, 7, je tape le genou, 5, 6, 7,…Allez…et on recommence, 1, 2, 3…
25 minutes d’exercices…Allez les filles, c’est bon, on va commencer l’entrainement !
Note pour plus tard, mettre un tee-shirt noir ou blanc pour moins voir les marques de transpi…ça attire l’œil, même celui des moniteurs :/

L’entrainement
Session training en 3 ateliers : D’abord apprendre à se protéger, deux attaquer en bas, trois attaquer en haut.

Mesdemoiselles, voici les conseils LSD :
1 – Ne pas se mettre dans des situations à risques de type mini-jupe, bourrée au métro chateau rouge…Ah bon ? Va falloir que je change mes habitudes 😉
2 – Etre toujours en alerte : Ecouter le casque oui mais pas trop fort et que d’une oreille dans les zones « à risques », préférer les endroits où il y a du monde, ne pas raser les murs pour avoir un endroit où s’enfuir si une agression survient
3 – Mettre sa fierté de côté dans le cas d’une agression verbale pour éviter d’en arriver aux mains (Les cons ça existe, ne pas entrer dans leurs jeux)
4 – Marcher la tête haute, le pas assuré, les épaules sorties « Je ne suis pas une proie ! Je ne suis pas une proie! »
5 – Ne pas avoir les bras le long du corps ou dans les poches mais à mi-hauteur devant vous pour « calmer » et en même temps pouvoir les remonter plus rapidement sur le visage pour vous protéger.
6- Toujours se protéger la tête sinon vous risquez d’être sonnée donc de diminuer vos réflexes et votre défense.
7 – Etre stable donc toujours un pied plus en avant et souplesse des genoux.
8 – Au moment de l’attaque, crier pour perturber, alerter,… »NON » est très bien tout comme « A l’aiiiiiiide »…pour des raisons inconnues « Au secours » fonctionne beaucoup moins bien.
9 – Si vous vous protégez la tête, ne jamais boucher la vue pour visualiser la contre-attaque de l’ennemi.
10 – Après l’avoir testé, faire la danse du singe pour « déstabiliser » l’ennemi ne fonctionne pas très bien, préférer le cri (confère point 4).
11 – Taper avec les mains ouvertes toujours avec la paume, vous aurez plus de chances d’atteindre votre cible…idéalement serrer le pouce, c’est toujours le truc qui traine et qui peut (vous) faire mal…Ce serait dommage de se blesser
12 – Ne pas hésiter à griffer pour prendre de l’ADN donc le reconnaître plus facilement par la suite…vous pouvez le mordre mais…c’est plutôt dégueu !
13. Toujours viser « le bas du tronc » et toujours dire si on dépose plainte « le bas du tronc », ça évite le côté « Bim, je l’ai défoncé avec un bon coup dans les couilles » susceptible de vous faire passer un peu moins pour une victime. Pour l’avoir testé, prise dans le feu de l’action sur ma copine, un bon coup dans « le bas du tronc » féminin immobilise également.
14. Parce que 13 c’est pas un bon chiffre…Scannez le périmètre pour voir par où vous pourrez vous enfuir et pour vérifier que votre agresseur n’a pas de complices autour de lui (Les bonnes nouvelles arrivent rarement seules :- / )
15. Le nez : point faible…poussez le nez avec votre main et sa tête partira vers l’arrière…Ne lui mettez pas les doigts dans le nez, ça aussi c’est plutôt dégueu !

Donc, on récapitule :
On crie, on regarde ou est la sortie, on garde les mains à mi-hauteur et s’il nous attrape, une claque dans le nez, un coup de pieds dans les couilles et on courrrrrrrt !

En tout cas, ce stage a été une très bonne expérience car :
– J’ai pris confiance en moi et je me sens plus à même de me défendre…d’ailleurs j’ai un peu trop pris la confiance et en rentrant le soir j’ai sauté sur chéri-coco : « Alooooooors ???? Viens, viens, essaye de m’attaquer…Non ? Ok…tiens ! » Inutile de préciser que le combat a duré une minute trente et que je me suis retrouvée écraser sous son poids. Il a quand même été suffisamment gentleman pour constater :  » On voit que tu as pris des cours de self-défense, tu as tenu – regardage de montre– 15 secondes de plus. Je suis fier de toi. »
– J’ai vraiment bien joué sur le tatami…d’ailleurs je vais en acheter pour la maison, comme ça on pourra … dormir partout ou faire des combats géants avec pleins de copains sans se faire mal,
– J’ai évacué tout mon stress…et les toxines…et j’ai découvert des muscles dans mes bras et dans mon ventre,
– J’ai pu me battre avec ma copine… Et ça, c’est vraiment trop agréable car on a beau aimer très fort quelqu’un, dès fois on n’est pas d’accord, on est fâchés et on voudrait bien lui taper dessus (de temps en temps j’aime revenir aux vraies valeurs : la bestialité) seulement la bienséance (l’autre mot qui commence aussi par un b mais qui est beaucoup moins fun) fait qu’on ne se bat pas, on raisonne entre grandes personnes…
ERREUR !!!! ça fait vraiment du bien de se taper dessus…ça crée même des fous rires…et des (presque) exclusions de cours…
« Non, non, non, non…C’est pas ça la prise qu’on vous a montré ! Qu’est ce que vous faites couchées l’une sur l’autre alors que la simulation était debout ? Les doigts c’est pas dans le nez, c’est SOUS le nez ! Une question peut-être les demoiselles qui papotent ? Pourquoi tu saignes du nez ? On t’avait dit de protéger la tête !  »

Bref, je vous conseille la LSD et je leur laisse le mot de la fin « Les cours de self-défense du LSD vous apportent une préparation mentale (gestion du stress, relaxation), physique (fitness, body cardio, cardio punch) et technique (self-défense), pour vous permettre de sortir indemne d’une agression. » (Si bien sûr, vous arrivez à retenir ce que vous avez fait en 3 heures et que vous n’êtes pas pétrifiée de peur)

Publicités